Site web Minghui	Version française de Minghui.org Chinese Minghui Autres langues Livres du Falun Dafa Téléchargement gratuit Achat

  • Choisir une date
  • Contacter l'éditeur
 

Centre de données de Minghui.org

La fausse histoire des auto-immolations sur la place Tiananmen

L'Appel pacifique du 25 avril 1999
Révéler les crimes de prélèvements d'organes sur les pratiquants de Falun Gong
1400 décès présumés

pratiquants persécutés à mort

297,533,791 personnes ont démissionné du PCC
Vœux adressés à Maître Li Hongzhi
Journée mondiale du Falun Dafa
Articles avec commentaires du Maître
Mon Maître
Traduire Jiang Zemin en justice
Sortir de l’état humain
  [Plus ...]
Minghui international - Édition spéciale 2017 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2015 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2014 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2013 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2012 (toutes les versions)
Page d'accueil > Reportage sur les Conférences de partage d’expériences


Bavière, Allemagne : Dix-huit pratiquants ont parlé à la conférence de partage d'expériences

 

Écrit par De Xiang, correspondant pour Minghui

 

 

(Minghui.org) Le 14 janvier 2018, la conférence annuelle de partage d'expériences du Fa allemande a eu lieu dans la ville thermale de Bad Kissingen. Les pratiquants de Falun Dafa de toute l'Allemagne, de la Suisse allemande ainsi que d'autres régions y ont participé, 18 pratiquants ont lu leur partage.

 

Pendant la pause, ils ont fait une photo de groupe pour souhaiter la bonne année à Maître Li Hongzhi, le fondateur du Falun Dafa.

 

Des pratiquants d'Allemagne et de Suisse ont assisté à la conférence de partage d'expériences à Bad Kissingen, le 14 janvier.

 

Après la conférence, des participants ont dit qu'ils avaient beaucoup appris. « J'ai été touché aux larmes par ces expériences », a dit l'un d'eux, « j'ai également découvert des lacunes dans ma propre cultivation. »

 

 

 

Dix-huit pratiquants ont parlé à la conférence.

 

Abandonner l'attachement à la renommée et aux intérêts matériels

 

M. Suchin a dit qu'il avait étudié cinq ans la gestion d'entreprises à l'université. Ensuite, il a rejoint une entreprise dans le secteur des médias gérée par des pratiquants. Cependant, il craignait que le poste puisse ne pas lui convenir. « Je ne suis pas très doué pour la rédaction et c'était complètement différent de ma formation », se rappelle-t-il. En plus, une grande partie de ses amis étaient médecin ou avocat ou avaient des emplois stables dans de grandes entreprises. Comment allaient-ils réagir à son choix ? Par la suite, il a réalisé que son incertitude provenait de sa lutte pour l'honneur, la richesse et la réputation dans la société.

 

Il a néanmoins décidé de continuer ce travail. Il a d'abord reçu une formation pour le montage vidéo. Ensuite, il a coopéré avec l'équipe vidéo à New York. Plus tard, on l'a assigné à l'équipe de traduction. Pensant que son talent et ses capacités étaient sous-utilisés, il se sentait inférieur devant ses parents et amis.

 

« Même si j'avais remarqué que je recherchais le succès et que je voulais me faire valoir, il m'était difficile de changer mes pensées à ce sujet et je me sentais souvent avec un manque d'harmonie à l'intérieur », a-t-il décrit sa situation. Il doutait que son emploi allait lui offrir des perspectives. Exactement à ce moment-là, il a reçu une offre d'emploi excellente d'une autre entreprise. À cause de cela, il s'est posé sérieusement la question de l'accepter. Plus tard, il a reçu quelques indices qui l'ont fait regarder à l'intérieur, pour voir si chez lui-même, il y avait quelque chose d'incorrect.

 

« J'ai échangé avec une pratiquante de l'équipe vietnamienne de NTD au sujet de ma situation. Elle m'a raconté les difficultés avec lesquelles elle a été confrontées avec l'équipe NTD au Vietnam, et a dit qu'elle s'était souvent demandé si oui ou non elle devait quitter l'équipe. Puis elle a réalisé que ce travail pour NTD faisait partie du vœu fait au Maître. Si elle avait cessé de travailler là-bas, elle aurait brisé son vœu. Et en fait, elle l'aurait vraiment regretté. Ses paroles m'ont inspiré et j'ai donc refusé la belle offre d'emploi. »

 

Après avoir refusé l'emploi, Suchin a remarqué que sa recherche de la renommée a peu à peu disparu. Dans le même temps, la collaboration de l'entreprise de média avec le siège central à New York a également amélioré ses performances.

 

« Généralement, je me plaignais que, pour faire ce travail, je n'utilisais pas les compétences managériales que j'avais acquises. Maintenant, j'ai endossé de plus en plus un rôle de coordination et mes expériences passées m'ont aidé. »

 

« Si un pratiquant n'abandonne pas ses attachements, presque tout semble difficile et inatteignable. Une fois que les attachements sont éliminés, cependant, ce sera une nouvelle situation. »

 

Sensibiliser les personnes sur les sites touristiques

 

Au cours de ces dernières années, Mme Strecker s'est rendue sur un site touristique à Francfort pour y parler aux touristes chinois du Falun Dafa et de comment il est persécuté en Chine. Au début, elle pensait que c'était quelque chose à être fait par des pratiquants chinois.

 

Quand elle a assisté à la Conférence du Falun Dafa à Los Angeles en 2013, elle a entendu l'enseignement de Maître Li Hongzhi et a été fort impressionnée. « J'avais l'impression que le Maître me parlait personnellement, parce que les mots qu'il disait m'allaient droit au cœur – il fallait que je fasse bien mon travail sur le site touristique », se souvient-t-elle.

 

Après son retour en Allemagne, Mme Strecker a commencé à aller au site touristique chaque samedi pour y distribuer les informations sur le Falun Dafa. « Cela n'allait pas bien au début. Les touristes chinois étaient bruyants et mal habillés. Ensuite, j'ai réalisé que cela pourrait trouver son origine dans mes idées négatives envers eux », a-t-elle ajouté. Quand elle a changé son état d'esprit, la situation s'est améliorée, certains parmi eux ont commencé à lui sourire, bien qu'ils n'acceptent toujours pas ses flyers.

 

Une autre chose que Mme Strecker a appris était de respecter les compagnons de cultivation. « Dans le passé, je me plaignais quand les autres pratiquants ne venaient pas au site de pratique. Alors un jour, un autre pratiquant m'a dit d'arrêter de penser ainsi, car ces pratiquants qui ne venaient pas pourraient avoir cultivé et pratiqué beaucoup plus diligemment que moi. À partir de ce moment-là, j'ai appris à ne pas juger les autres mais à regarder à l'intérieur et à, au contraire, m'améliorer moi-même. »

 

Interaction avec un représentant du gouvernement

 

Mme Blombach, propriétaire d'un institut de beauté, a raconté comment elle a introduit le Falun Dafa à ses clients et amis.

 

Un jour, elle a eu la chance de rencontrer un homme politique en pleine campagne pour un siège au Parlement fédéral. Au début, elle était nerveuse, elle pensait qu'elle ne s'était pas suffisamment préparée. Ensuite, elle s'est dit que tout irait bien. « Même si j'étais là toute seule, je savais que je n'étais pas seule, car Dafa est avec moi, et les disciples de Dafa devraient jouer le rôle principal », a-t-elle dit. Avec cette pensée, sa peur est partie.

 

À l'auditorium de l'université, l'audience était pleine et plusieurs hommes politiques étaient présents, elle a émis sans cesse la pensée droite. Quand le forum était fini, elle est allée vers le candidat et s'est présentée. En plus des informations générales sur le Falun Dafa, elle lui a décrit la persécution en Chine, y compris qu'on y tue les pratiquants pour leurs organes.

 

Le candidat a été fort intéressé et a parlé avec elle pendant un long moment. Il a accepté plusieurs copies de documents de Minghui et a dit qu'il allait les donner à ses amis. Il s'est intéressé également aux bienfaits de la pratique pour la santé et a exprimé son intérêt à apprendre un jour la pratique. Plus tard, il a gagné aux élections et est devenu membre du Parlement.

 

Mme Blombach a dit qu'elle est reconnaissante envers le Maître et le Falun Dafa qui lui ont donné le courage de parler à un représentant du gouvernement ou à toute autre personne. « Tous ces gens doivent savoir ce qui se passe. Je suis reconnaissante que le Maître m'ait donné autant d'occasions », a-t-elle dit.

 

 

 

Les pratiquants se rassemblent après la conférence pour souhaiter à Maître Li Hongzhi, le fondateur du Falun Dafa, une heureuse nouvelle année.

 

 

Traduit de l'anglais en Belgique

 

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2018/1/17/167622.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2018/1/16/359698.html