Site web Minghui	Version française de Minghui.org Chinese Minghui Autres langues Livres du Falun Dafa Téléchargement gratuit Achat

  • Choisir une date
  • Contacter l'éditeur
 

Centre de données de Minghui.org

La fausse histoire des auto-immolations sur la place Tiananmen

L'Appel pacifique du 25 avril 1999
Révéler les crimes de prélèvements d'organes sur les pratiquants de Falun Gong
1400 décès présumés

pratiquants persécutés à mort

322,438,347 personnes ont démissionné du PCC
Vœux adressés à Maître Li Hongzhi
Journée mondiale du Falun Dafa
Articles avec commentaires du Maître
Mon Maître
Traduire Jiang Zemin en justice
Sortir de l’état humain
  [Plus ...]
Minghui international - Édition spéciale 2018 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2017 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2015 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2014 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2013 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2012 (toutes les versions)
Page d'accueil > Les faits de la persécution


Une pratiquante de Falun Gong privée de son droit de défense pleine et entière devant le tribunal

 

Écrit par un correspondant de Minghui de la province du Heilongjiang

 

 

(Minghui.org) Le 23 août 2018, Mme Zhang Guizhi, pratiquante de Falun Gong du canton de Tonghe, ville de Harbin, province du Heilongjiang, a été jugée illégalement par le tribunal n°3 du canton de Yilan, ville de Harbin.

 

Le juge n'a permis à Mme Zhang de répondre que par un « oui » ou un « non » au cours du procès, en violation du droit de Mme Zhang à une défense pleine et entière.

 

Le procès n'a pas commencé comme prévu. Le juge Zhang Anke a déclaré que le tribunal intermédiaire de Harbin lui avait confié la conduite du procès. Il a également déclaré que tout ce qui concerne le Falun Gong n'avait pas à être discuté devant la cour.

 

Pendant le procès, le greffier intervenait immédiatement quand Mme Zhang parlait : « Je vais vous poser des questions. Vous n'avez pas le droit de me poser de questions », l'a avertie le juge.

 

À la fin du procès, le tribunal n'a autorisé qu'un seul membre de la famille à rencontrer brièvement Mme Zhang, à la condition que ce parent ne pratique pas le Falun Gong.

 

Médecin persécutée

 

Mme Zhang Guizhi est originaire du canton de Tonghe, ville d'Harbin. Elle était médecin traitante à l'hôpital pour femmes et enfants du canton de Tonghe. Elle a commencé à pratiquer le Falun Gong en 1999 et a vécu selon son principe « Authenticité-Bienveillance-Tolérance ». Elle était attentionnée envers les autres et refusait d'accepter les pots-de-vin des patients et des entreprises pharmaceutiques, ce qui est une pratique courante en Chine.

 

Le 4 décembre 2009, Mme Zhang a été envoyée par son établissement à l'École médicale de Harbin pour suivre une formation. Elle logeait dans le district de Daowai à Harbin.

 

Elle a été réveillée au milieu de la nuit et arrêtée le 14 décembre 2009 par des policiers de la Bannière de la police d'Ewinki en Mongolie intérieure. La police lui a pris son argent, son téléphone portable et d'autres effets personnels.

 

Elle a expliqué à la police que son hôpital l'avait envoyée poursuivre ses études et qu'elle avait des dossiers médicaux à l'hôpital comme preuve.

 

Toutefois, la police l'a arrêtée et l'a détenue illégalement dans un camp de travaux forcés, où elle a été soumise à la torture. La police ne l'a pas libérée avant qu'elle ne soit tombée très malade à cause de mauvais traitements. Elle a, en conséquence, perdu son emploi.

 

Mme Zhang a continué d'écrire des lettres au Bureau 610 local, au service de police, aux postes de police et au gouvernement du canton au sujet de la persécution du Falun Gong par le régime communiste. La police a arrêté Mme Zhang dans sa boulangerie et l'a condamnée à cinq ans de prison le 19 août 2011.

 

Mme Zhang a été incarcérée dans la prison pour femmes de la province du Heilongjiang, où elle a été torturée et enchaînée à l'isolement dans une petite cellule.

 

Le capitaine adjoint du septième quartier pénitentiaire Chang Xiaoli a également ordonné aux prisonnières de la battre. Mme Zhang souffrait de troubles mentaux à la suite des mauvais traitements en prison. Elle a été libérée le 18 août 2016.

 

La police de la ville de Harbin l'a arrêtée et détenue pendant 15 jours au centre de détention de Harbin en juillet 2017.

 

Quand Mme Zhang a plus tard essayé d'envoyer des lettres au sujet du Falun Gong au bureau de poste du canton de Tonghe le 10 avril 2018, l'employé a refusé d'accepter les lettres et lui a dit qu'ils consulteraient le directeur. Cependant, ils l'ont signalée à la police.

 

Elle a rapidement été arrêtée par Zhang Yue, directeur du Bureau 610 et par les policiers de la Division de la sécurité intérieure, Zhang Shiguo, Tai Fenghai, Zhang Jiawei et Zhang Dongxing. Mme Zhang a été détenue le jour même au 2e centre de détention de Harbin, également connu sous le nom de centre de détention de Yazijuan.

 

Le centre de détention a prétendu que sa gestion était humaine. « Nous ne sommes plus en 1999 (lorsque le Parti communiste chinois a commencé à réprimer le Falun Gong). Nous ne persécutons pas les pratiquants de Falun Gong. Nous prenons juste soin d'eux », a déclaré le policier Wu Yanli.

 

Lorsque Mme Zhang a commencé à faire les exercices de Falun Gong dans le centre de détention, les autorités l'ont immédiatement arrêtée et battue. Ses yeux étaient extrêmement gonflés. Les policiers l'ont alors forcée à pratiquer le yoga contre sa volonté.

 

Plus tard, l'affaire de Mme Zhang a été envoyée au tribunal du canton de Yilan. Sa famille a été informée de la date de son procès.

 

Participants impliqués dans la persécution de Mme Zhang Guizhi :

 

Zhang Anke (张安克), juge à la cour du canton de Yilan : +86-451-57226633, +86-13351817678

Zang Xiaodong (藏晓东), doyen du tribunal du canton de Yilan : +86-451-57239229, +86-13845174977

Zhang Yue (张越), chef du Bureau 610 du canton de Tonghe, +86-18946015499

Zhang Shiguo (张士国), policier de la sécurité intérieure du canton de Tonghe : +86-15326628122

 

 

Traduit de l'anglais au Canada

 

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2018/9/25/172550.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2018/8/29/373048.html