Site web Minghui	Version française de Minghui.org Chinese Minghui Autres langues Livres du Falun Dafa Téléchargement gratuit Achat

  • Choisir une date
  • Contacter l'éditeur
 

Centre de données de Minghui.org

La fausse histoire des auto-immolations sur la place Tiananmen

L'Appel pacifique du 25 avril 1999
Révéler les crimes de prélèvements d'organes sur les pratiquants de Falun Gong
1400 décès présumés

pratiquants persécutés à mort

317,630,206 personnes ont démissionné du PCC
Vœux adressés à Maître Li Hongzhi
Journée mondiale du Falun Dafa
Articles avec commentaires du Maître
Mon Maître
Traduire Jiang Zemin en justice
Sortir de l’état humain
  [Plus ...]
Minghui international - Édition spéciale 2018 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2017 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2015 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2014 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2013 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2012 (toutes les versions)
Page d'accueil > Les faits de la persécution


Une femme handicapée injustement condamnée à huit ans d'emprisonnement : appel rejeté

 

Écrit par un correspondant de Minghui de la province du Hubei, Chine

 

 

(Minghui.org) Après qu'une femme handicapée a été secrètement condamnée à huit ans d'emprisonnement, les membres de sa famille ont fait appel devant le tribunal intermédiaire local. Mais dans les deux semaines qui ont suivi, la décision a de nouveau été prise en secret de confirmer le verdict initial, sans procès ni notification aux membres de la famille.

 

Mme Zhu Ya, 54 ans, est une pratiquante de Falun Gong du district de Huangpi, dans la ville de Wuhan. Son avocat a dit aux membres de sa famille que l'appel avait été transmis au tribunal intermédiaire de Wuhan et qu'il fallait habituellement plus de deux mois pour le traiter. Cependant, lorsque sa famille est allée lui rendre visite au centre de détention, le 19 septembre, on leur a dit qu'elle avait été transférée à la prison pour femmes de Wuhan le 12 septembre.

 

Condamnation secrète

 

Le mari de Mme Zhu Ya est décédé il y a longtemps et elle vit avec sa fille. La police s'est rendue chez elle, le 25 avril 2018, et l'a arrêtée. Des agents l'ont envoyée au poste de police de Qianchuan et ont ensuite mis le domicile à sac. Plus tard dans la journée, elle a été transférée au camp de travail no 1 de Wuhan et traitée comme une criminelle.

 

Un procès a eu lieu au tribunal du district de Huangpi le 15 juin. L'avocat de Mme Zhu l'a défendue et a réfuté les accusations du procureur. Plus précisément : Mme Zhu n'avait pas l'intention ni n'avait fait quoi que ce soit qui nuise à l'application de la loi, comme le prétendait le procureur, et elle n'a rien fait qui puisse nuire à cette application. Les éléments de preuve présentés au tribunal étaient sans rapport avec l'accusation.

 

Mme Zhu a également pris la parole pour sa propre défense. Avant de pratiquer le Falun Gong, sa jambe gauche handicapée avait besoin du soutien de sa main gauche pour avancer. Après avoir commencé la pratique du Falun Gong, sa jambe s'est considérablement améliorée. Sa maladie rénale a également été guérie, la rendant en meilleure santé que jamais.

 

Le tribunal l'a secrètement condamnée en juillet à huit ans d'emprisonnement, plus une amende de 20 000 yuans.

 

Mme Zhu est l'une des nombreuses personnes arrêtées avant les Jeux mondiaux militaires

 

Les septièmes Jeux mondiaux militaires du CISM se tiendront à Wuhan du 15 au 30 octobre 2019. En préparation des Jeux, les responsables de Wuhan à différents niveaux, ainsi que le Bureau 610, ont intensifié la répression des pratiquants de Falun Gong.

 

En plus de Mme Zhu, de nombreux autres pratiquants locaux ont également été ciblés au cours des derniers mois.

 

Mme Tong Julan, 76 ans, a été arrêtée chez elle, le 28 février 2018, et son cas a récemment été transféré devant le tribunal du district de Xinzhou pour y être jugé.

 

Mme Hou Mila et quatre autres pratiquantes ont été arrêtées le 19 avril 2018. Son domicile a été saccagé et les membres de sa famille ont été surveillés. Quatre jours plus tard, Mme Cai Manyi et son mari ont tous deux été arrêtés.

 

Mme Zhou Mingli, une pratiquante d'une soixantaine d'années, a été arrêtée le 24 avril et récemment envoyée au centre de lavage de cerveau d'Ertouwan.

 

Mme Wu Bilin, 69 ans, a été arrêtée chez elle le 23 mai, et son cas a été transmis au district de Hanyang début juillet.

 

Plusieurs pratiquants âgés ont été arrêtés le 2 juin près du parc Zhongshan. Mme Wang Chunhong a été arrêtée alors qu'elle se rendait au travail. Son domicile a été mis à sac peu après. Elle a réussi à s'échapper et vit maintenant loin de chez elle pour éviter d'être arrêtée.

 

Comme certains des événements des Jeux mondiaux militaires auront lieu à Jiangxia, le Bureau 610 a essayé de faire pression sur les pratiquants locaux pour qu'ils assistent à des séances de lavage de cerveau.

 

Voir aussi :

 

Une femme handicapée condamnée à huit ans de prison pour ne pas avoir abandonné sa croyance

 

Voir aussi en chinois :

 

二零一八年四月三十日大陆综合消息

 

武汉市当局近期迫害法轮功学员案例

 

 

Traduit de l'anglais en France

 

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2018/9/30/172651.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2018/9/22/374416.html