Site web Minghui	Version française de Minghui.org Chinese Minghui Autres langues Livres du Falun Dafa Téléchargement gratuit Achat

  • Choisir une date
  • Contacter l'éditeur
 

Centre de données de Minghui.org

La fausse histoire des auto-immolations sur la place Tiananmen

L'Appel pacifique du 25 avril 1999
Révéler les crimes de prélèvements d'organes sur les pratiquants de Falun Gong
1400 décès présumés

pratiquants persécutés à mort

322,112,097 personnes ont démissionné du PCC
Vœux adressés à Maître Li Hongzhi
Journée mondiale du Falun Dafa
Articles avec commentaires du Maître
Mon Maître
Traduire Jiang Zemin en justice
Sortir de l’état humain
  [Plus ...]
Minghui international - Édition spéciale 2018 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2017 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2015 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2014 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2013 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2012 (toutes les versions)
Page d'accueil > Les faits de la persécution


Une femme arrêtée deux ans après que la police a fabriqué de faux témoignages et l’a mise sur la liste des personnes recherchées

 

Écrit par un correspondant de Minghui de la province du Hubei, Chine

 

 

(Minghui.org) Une résidente de la ville de Xiantao a été arrêtée à une gare de la ville de Wuhan, le 26 octobre 2018, après avoir été identifiée comme une pratiquante de Falun Gong sur la liste des personnes recherchées par un système de reconnaissance faciale.

 

Le Falun Gong, également connu sous le nom de Falun Dafa, est une discipline spirituelle persécutée par le Parti communiste chinois depuis 1999.

 

Mme Shen Huanjiao a été emmenée au centre de détention de Qianjian le lendemain de son arrestation. Elle est maintenant confrontée à des poursuites en raison de sa croyance.

 

Il a été rapporté que la police aurait visé Mme Shen après l'avoir soupçonnée de distribuer des documents du Falun Gong dans la ville de Xiantao avec cinq autres pratiquants il y a deux ans.

 

Les cinq pratiquants ont été condamnés en décembre 2017 pour leur croyance dans le Falun Gong. Deux d'entre eux ont commencé à purger leur peine en prison et trois ont été libérés le 25 décembre 2017, après avoir été condamnés à trois ans de probation.

 

Mme Shen a insisté sur le fait qu'elle n'est jamais allée à l'endroit où elle a été accusée d'avoir distribué des documents du Falun Gong avec les cinq pratiquants.

 

Deux policiers du poste de police de Guanghua, Lin Weibo et Wang Yan, ont falsifié les aveux et les signatures des cinq pratiquants peu de temps après leur arrestation. Les confessions indiquaient que Mme Shen était avec eux en train de distribuer des documents.

 

La famille de Mme Shen a rendu visite aux cinq pratiquants en détention et ils ont tous dit qu'ils n'ont jamais dit à la police qu'elle était avec eux le jour de leurs arrestations ni signé de leur nom les « aveux ».

 

La police a toujours mis Mme Shen sur la liste des personnes recherchées et l'a capturée deux ans plus tard à la gare.

 

Bien que la famille de Mme Shen ait exigé que l'authenticité des témoignages soit vérifiée, la police les a informés le 8 novembre qu'ils avaient terminé d'enquêter sur le cas et qu'ils l'avaient soumis au parquet de Qianjiang.

 

Quelques jours plus tard, les deux policiers qui avaient falsifié les confessions il y a deux ans ont dit à la famille de Mme Shen que Mme Yang Dongmei, l'une des cinq pratiquants, actuellement en probation, avait identifié Mme Shen en regardant une série de photos.

 

La famille de Mme Shen a rendu visite à Mme Yang, qui a dit qu'elle n'avait jamais identifié Mme Shen sur des photos.

 

Voir aussi :

 

Province du Hubei : cinq personnes condamnées pour avoir pratiqué le Falun Gong

 

 

Traduit de l’anglais au Canada

 

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2018/11/27/173411.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2018/11/25/377625.html