Site web Minghui	Version française de Minghui.org Chinese Minghui Autres langues Livres du Falun Dafa Téléchargement gratuit Achat

  • Choisir une date
  • Contacter l'éditeur
 

Centre de données de Minghui.org

La fausse histoire des auto-immolations sur la place Tiananmen

L'Appel pacifique du 25 avril 1999
Révéler les crimes de prélèvements d'organes sur les pratiquants de Falun Gong
1400 décès présumés

pratiquants persécutés à mort

319,799,507 personnes ont démissionné du PCC
Vœux adressés à Maître Li Hongzhi
Journée mondiale du Falun Dafa
Articles avec commentaires du Maître
Mon Maître
Traduire Jiang Zemin en justice
Sortir de l’état humain
  [Plus ...]
Minghui international - Édition spéciale 2018 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2017 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2015 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2014 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2013 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2012 (toutes les versions)
Page d'accueil > Les faits de la persécution


Une femme du Hebei condamnée à trois ans et demi, forcée de renoncer au droit de faire réexaminer son cas

 

Écrit par un correspondant de Minghui de la province du Hebei, Chine

 

 

(Minghui.org) Une habitante du canton de Kangbao a été contrainte de signer un document pour renoncer à son droit de déposer une requête pour réexaminer son cas, après que le tribunal d'appel local a décidé de maintenir sa peine de prison pour la distribution des calendriers portant des messages sur le Falun Gong.

 

La famille entière de Mme Qian Fenglin a grandement bénéficié en suivant le principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance du Falun Gong. Elle attribue également à la pratique de l'esprit et du corps d'avoir permis à sa fille d'améliorer son niveau et d'être admise aux études supérieures.

 

Un calendrier de bureau distribué par les pratiquants de Falun Gong en Chine

 

Ayant eu une expérience de première main avec le Falun Gong, Mme Qian était déterminée à dire aux gens qu'elle n'aurait jamais dû être persécutée par le Parti communiste chinois.

 

Elle a été arrêtée le 4 janvier 2018 alors qu'elle distribuait des calendriers avec le contenu en lien avec le Falun Gong. Quatre policiers lui ont donné des coups de poing et de pied. Ils lui ont aussi pris de force un échantillon de sang et recueilli ses empreintes digitales. Plus tard ce jour-là, elle a été menottée et envoyée au centre de détention de Shisanli. Sa maison a été saccagée par la police, avec ses documents du Falun Gong confisqués.

 

Une audience contre Mme Qian a eu lieu le 28 mars. Son avocat de Pékin a plaidé non coupable pour elle, car aucune loi en Chine ne criminalise le Falun Gong. L'avocat a également soutenu que son client n'aurait jamais dû être arrêté pour avoir exercé son droit constitutionnel à la liberté de croyance.

 

Zhang Zhenbin, le juge d'instance, a interrompu l'avocat de nombreuses fois, surtout lorsqu’il a mentionné la Constitution dans son argument de défense.

 

Un membre du personnel du tribunal du canton de Kangbao s'est présenté au centre de détention le 11 juillet pour informer Mme Qian qu'elle a été condamnée à trois ans et demi, et qu'elle avait reçu une amende de 10 000 yuans.

 

Mme Qian a fait appel devant le tribunal intermédiaire de Zhangjiakou. Sa fille et ses proches ont également contacté plusieurs fois les fonctionnaires du tribunal pour demander son acquittement, mais ils n'ont reçu aucune réponse.

 

Sans aviser l'avocat ou les membres de la famille de Mme Qian, un groupe de fonctionnaires du tribunal de première instance et du tribunal d'appel se sont rendus au centre de détention le 19 octobre pour lui dire que son appel avait été rejeté. Ils l'ont forcée à signer un document de renonciation à son droit de déposer une requête pour réexaminer son cas.

 

Dans la loi, ceux dont les appels ont été rejetés ont le droit légal de déposer une requête pour que leur cas soit réexaminé.

 

Mme Qian a fait une grève de la faim pour protester.

 

Principaux responsables :

 

Guo Lifu, directeur du tribunal du canton de Kangbao : +86-17703133408

Zhang Zhenbin, juge d'instance du tribunal du canton de Kangbao : +86-15933036988, +86-17703137966

Wang Jing, tribunal intermédiaire de Zhangjiakou : +86-313 -2055901

Adresse : 29 Rue de Jianguo, district de Qiaodong, ville de Zhangjiakou, province du Hebei, 075100

 

Voir aussi en chinois :

 

河北康保县钱风林被非法判刑三年半

 

河北康保县钱风林被非法开庭

 

 

Traduit de l’anglais au Canada

 

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2018/10/30/173061.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2018/10/24/376184.html