Site web Minghui	Version française de Minghui.org Chinese Minghui Autres langues Livres du Falun Dafa Téléchargement gratuit Achat

  • Choisir une date
  • Contacter l'éditeur
 

Centre de données de Minghui.org

La fausse histoire des auto-immolations sur la place Tiananmen

L'Appel pacifique du 25 avril 1999
Révéler les crimes de prélèvements d'organes sur les pratiquants de Falun Gong
1400 décès présumés

pratiquants persécutés à mort

322,112,097 personnes ont démissionné du PCC
Vœux adressés à Maître Li Hongzhi
Journée mondiale du Falun Dafa
Articles avec commentaires du Maître
Mon Maître
Traduire Jiang Zemin en justice
Sortir de l’état humain
  [Plus ...]
Minghui international - Édition spéciale 2018 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2017 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2015 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2014 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2013 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2012 (toutes les versions)
Page d'accueil > Les faits de la persécution


Emprisonnée auparavant pendant trois ans et demi, une femme de Shenyang fait à nouveau face à des poursuites en justice en raison de sa croyance

 

Écrit par un correspondant de Minghui de la province du Liaoning, Chine

 

 

(Minghui.org) Une résidente de la ville de Shenyang a croisé deux policiers à l'entrée de son immeuble alors qu'elle revenait de l'épicerie le 12 octobre 2018.

 

Son domicile a été fouillé et elle a été emmenée au poste de police de Zhujianlu pour y être interrogée avant d'être transférée au centre de détention de la ville de Shenyang, où elle est détenue depuis. Le parquet du district de Shenhe a approuvé son dossier le 16 novembre. Elle risque maintenant d'être poursuivie en justice.

 

C'est la troisième fois que Mme Gao Jingqun est arrêtée pour avoir pratiqué le Falun Gong, une discipline spirituelle persécutée par le régime communiste depuis 1999. Ses deux arrestations précédentes, en août 2001 et en août 2013, ont été suivies d'une détention d'un mois dans un centre de lavage de cerveau et de trois ans et demi de prison, respectivement. Sa dernière arrestation a eu lieu seulement deux ans après la fin de sa peine de prison précédente.

 

On rapporte que Mme Gao a été traumatisée par l'arrestation soudaine et qu'elle souffre d'un certain inconfort physique, notamment de contractions musculaires et de fatigue. Comme elle est une femme au foyer et que son mari travaille de 7 h à 19 h, son arrestation a laissé sa famille dans une situation très difficile.

 

 

Traduit de l'anglais au Canada

 

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2018/11/26/173406.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2018/11/21/377449.html