Site web Minghui	Version française de Minghui.org Chinese Minghui Autres langues Livres du Falun Dafa Téléchargement gratuit Achat

  • Choisir une date
  • Contacter l'éditeur
 

Centre de données de Minghui.org

La fausse histoire des auto-immolations sur la place Tiananmen

L'Appel pacifique du 25 avril 1999
Révéler les crimes de prélèvements d'organes sur les pratiquants de Falun Gong
1400 décès présumés

pratiquants persécutés à mort

322,112,168 personnes ont démissionné du PCC
Vœux adressés à Maître Li Hongzhi
Journée mondiale du Falun Dafa
Articles avec commentaires du Maître
Mon Maître
Traduire Jiang Zemin en justice
Sortir de l’état humain
  [Plus ...]
Minghui international - Édition spéciale 2018 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2017 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2015 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2014 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2013 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2012 (toutes les versions)
Page d'accueil > Opinions


Quelques pensées de Thanksgiving

 

Écrit par Mizhen

 

 

(Minghui.org) Thanksgiving (l'Action de grâce) est passé. C'est une fête créée par le peuple américain. En 1620, le navire The Mayflower a accosté en terre américaine, avec à son bord 102 puritains qui fuyaient la persécution religieuse qui avait cours en Angleterre. Les Indiens généreux avaient apporté aux immigrés des vivres et avaient des personnes chargées de leur apprendre à chasser, à pêcher, à cultiver le maïs et la citrouille. Avec l'aide des Indiens, les pèlerins avaient pu faire une première moisson fructueuse. Le jour de cette récolte, selon les traditions religieuses, les pèlerins avaient décidé que ce serait un jour où l'on rendrait grâce à Dieu. De plus, pour remercier l'aide sincère des Indiens, ils les avaient conviés à la célébration.

 

Plus de 400 ans plus tard, les gens connaissent de plus en plus le poids des deux mots « rendre grâce » et chérissent d'autant plus Thanksgiving. En tant qu'élève de Falun Gong qui a baigné dans la compassion et la grandeur du Falun Fofa* et l'immensité de la grâce de Bouddha du Maître de Dafa, je ressens encore plus profondément la signification spéciale des mots « rendre grâce ».

 

Exprimer la gratitude et chercher à rendre un bienfait est une belle valeur traditionnelle de la société humaine. Quiconque doté d'humanisme et d'un bon sens de base sait qu'il faut le faire. Le livre Le but fondamental du communisme dit que le Chinois traditionnel pense qu'« une grande vertu permet de gouverner » (NDT : seul un dirigeant de grande vertu permet de bien accomplir les tâches de grandes responsabilités), si « le dirigeant est haut placé, mais pas assez vertueux » on apporte le malheur au peuple. Les empereurs fondateurs et dirigeants éclairés des régimes impériaux traditionnels, tels que Fuxi, L'Empereur Jaune, Yao, Shun, Yu, l'empereur Hanwu, Taizong des Tang, Chengzu des Ming, Kangxi, etc., ont forgé par leurs actes de gouvernance les cinq mille ans d'éthique des rois.

 

« Yao avait envoyé Shun à Lishan, alors que les gens de la région étaient en guerre pour se disputer des terres. Mais, émus par les exhortations vertueuses de Shun, en l'espace d'un an, les gens de Lishan étaient devenus connus pour leur politesse et leur courtoisie. Partout où Shun passait, la moralité du peuple se bonifiait et la population devenait généreuse, les gens déménageaient pour vivre à ses côtés. Partout où Shun allait, les villages se développaient après un an et après deux ans, ils devenaient des bourgs. Après trois ans, c'étaient déjà des métropoles. L'empereur Yao a demandé à Shun de continuer son enseignement, pour que les gens du monde respectent les cinq éthiques familiales, que le père soit juste et droit, que la mère soit tendre et affectueuse, que le frère aîné soit amical, que le frère cadet soit respectueux, que les enfants aient la piété familiale envers leurs parents. La foule respectait la loi d'eux-mêmes, la paix régnait sous le ciel, le sujet en bonne entente. Sous le ciel les vertus commençaient à être parfaites à partir de Shun. » (Mémoires historiques, https://fr.wikipedia.org/wiki/Shiji)

 

« Fin du 12e mois durant la 6e année du règne de Zhenguan de la dynastie Tang (632 av. J.-C.), alors que l'empereur Taizong inspectait les cellules des condamnés à mort, il pensa que le Nouvel An était bientôt là, que ces prisonniers étaient derrière les barreaux et ne pouvaient se réunir avec leur famille et il en eut pitié. Il ordonna qu'on libérât ces condamnés, en leur imposant de revenir à la capitale à l'automne suivant pour leur exécution. Demander aux condamnés à mort de respecter leur parole, c'était tellement illusoire ! Et pourtant, septembre de l'année suivante, les 390 condamnés à mort, sans que quiconque les surveille ou les escorte, à la date imposée, se sont rendus aux autorités, aucun n'a manqué à l'appel (Miroir complet pour l'illustration du gouvernement, http://www.ldbj.com/entretiens_de_confucius/entretiens_de_confucius.htm). Taizong avait instruit et inspiré le peuple avec l'honnêteté et la confiance. Même des condamnés à mort tenaient parole et étaient rentrés d'eux-mêmes vers leur mort. Taizong avait alors offert une réduction de peine, à savoir une annulation de la peine de mort pour ces condamnés, et l'histoire devint une légende. »

 

Si les condamnés à mort, « à la date imposée, se sont rendus aux autorités, aucun n'a manqué à l'appel », c'est qu'ils comprenaient la compassion et la pitié de l'empereur, ils ont su exprimer leur gratitude et chercher à rendre un bienfait. Si Taizong (Li Shimin de son nom de naissance) peut avoir à cœur le bien-être du peuple, l'instruire et l'inspirer avec l'honnêteté et la confiance, c'est qu'il comprend le principe que le peuple, telle l'eau, « peut faire flotter un navire, mais peut aussi le faire chavirer ».

 

L'empereur Kangxi exerçait une politique bienveillante, il compatissait aux problèmes du peuple, « quasiment chaque année il y avait des mesures d'exonération de taxes. Pendant ses 62 ans de règne, Kangxi a exonéré tout le pays de taxes à 545 reprises, ce qui équivaudrait à 150 millions de taels d'argent, soit 5 à 7 fois le revenu de l'État de 20 à 30 millions de taels d'argent. »

 

Depuis que le Parti communiste chinois (PCC) a usurpé le pouvoir de l'État, ce qu'il exerce est une politique violente et dictatoriale, le peuple est devenu victime de leurs mesures arbitraires et violentes, des agneaux qu'on égorge à volonté. Tout comme il est décrit dans Le but fondamental du communisme : « Milieu du vingtième siècle, après que le spectre pervers du Parti communiste est venu de l'Occident et a renversé le pouvoir, il tue ses compatriotes, détruit la culture, dégrade l'environnement, défigure le visage de la nature, fait souffrir la population. Une civilisation flamboyante dans le passé a perdu tout panache et s'est ruinée en un instant. » Ainsi, 80 millions de personnes ont péri injustement.

 

Alors que la morale humaine glissait vers le bas à une vitesse vertigineuse, que la nation chinoise était en péril, en 1992, le fondateur du Falun Dafa, M. Li Hongzhi, a présenté une grande Loi à haute vertu, le Falun Dafa, au monde. En seulement sept années, rien qu'en Chine continentale, près de cent millions de personnes sont entrées dans la voie et ont obtenu le Fa, elles cultivent et pratiquent avec dévouement. Des centaines de millions de pratiquants ayant obtenu Dafa sont les mieux placés pour savoir à quel point Dafa est précieux, leur foi et leur respect envers Maître Li Hongzhi qui n'épargne pas sa peine pour les sauver sont sans pareils. Chaque Nouvel An chinois, chaque Premier de l'an, chaque fête de la Mi-automne ou Journée du Falun Dafa, le site Internet Minghui reçoit de Chine comme d'ailleurs des dizaines de milliers de vœux et de cartes soigneusement conçues, de la part de pratiquants et de gens ayant compris la vérité pour souhaiter respectueusement de bonnes choses à Maître Li Hongzhi. Ceux-ci expriment la gratitude sans limites des nombreuses vies pour le fondateur du Falun Dafa, Maître Li Hongzhi, qui sauve les êtres avec peine et compassion.

 

Le Falun Gong croit en « Authenticité-Bienveillance-Tolérance », cela permet aux hommes de se tourner vers la bienveillance, à la morale de s'élever, ce sont des valeurs de la culture traditionnelle chinoise, des valeurs universelles. La diffusion du Falun Dafa a apporté une nouvelle vie à une société dont la moralité décline tous les jours et les gens ont retrouvé l'espoir. C'est ce qui a effrayé le plus le spectre pervers du PCC et le malfaiteur en chef Jiang Zemin, c'est ce dont ils étaient les plus jaloux. Ils étaient impatients de lancer cette persécution dévastatrice. Depuis dix-neuf ans que le PCC persécute le Falun Gong, sous la politique exterminatrice de l'organisation de malfaiteurs de Jiang Zemin qui est de « ruiner la réputation, couper les ressources financières, les détruire physiquement », « tués sans conséquence, s'ils meurent sous les coups cela compte comme du suicide », et « ne pas rechercher l'identité, les incinérer directement », des centaines de millions de pratiquants de Falun Gong ont été diffamés, des millions ont été kidnappés, emprisonnés, envoyés aux travaux forcés, condamnés, voire torturés à mort ou tués des suites des prélèvements d'organes à vif, des millions de familles ont été brisées par la persécution !

 

Peut-être que les gens ont du mal à comprendre, le Falun Gong enseigne aux gens de se tourner vers la bienveillance, cela fait remonter la moralité, stabiliser la société, puisque cela n'apporte que des bienfaits et aucun risque pour un État, une société, un peuple, pourquoi le PCC n'en est-il pas reconnaissant et n'en fait-il pas une promotion large et glorieuse, mais au contraire est totalement ingrat et le considère comme un ennemi et le réprime dans la cruauté ? « La nature originelle du communisme est un spectre pervers, il est composé de haine et de rebuts de bas niveaux de l'univers, il hait et veut détruire l'humanité » (Le but fondamental du communisme). Jiang Zemin est justement le représentant général du spectre pervers du communisme dans le monde humain (autrement dit le démon en chef), il a déjà vociféré à en perdre la voix : « Je refuse de croire que le Parti communiste ne puisse vaincre le Falun Gong », « Éliminer le Falun Gong en trois mois ! » Plus de deux cents mois ont passé, ça a au contraire été diffusé à plus de cent pays et régions dans le monde.

 

Selon le site Internet Minghui, plus de 210 000 pratiquants de Falun Gong et leurs familles ont attaqué Jiang Zemin en justice, 2,88 millions de personnes justes de la communauté internationale ont signé des pétitions pour dénoncer Jiang Zemin, 320 millions de personnes ont rejeté le PCC et démissionné des organisations perverses du PCC. La communauté internationale est en train d'accélérer la cadence pour démanteler la progression du communisme pervers, le jour de l'annihilation du spectre pervers n'est plus très loin.

 

 

*NDT : Falun Fofa : La Loi de Bouddha de la roue de la Loi

 

 

Traduit du chinois en France

 

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2018/11/23/377546.html