Site web Minghui	Version française de Minghui.org Chinese Minghui Autres langues Livres du Falun Dafa Téléchargement gratuit Achat

  • Choisir une date
  • Contacter l'éditeur
 

Centre de données de Minghui.org

La fausse histoire des auto-immolations sur la place Tiananmen

L'Appel pacifique du 25 avril 1999
Révéler les crimes de prélèvements d'organes sur les pratiquants de Falun Gong
1400 décès présumés

pratiquants persécutés à mort

297,533,791 personnes ont démissionné du PCC
Vœux adressés à Maître Li Hongzhi
Journée mondiale du Falun Dafa
Articles avec commentaires du Maître
Mon Maître
Traduire Jiang Zemin en justice
Sortir de l’état humain
  [Plus ...]
Minghui international - Édition spéciale 2017 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2015 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2014 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2013 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2012 (toutes les versions)
Page d'accueil > Clarifier la vérité pour sauver les êtres


Enlever mon attachement au confort pendant le Nouvel An chinois

 

Écrit par Shang Xian, une pratiquante du Falun Gong à Pékin, Chine.

 

 

(Minghui.org) 2017 est l'année du coq, ce qui correspond à mon animal du zodiaque puisque je célèbre mon 60e anniversaire cette année. J'avais pensé me relaxer un peu, particulièrement pendant les vacances du Nouvel An chinois. Je suis allée faire des courses à la foire d'exposition agricole et je me sentais détendue et heureuse. J'ai acheté plusieurs choses pour la célébration du Nouvel An.

 

Dès que je suis rentrée chez moi, une pratiquante âgée m'a appelée et m'a dit qu'elle voulait venir chez moi. Je lui ai dit que j'allais l'attendre.

 

Quand j'ai commencé à nettoyer la maison, un autre pratiquant appelé M. Wang est arrivé. Il apportait une pleine boîte de documents de clarification de la vérité. Ma première réaction a été : « Je pensais justement à me relaxer, mais il semble bien que ma pensée était mauvaise. En tant que pratiquants de Falun Gong, nous ne devrions pas avoir le concept de se détendre pendant les congés. »

 

M. Wang a dit : « J'ai beaucoup trop de documents chez moi. Je vous en ai apporté une pleine boîte, ainsi vous pourrez distribuer des documents pendant les vacances du Nouvel An. Nous devrions utiliser ce temps pour parler aux gens du Falun Gong. »

 

Pendant que nous parlions, l'autre pratiquante est arrivée, en apportant deux grosses boîtes de documents. Elle a dit : « J'ai sauvegardé ceux-ci chez moi et je te les ai apportés avec à la fois de vieux et des nouveaux documents. Nous ne devrions pas les laisser chez moi. Nous devrions passer plus de temps à les distribuer pendant les vacances du Nouvel An. »

 

Je n'ai rien dit et j'ai pensé que rien n'était anodin dans la cultivation ; penser à se relaxer n'est pas droit parce que la cultivation est sérieuse. J'ai ouvert les boîtes livrées par la pratiquante âgée. Il y avait beaucoup de documents, y compris des affiches de différentes tailles et des DVD. J'ai su que mon attachement au confort était démasqué. Comment pouvais-je encore avoir des pensées de détente ?

 

Tous les jours, je distribue des documents. Le matin, je fais les exercices du Falun Gong, j'étudie le Fa et j'émets la pensée droite. Je prépare des brochures pour la distribution, je travaille sur d'autres projets durant l'après-midi et je distribue des documents le soir.

 

Je suis allée dans un parc pour suspendre des affiches sur les murs ou les arbres au cours des deux soirées avant le Nouvel An chinois.

 

Puis, j'ai à nouveau marché dans les rues le jour du Nouvel An chinois, affichant des banderoles avec des messages du Falun Gong et distribuant des brochures. En voyant les milliers de lumières des édifices où les gens étaient réunis avec leurs nombreuses familles, j'ai eu un sentiment de solitude. Je me suis rappelée comment j'avais passé le Nouvel An chinois en prison. Cela me semblait être arrivé juste la veille. Ce sentiment amer était difficile à décrire. J'ai ressenti la même chose à ce moment-là.

 

Quatre mots me venaient souvent à l'esprit : « Marcher sur la glace mince .»

 

Le Maître a dit :

 

« Le cœur humain dans chaque épreuve, le manque de pensée droite à chaque tribulation démoniaque, chaque attachement d'un pratiquant, tout cela elles peuvent s'en saisir et le considèrent comme une prise pour te tirer vers le bas, te faire sortir des rangs des disciples de Dafa qui cultivent et pratiquent. » (Enseignement du Fa à la Conférence de Fa de la côte Ouest des États-Unis 2015)

 

Je suis une pratiquante et personne ne peut me changer. Je connais les épreuves de la cultivation et plus particulièrement au cours de cette période où le Falun Gong est persécuté.

 

Ces pensées ne m'ont pas arrêtée. J'ai continué à marcher vers une vitrine, dans un complexe communautaire, et j'ai suspendu une banderole avec les mots « Falun Dafa est bon ». Je l'ai affichée sur la vitrine avec une autre banderole. Je n'avais pas peur parce qu'il n'y avait personne dans la rue. Maintenant, je suis habituée à ce genre de situation. Cependant, je fais toujours attention à ma sécurité quand je distribue les documents de Falun Gong.

 

J'ai souvent une pensée au milieu de la nuit : « Suis-je une pratiquante qualifiée qui assiste le Maître dans la rectification du Fa ? Je suis venue au monde parce que j'ai signé des vœux avec le Maître – ceci est notre mission. Je ne peux me détentre ni dans mon esprit, ni dans mes actions, et je dois marcher avec droiture sur le chemin de la cultivation. »

 

 

Traduit de l'anglais au Canada

 

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2017/12/28/166915.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2017/12/5/357497.html