Site web Minghui	Version française de Minghui.org Chinese Minghui Autres langues Livres du Falun Dafa Téléchargement gratuit Achat

  • Choisir une date
  • Contacter l'éditeur
 

Centre de données de Minghui.org

La fausse histoire des auto-immolations sur la place Tiananmen

L'Appel pacifique du 25 avril 1999
Révéler les crimes de prélèvements d'organes sur les pratiquants de Falun Gong
1400 décès présumés

pratiquants persécutés à mort

317,325,956 personnes ont démissionné du PCC
Vœux adressés à Maître Li Hongzhi
Journée mondiale du Falun Dafa
Articles avec commentaires du Maître
Mon Maître
Traduire Jiang Zemin en justice
Sortir de l’état humain
  [Plus ...]
Minghui international - Édition spéciale 2018 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2017 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2015 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2014 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2013 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2012 (toutes les versions)
Page d'accueil > Les faits de la persécution


Terrifié par la police depuis l'enfance, un universitaire diplômé dévasté en voyant sa mère à nouveau arrêtée pour sa croyance

 

Écrit par un correspondant de Minghui dans la province du Hebei, Chine

 

 

(Minghui.org) Un étudiant universitaire récemment diplômé a dû faire face à un nouveau coup, car sa mère a été de nouveau arrêtée parce qu'elle refusait de renoncer au Falun Gong, une pratique spirituelle de méditation persécutée par le régime communiste en Chine.

 

Il est terrifié par la police depuis son jeune âge, car ses parents ont été arrêtés à répétition pour leur croyance. La dernière arrestation de ses parents a eu lieu le 5 août 2018, ce qui a fait remonter en lui les souvenirs des tribulations de sa famille au cours des ans.

 

Une famille en bonne santé et heureuse

 

Il habitait avec ses parents dans le canton de Xianghe, ville de Langfang. Quand il avait trois ans, son père, M. Li Liandi, a commencé le Falun Gong. La pratique a aidé son père à arrêter de fumer et de boire. Deux ans plus tard, sa mère a aussi commencé la pratique, et son arthrite, ses vertiges, son hypotension, ses maladies inflammatoires et ses douleurs chroniques ont disparu. La famille menait une vie heureuse et en bonne santé.

 

Premier harcèlement par la police à l'âge de 10 ans

 

Il avait 10 ans quand ses parents ont connu leurs premiers problèmes avec les autorités. Au printemps 2003, son père a été arrêté. La police a saccagé la maison et trouvé un dépliant du Falun Gong. Pour cela, son père a été incarcéré pendant un mois. Le garçon était terrifié et pleurait toute la nuit. La famille a donné des pots-de-vin à la police et aux autorités du centre de détention pour que son père soit relâché.

 

Quelques années plus tard, des agents du Bureau 610 local ont ordonné la surveillance de sa mère, Mme Li Xiuqin, à son travail. Quand il avait 13 ans, sa mère a perdu son emploi parce qu'elle refusait d'abandonner sa croyance. Sa famille est tombée dans une situation financière désastreuse. Il a aussi été témoin à quel point sa mère a été discriminée par ses collègues de travail, qui l'évitaient.

 

La mère violentée après que l'adolescent ouvre la porte

 

Sa mère a été arrêtée pour la première fois en juillet 2009. Plusieurs agents de police ont fait irruption dans leur domicile après que l'adolescent a répondu à la porte. Sa mère a refusé de coopérer avec la police et a été violemment maîtrisée. Deux agents lui ont tordu les bras tandis qu'un autre l'a traînée par les cheveux tout au long des escaliers, en descendant du 5e étage. Elle a été jetée en bas des escaliers, ce qui lui a blessé les genoux, la poitrine et les jambes.

 

Mme Li a été transférée du poste de police au centre de détention le même après-midi. Elle a été forcée à effectuer du travail manuel pour fabriquer des sacs de nourriture dont les gardiens tireraient profit.

 

Une semaine plus tard, elle a été transférée au centre de lavage de cerveau de Langfang. Tous les pratiquants de Falun Gong là-bas étaient mis dans des cellules séparées et n'étaient pas autorisés à sortir. On les forçait à écouter la propagande diffamant le Falun Gong et son fondateur. Les gardiens les ont interrogés et menacés afin de leur soustraire des informations ou des confessions pour forger des accusations.

 

Le fils était au lycée quand sa mère a été arrêtée et détenue et leur domicile saccagé. Il s'est reproché d'avoir ouvert la porte à des étrangers. Les charges mentales et l'expérience traumatisante le hantaient, ses notes ont chuté.

 

L'étudiant de première année voit ses deux parents arrêtés le même jour

 

La deuxième fois que ses parents ont été arrêtés, il avait juste commencé l'université. Ce jour-là, il est rentré à la maison et s'est retrouvé tout seul. Il a demandé à sa parenté et à ses amis de l'aider à sauver ses parents, pour se voir traiter avec indifférence et préjudice. On lui a dit que ses parents avaient « violé la loi ».

 

En octobre 2011, quatre agents spéciaux ont fait irruption chez eux et ont emmené sa mère alors qu'elle préparait le dîner. Trois autres personnes ont fait irruption chez eux et commencé à saccager leur maison. Personne n'a présenté de pièce d'identité.

 

Mme Li a été emmenée au poste de police du canton et transférée au centre de détention de Langfang le lendemain, où elle a été battue jusqu'à avoir les muscles lacérés et son poignet blessé. Elle a été soumise au lavage de cerveau pendant un mois.

 

Son père a été arrêté le même jour que sa mère et ensuite torturé pendant deux mois dans le centre de lavage de cerveau. Dès qu'il a été libéré, la police l'a à nouveau arrêté juste pour extorquer 30 000 yuans à sa famille, qui voulait le ramener à la maison.

 

En août 2013, quatre policiers ont stoppé sa mère dans la rue et l'ont illégalement fouillée.

 

La mère arrêtée une troisième fois

 

La dernière arrestation de sa mère s'est passée quelques années après qu'il a eu son diplôme. Le matin du 5 août 2018, des agents de police et du Bureau 610 ont emmené sa mère, saccagé leur maison et confisqué ses biens comme « preuve » qu'elle pratiquait le Falun Gong.

 

Un mois plus tard, le parquet du canton de Xianghe a officiellement approuvé son arrestation et depuis lors Mme Li est détenue dans le centre de détention de la ville de Sanhe.

 

 

Traduit de l'anglais en Suisse

 

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2018/9/27/172620.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2018/9/17/373936.html