Site web Minghui	Version française de Minghui.org Chinese Minghui Autres langues Livres du Falun Dafa Téléchargement gratuit Achat

  • Choisir une date
  • Contacter l'éditeur
 

Centre de données de Minghui.org

La fausse histoire des auto-immolations sur la place Tiananmen

L'Appel pacifique du 25 avril 1999
Révéler les crimes de prélèvements d'organes sur les pratiquants de Falun Gong
1400 décès présumés

pratiquants persécutés à mort

322,265,388 personnes ont démissionné du PCC
Vœux adressés à Maître Li Hongzhi
Journée mondiale du Falun Dafa
Articles avec commentaires du Maître
Mon Maître
Traduire Jiang Zemin en justice
Sortir de l’état humain
  [Plus ...]
Minghui international - Édition spéciale 2018 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2017 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2015 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2014 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2013 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2012 (toutes les versions)
Page d'accueil > Les faits de la persécution


Une pratiquante du canton de Huangmei illégalement détenue depuis plus de six mois

 

Écrit par un correspondant de Minghui de la province du Hubei, Chine

 

 

(Minghui.org) Mme Hu Xuefang, 56 ans, du village de Liuwang dans la province du Hubei, a été arrêtée par des agents du poste de police du faubourg de Xinkai pour avoir parlé du Falun Gong à des gens. Bien que le parquet du canton de Huangmei ait rejeté l'affaire en raison de l'insuffisance des preuves, Mme Hu est toujours détenue au centre de détention de la ville de Huanggang. Elle est détenue depuis plus de six mois, ce qui est au-delà de la durée maximale autorisée.

 

Mme Hu a été signalée à la police du faubourg de Xinkai par le propriétaire d'un commerce de proximité pour avoir distribué des documents de Falun Gong alors qu'elle faisait ses courses, le 17 février 2018. Le propriétaire du magasin est un ancien employé du tribunal du canton à la retraite.

 

Zhang Hao et deux autres policiers ont arrêté Mme Hu sans avoir présenté le moindre document juridique. Les agents ont fouillé son sac et ont confisqué 1910 yuans d'argent liquide, une carte bancaire, des clés de maison et 20 brochures de Falun Gong. Son scooter électrique, d'une valeur de 3080 yuans, a également été emporté. Ils ne lui ont pas donné la liste des objets qu'ils ont confisqués. Elle a été admise au centre de détention du canton de Huangmei.

 

Les policiers ont saccagé le domicile de Mme Hu le 1er mars 2018. Ils ont confisqué un exemplaire du Zhuan Falun, plusieurs numéros de l'Hebdomadaire Minghui, une photo du fondateur du Falun Gong, et deux couplets avec des messages de Falun Gong imprimés dessus.

 

Fin juin, le Département de police du canton de Huangmei a transmis son dossier au parquet du tribunal de Huangmei, demandant une arrestation officielle. Le parquet a néanmoins rejeté l'affaire pour insuffisance de preuves.

 

Mme Hu a ensuite été transférée du centre de détention du canton de Huangmei au centre de détention de la ville de Huanggang.

 

Après que Mme Hu a commencé à pratiquer le Falun Gong, ses maux ont disparu sans traitement. En suivant le principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance et en se débarrassant de ses mauvaises habitudes, elle est devenue une nouvelle personne.

 

Mme Hu a parlé de la grandeur du Falun Gong ainsi que de la persécution dont sont victimes les pratiquants chinois. Le régime communiste prive les pratiquants des droits fondamentaux de la personne. Mme Hu a été arrêtée à de nombreuses reprises depuis le début des persécutions en 1999.

 

 

Traduit de l'anglais en France

 

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2018/10/9/172772.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2018/9/30/375144.html