Site web Minghui	Version française de Minghui.org Chinese Minghui Autres langues Livres du Falun Dafa Téléchargement gratuit Achat

  • Choisir une date
  • Contacter l'éditeur
 

Centre de données de Minghui.org

La fausse histoire des auto-immolations sur la place Tiananmen

L'Appel pacifique du 25 avril 1999
Révéler les crimes de prélèvements d'organes sur les pratiquants de Falun Gong
1400 décès présumés

pratiquants persécutés à mort

322,306,338 personnes ont démissionné du PCC
Vœux adressés à Maître Li Hongzhi
Journée mondiale du Falun Dafa
Articles avec commentaires du Maître
Mon Maître
Traduire Jiang Zemin en justice
Sortir de l’état humain
  [Plus ...]
Minghui international - Édition spéciale 2018 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2017 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2015 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2014 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2013 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2012 (toutes les versions)
Page d'accueil > Les faits de la persécution


Une femme du Liaoning emprisonnée pour avoir déposé plainte contre l'ancien dictateur chinois

 

Écrit par un correspondant de Minghui de la province du Liaoning, Chine

 

 

(Minghui.org) Une habitante de la ville de Huludao a été condamnée à un an de prison pour avoir déposé une plainte pénale contre l'ancien dictateur chinois Jiang Zemin qui a lancé la persécution du Falun Gong, une discipline spirituelle fondée sur le principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance.

 

Mme Yang Lichun a été arrêtée le 15 juin 2017 et est apparue devant le tribunal du district de Longgang le 30 novembre 2017. Seule sa fille a été autorisée à assister au procès. Les autres sièges de la salle d'audience ont été pris par la police et des agents du Bureau 610 local et du comité des affaires politiques et juridiques, deux organismes extrajudiciaires chargés d'éradiquer le Falun Gong.

 

La principale preuve de la poursuite était la plainte de Mme Yang contre Jiang déposée auprès de la Cour populaire suprême et du Parquet populaire suprême. Sa fille a soutenu que les deux plus hautes organisations judiciaires auraient dû garder confidentielles les plaintes des citoyens privés et que celles-ci avaient violé la loi en faisant parvenir la plainte de Mme Yang à la police locale.

 

La fille a également fait valoir que la Constitution garantit à chaque citoyen le droit de rapporter sur des personnes ou des organisations qu'il juge avoir enfreint la loi. En tant que telle, sa mère avait tout à fait le droit de rapporter sur Jiang pour avoir initié la persécution du Falun Gong sans aucune base légale.

 

Le juge Gu Yue a ignoré la demande de la fille avant le procès d’invalider la preuve de la poursuite. Il n'a également pas cessé de l'interrompre alors qu'elle témoignait pour la défense de sa mère et même menacé de la jeter hors de la salle d'audience si elle n'arrêtait pas.

 

Vers la fin de l'audience, Gu a dit à la fille de Mme Yang : « Voulez-vous voir votre mère souffrir en prison ? Dites-lui d'écrire une déclaration promettant de renoncer au Falun Gong et je vais la libérer. »

 

La fille a réitéré que sa mère n'avait enfreint aucune loi en essayant de demander la justice contre Jiang. Elle a également refusé de signer la procédure judiciaire.

 

Mme Yang a été déclarée coupable le 15 décembre et sa fille a été informée qu'elle avait décidé de ne pas faire appel de la sentence. La jeune femme ne croyait pas que sa mère renoncerait au droit de faire appel et a demandé à la voir au centre de détention.

 

La fille s'est vu refuser la visite, alors elle a déposé un appel au nom de sa mère auprès du tribunal intermédiaire de la ville de Huludao le 25 décembre.

 

Juge Gu Yue : +86-13842971189

Procureur Dong Cheng : +86-13904290999

Hua Zhengtao (chef du poste de police de Xijie) : +86-13898983616

 

Historique

 

En 1999, Jiang Zemin, à la tête du Parti communiste chinois, lançait la répression violente du Falun Gong sans tenir compte des autres membres du comité permanent du Politburo.

 

La persécution a conduit à la mort de nombreux pratiquants de Falun Gong au cours des dix-huit dernières années. Beaucoup plus auraient été torturés en raison de leur croyance et même tués pour leurs organes. Jiang Zemin est directement responsable de la mise en place et du maintien de la persécution brutale.

 

Sous sa direction personnelle, le Parti communiste chinois a créé un organe de sécurité illégal, le « Bureau 610 », le 10 juin 1999. L'organisation supplante les forces de police et le système judiciaire dans l'exécution de la directive de Jiang concernant le Falun Gong : ruiner leur réputation, couper leurs ressources financières et les détruire physiquement.

 

La loi chinoise permet aux citoyens d'être plaignants dans les affaires pénales, et de nombreux pratiquants exercent maintenant ce droit de déposer des plaintes pénales contre l'ancien dictateur.

 

Voir aussi :

 

Des pratiquants de la ville de Huludao arrêtés pour avoir porté plainte contre Jiang Zemin

 

 

Traduit de l’anglais au Canada

 

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2018/1/2/167301.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2017/12/27/358378.html