Site web Minghui	Version française de Minghui.org Chinese Minghui Autres langues Livres du Falun Dafa Téléchargement gratuit Achat

  • Choisir une date
  • Contacter l'éditeur
 

Centre de données de Minghui.org

La fausse histoire des auto-immolations sur la place Tiananmen

L'Appel pacifique du 25 avril 1999
Révéler les crimes de prélèvements d'organes sur les pratiquants de Falun Gong
1400 décès présumés

pratiquants persécutés à mort

322,269,995 personnes ont démissionné du PCC
Vœux adressés à Maître Li Hongzhi
Journée mondiale du Falun Dafa
Articles avec commentaires du Maître
Mon Maître
Traduire Jiang Zemin en justice
Sortir de l’état humain
  [Plus ...]
Minghui international - Édition spéciale 2018 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2017 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2015 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2014 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2013 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2012 (toutes les versions)
Page d'accueil > Les faits de la persécution


Une femme de 70 ans arrêtée pour avoir distribué des informations sur sa croyance persécutée, maintenant ciblée par la police de la répression du banditisme

 

Écrit par un correspondant de Minghui de la province du Hubei, Chine

 

 

(Minghui.org) Une pratiquante de Falun Gong âgée de 70 ans a récemment été inculpée par le parquet de la province du Hubei pour avoir diffusé des informations concernant sa croyance.

 

L'inculpation de Mme Cui Yuanchang est intervenue dans le cadre de la campagne menée par le régime communiste pour réprimer le banditisme. Avant l'inculpation, la police a menacé Mme Cui, disant qu'il n'y avait pas d'organisation criminelle locale et que la police s'en prendrait principalement aux pratiquants de Falun Gong. Ils ont également précisé que Mme Cui figurait en tête de leur liste.

 

Mme Cui a été arrêtée le 22 mars 2018, à un arrêt de bus, pour avoir distribué des documents de Falun Gong. La police l'a interrogée jusqu'à 21 heures avant de la laisser rentrer chez elle. Deux jours plus tard, ils ont saccagé son domicile et confisqué ses livres de Falun Gong. Ils ont également obtenu ses empreintes digitales et pris des photos d'elle.

 

La police l'a assignée à résidence en avril. Ils ont par la suite écarté son dossier après qu'elle a été forcée de signer une déclaration admettant qu'elle avait distribué des documents de Falun Gong dans un quartier résidentiel. Mais en septembre, la police a informé Mme Cui qu'elle avait été inculpée et qu'elle devait être jugée.

 

 

Traduit de l'anglais en France

 

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2018/10/3/172698.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2018/9/26/374978.html