Site web Minghui	Version française de Minghui.org Chinese Minghui Autres langues Livres du Falun Dafa Téléchargement gratuit Achat

  • Choisir une date
  • Contacter l'éditeur
 

Centre de données de Minghui.org

La fausse histoire des auto-immolations sur la place Tiananmen

L'Appel pacifique du 25 avril 1999
Révéler les crimes de prélèvements d'organes sur les pratiquants de Falun Gong
1400 décès présumés

pratiquants persécutés à mort

322,112,097 personnes ont démissionné du PCC
Vœux adressés à Maître Li Hongzhi
Journée mondiale du Falun Dafa
Articles avec commentaires du Maître
Mon Maître
Traduire Jiang Zemin en justice
Sortir de l’état humain
  [Plus ...]
Minghui international - Édition spéciale 2018 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2017 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2015 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2014 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2013 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2012 (toutes les versions)
Page d'accueil > Les faits de la persécution


Province du Fujian : Un pratiquant de Falun Gong arrêté à la gare

 

Écrit par un correspondant de Minghui de la province du Fujian, Chine

 

 

(Minghui.org) M. Peng Xuefeng, un pratiquant de Falun Gong, a été arrêté à la gare de la ville de Xiamen, dans la province du Fujian, alors qu'il était en route pour rentrer au canton de Pucheng le 29 mai 2018. Après que la police a trouvé des informations sur le Falun Gong sur lui, ils l'ont emmené au poste de police des chemins de fer. Les policiers voulaient vérifier le contenu de son ordinateur portable, mais il a refusé de coopérer.

 

La police de Xiamen l'a transféré à la police de la ville de Pucheng le 30 mai. Ils l'ont interrogé et lui ont dit de leur remettre son ordinateur, mais il a toujours refusé. La police est ensuite allée chez lui et a saccagé sa maison, saisissant des livres de Dafa et d'autres objets.

 

En juin 2006, M. Peng a été arrêté et torturé par la police de Pucheng pour avoir diffusé sa déclaration de démissionner du Parti communiste chinois et de ses organisations affiliées et pour avoir téléchargé des informations sur Dafa. Le directeur de la Commission des affaires politiques et législatives de Pucheng a déclaré qu'il n'autoriserait jamais la libération conditionnelle de M. Peng.

 

Pendant l'interrogatoire, la police l'a frappé et lui a donné des coups de pied, l'a menotté et suspendu huit jours et nuits consécutives. Il a été privé de sommeil pendant plus de onze jours. Ils ont essayé de le faire condamner à six ans de prison, mais il a fini par être condamné à deux ans dans un camp de travaux forcés en raison de preuves insuffisantes. Il a été emmené au camp de travaux forcés de Rujiang en septembre 2006.

 

Illustration de torture : Suspension

 

Au camp de travail, le directeur a essayé de le « transformer ». Les autorités du camp l'ont forcé à regarder des vidéos diffamatoires contre le Falun Gong. Ils l'ont également fait s'asseoir sur un petit tabouret dans une cellule d'isolement pendant plusieurs jours.

 

M. Peng a rapidement perdu son appétit entièrement, ses jambes et ses fesses étaient enflées, et ses doigts sont devenus engourdis. En conséquence, il ne pouvait pas marcher, se tenir debout ou s'asseoir. La position la moins douloureuse qu'il pouvait trouver était de se coucher.

 

 

Traduit de l’anglais au Canada

 

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2018/11/25/173388.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2018/11/14/377111.html