Site web Minghui	Version française de Minghui.org Chinese Minghui Autres langues Livres du Falun Dafa Téléchargement gratuit Achat

  • Choisir une date
  • Contacter l'éditeur
 

Centre de données de Minghui.org

La fausse histoire des auto-immolations sur la place Tiananmen

L'Appel pacifique du 25 avril 1999
Révéler les crimes de prélèvements d'organes sur les pratiquants de Falun Gong
1400 décès présumés

pratiquants persécutés à mort

322,191,150 personnes ont démissionné du PCC
Vœux adressés à Maître Li Hongzhi
Journée mondiale du Falun Dafa
Articles avec commentaires du Maître
Mon Maître
Traduire Jiang Zemin en justice
Sortir de l’état humain
  [Plus ...]
Minghui international - Édition spéciale 2018 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2017 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2015 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2014 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2013 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2012 (toutes les versions)
Page d'accueil > Les faits de la persécution


Une femme de la ville de Kunming condamnée à trois ans et demi de prison pour avoir distribué des documents visant à dénoncer la persécution de sa croyance

 

Écrit par un correspondant de Minghui de la province du Yunnan, Chine

 

 

(Minghui.org) Une femme de 66 ans, a été condamnée à trois ans et demi d'emprisonnement et à une amende de 8000 yuans en juillet 2018 pour avoir distribué des documents concernant la persécution de sa croyance, le Falun Gong.

 

Mme Zhou Yingjian, de la ville de Kunming, dans la province du Yunnan, a été arrêtée le 17 septembre 2017 après avoir été signalée à la police alors qu'elle distribuait des documents sur une place de la ville de Kunming. La police a confisqué des dizaines d'exemplaires de documents d'information sur le Falun Gong dans son sac à main et chez elle. Depuis, elle est détenue au centre de détention de la ville de Kunming.

 

Le 27 septembre, le tribunal local l'a inculpée de « saper l'application de la loi avec une organisation sectaire », un prétexte habituel pour criminaliser les pratiquants de Falun Gong.

 

Le 1er mai 2018 le tribunal de district de Wuhua a jugé Mme Zhou. Pour sa défense son avocat a plaidé non coupable. Il a soutenu que c'est son droit constitutionnel de pratiquer et de diffuser l'information sur le Falun Gong et qu'aucun des documents qu'elle a distribués n'a causé de préjudice à autrui. Mme Zhou a également pris la parole pour sa propre défense.

 

Le 30 juillet le tribunal a prononcé une peine de trois ans et demi. Mme Zhou a fait appel.

 

La dernière épreuve de Mme Zhou a été précédée d'une peine d'emprisonnement de trois ans et d'une peine de travail forcé de deux ans. Alors qu'elle était détenue au camp de travaux forcés, la santé de son père s'est rapidement détériorée et son mari a divorcé, ce qui a causé d'énormes souffrances à sa famille.

 

 

Traduit de l'anglais en Suisse

 

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2018/9/7/171800.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2018/9/2/373247.html