Site web Minghui	Version française de Minghui.org Chinese Minghui Autres langues Livres du Falun Dafa Téléchargement gratuit Achat

  • Choisir une date
  • Contacter l'éditeur
 

Centre de données de Minghui.org

La fausse histoire des auto-immolations sur la place Tiananmen

L'Appel pacifique du 25 avril 1999
Révéler les crimes de prélèvements d'organes sur les pratiquants de Falun Gong
1400 décès présumés

pratiquants persécutés à mort

322,112,167 personnes ont démissionné du PCC
Vœux adressés à Maître Li Hongzhi
Journée mondiale du Falun Dafa
Articles avec commentaires du Maître
Mon Maître
Traduire Jiang Zemin en justice
Sortir de l’état humain
  [Plus ...]
Minghui international - Édition spéciale 2018 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2017 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2015 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2014 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2013 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2012 (toutes les versions)
Page d'accueil > Les faits de la persécution


Une femme du Shaanxi face à des poursuites judiciaires après avoir été arrêtée par la police qui craignait qu'elle ne mette en place des banderoles

 

Écrit par un correspondant de Minghui de la province du Shaanxi, Chine

 

 

(Minghui.org) Une femme de 60 ans du canton de Mian a été arrêtée avant un festival annuel des fleurs de colza, comme les autorités craignaient qu'elle ne mette en place des banderoles et des affiches portant des messages du Falun Gong à l'attention des festivaliers.

 

Mme Xiao Rong a été ciblée parce que la police soupçonnait qu'elle avait déjà accroché des banderoles et des affiches similaires à un site touristique local.

 

Le Falun Gong, également connu sous le nom de Falun Dafa, est une croyance spirituelle persécutée par le Parti communiste depuis 1999. Tous les médias et Internet étant strictement contrôlés et censurés par le régime, de nombreux pratiquants affichent des informations dans les lieux publics pour exposer la persécution.

 

Mme Xiao a été saisie chez elle le 12 janvier 2018 et elle a été placée dans une cage métallique au poste de police local ce jour-là. Elle a été transférée au centre de détention du district de Hantai le lendemain et est emprisonnée depuis.

 

Un témoin a rapporté avoir vu Mme Xiao les mains menottées derrière le dos.

 

Trois membres du parquet du canton de Mian se sont rendus au centre de détention pour lui parler le 25 janvier et ont émis un mandat d'arrêt contre elle deux semaines plus tard.

 

Sa famille a rapidement reçu un avis du tribunal qu'elle devait faire face à un procès, mais aucune date n'a été fixée au moment de la rédaction.

 

Mme Xiao a signé la procuration lorsque son avocat lui a rendu visite le 12 février. Elle a déposé une demande le 28 mars pour que son cas soit abandonné, car aucune loi en Chine ne criminalise le Falun Gong.

 

Ce n'est pas la première fois que Mme Xiao est ciblée pour sa croyance dans le Falun Gong. Elle a été détenue pendant quinze jours en 2000 et 34 jours en 2016. La police lui a extorqué 10 000 yuans avant de la relâcher en 2016.

 

 

Traduit de l’anglais au Canada

 

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2018/11/23/173363.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2018/11/9/376891.html