Site web Minghui	Version française de Minghui.org Chinese Minghui Autres langues Livres du Falun Dafa Téléchargement gratuit Achat

  • Choisir une date
  • Contacter l'éditeur
 

Centre de données de Minghui.org

La fausse histoire des auto-immolations sur la place Tiananmen

L'Appel pacifique du 25 avril 1999
Révéler les crimes de prélèvements d'organes sur les pratiquants de Falun Gong
1400 décès présumés

pratiquants persécutés à mort

322,112,591 personnes ont démissionné du PCC
Vœux adressés à Maître Li Hongzhi
Journée mondiale du Falun Dafa
Articles avec commentaires du Maître
Mon Maître
Traduire Jiang Zemin en justice
Sortir de l’état humain
  [Plus ...]
Minghui international - Édition spéciale 2018 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2017 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2015 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2014 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2013 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2012 (toutes les versions)
Page d'accueil > Les faits de la persécution


Lei Yanxia dans la ville de Wuhan est détenu dans un centre de lavage de cerveau

 

Écrit par un correspondant de Minghui dans la province du Hebei, Chine

 

 

(Minghui.org) Mme Lei Yanxia de la ville de Wuhan, province du Hubei, a été arrêtée par des policiers en civil le 9 décembre 2017. Elle a été transférée au centre de lavage de cerveau d'Etouwan dans le district de Qiaoko après avoir été détenue pendant cinq jours dans un centre de détention.

 

Elle a été détenue dans le centre de lavage de cerveau pendant près de deux mois. Sa famille a demandé à plusieurs reprises sa libération mais en vain. Ils ont déposé des plaintes auprès des autorités en citant le personnel responsable et ont demandé que Mme Lei soit immédiatement libérée.

 

Dans la matinée du 9 décembre 2017, Mme Lei a reçu un DVD de quelqu'un dans le parc de Zhongshan dans la ville de Wuhan. Elle a été arrêtée par un agent en civil et détenue pendant cinq jours. La police a informé sa famille le 15 décembre de venir la chercher au centre de détention n ° 1 de Wuhan.

 

Son mari M. Xiao et quelques amis sont allés au centre de détention tôt le matin. Le gardien leur a dit d'attendre. Une voiture de police noire est arrivée pendant qu'ils attendaient. Les agents sont sortis de la voiture et ont pris des photos et des vidéos de M. Xiao et des autres avec lui. Après 9 heures du matin, le gardien est venu et leur a dit que Mme Lei avait été emmenée par les autorités de la Division de la sécurité intérieure de Qiaokou.

 

M. Xiao s'est ensuite rendu au Bureau 610 du district de Qiaokou et a essayé de parler aux agents. Les gardiens lui ont donné un numéro de téléphone à appeler. Il n'a pas pu avoir la ligne après plusieurs essais, alors il est allé à la Division de la sécurité intérieure. Le gardien l'a arrêté à la porte et lui a dit de se rendre au Bureau de consultation des appels, où il a été reçu par une fonctionnaire. Elle a écouté sa déclaration mais n'a rien fait.

 

M. Xiao a été informé plus tard par l'association de quartier que Mme Lei avait été emmenée au centre de lavage de cerveau d'Etouwan.

 

Au cours des cinquante derniers jours de détention de Mme Lei, son mari a contacté le directeur de la sécurité de la direction du district de Qiaokou, le directeur du Bureau administratif de Hanshuiqiaojie et le directeur de l'Association de quartier de la communauté de Yuanjiatai pour s'enquérir de sa femme. Mais ils ont soit refusé de le voir soit simplement parlé avec lui au téléphone sans offrir d'aide.

 

M. Xiao a également appelé une assistance téléphonique le 31 janvier 2018. La ligne d'assistance a promis de résoudre le problème. Par la suite, il a reçu un appel du directeur du Bureau de l'administration de Hanshuiqiao, lui disant qu'ils allaient libérer Mme Lei le 6 février.

 

 

Traduit de l'anglais au Canada

 

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2018/2/10/167877.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2018/2/4/360425.html