Site web Minghui	Version française de Minghui.org Chinese Minghui Autres langues Livres du Falun Dafa Téléchargement gratuit Achat

  • Choisir une date
  • Contacter l'éditeur
 

Centre de données de Minghui.org

La fausse histoire des auto-immolations sur la place Tiananmen

L'Appel pacifique du 25 avril 1999
Révéler les crimes de prélèvements d'organes sur les pratiquants de Falun Gong
1400 décès présumés

pratiquants persécutés à mort

322,114,155 personnes ont démissionné du PCC
Vœux adressés à Maître Li Hongzhi
Journée mondiale du Falun Dafa
Articles avec commentaires du Maître
Mon Maître
Traduire Jiang Zemin en justice
Sortir de l’état humain
  [Plus ...]
Minghui international - Édition spéciale 2018 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2017 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2015 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2014 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2013 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2012 (toutes les versions)
Page d'accueil > Les faits de la persécution


La police de Dehui dans la province du Jilin persécute les pratiquants de Falun Gong

 

Écrit par un correspondant de Minghui dans la province du Jilin, Chine

 

 

(Minghui.org) Au cours des ans, le Département de police de la ville de Dehui, province du Jilin, et le poste de police local des chemins de fer ont activement participé à la persécution des pratiquants de Falun Gong innocents. Leur conduite illégale viole les droits de l'homme fondamentaux et constitue de sérieux crimes. En voici quelques exemples typiques.

 

La situation critique d'un couple âgé


M. Yu Bo et son épouse Mme Wang Yanmei, tous deux âgés, étaient en route pour aller célébrer le Nouvel An chinois avec leur parenté le matin du 13 février 2018. La police a découvert qu'ils pratiquaient le Falun Gong quand ils ont contrôlé leurs cartes d'identité à la gare de Dehui et les ont arrêtés.

 

Ils ont emmené le couple dans le bureau de la gare et les ont fouillés, ils ont pris des photos de leurs cartes d'identité et de leurs billets de train, et ils ont confisqué quelques-unes de leurs affaires personnelles.

 

Le chef de la police ferroviaire et cinq autres agents ont interrogé le couple. Pour finir ils ont laissé partir l'épouse de M. Wu, mais l'ont emmené lui au poste de police.

 

À la gare, un policier en civil a continué à interroger M. Yu et a fabriqué un « document de confession ». Quand M. Yu a refusé de le signer, la police a décidé de le garder pendant dix jours dans le centre de détention de Dehui.

 

Étant donné l'âge de M. Yu et son état fragile, le chef du centre de détention, ne voulant pas être tenu responsable au cas où quoi que ce soit arrive à M. Yu, a dit plusieurs fois au médecin de garde de l'examiner. À la fin, ils l'ont relâché après avoir pris ses empreintes digitales.

 

Falsification de la carte d'identité des pratiquants de Falun Gong


Afin de traquer les pratiquants de Falun Gong, la police de la province du Jilin a falsifié leurs cartes d'identité.

 

Lorsque Mme Wang Xiaomin de Huichun dans la province du Jilin était en route pour aller rendre visite à sa famille le 8 mai 2017, elle a été arrêtée aussitôt qu'elle est arrivée à la gare ouest de Dehui. Pourquoi ? Lorsqu'elle avait acheté son billet de train à la gare du train à grande vitesse de la ville de Yanji, les données de sa carte d'identité ont été transmises à toutes les gares le long de la ligne, alertant la police de sa présence.

 

M. Li Ji, pratiquant de Falun Gong, était sur le train pour aller à Changchun en mai 2017, quand il a été arrêté et mis en détention dès qu'il est arrivé à la gare de Dehui.

 

Mme Wang Ping, une pratiquante de Falun Gong de la ville de Dehui, a été arrêtée et fouillée à la gare alors qu'elle revenait de Changchun. Elle a été arrêtée quand la police a découvert qu'elle transportait un souvenir du Falun Gong. La police a aussi arrêté son mari et les a mis tous les deux dans un centre de détention.

 

Lorsque le pratiquant de Falun Gong Chang Yahua a fait un voyage à Changchun le 16 octobre 2017, il a été harcelé et fouillé par la police de la gare de Dehui lorsque sa carte d'identité a été contrôlée. Quand la police a trouvé qu'il avait téléchargé des chansons du Falun Gong sur son téléphone portable, ils l'ont arrêté et emmené au poste de police de la gare. M. Chang a essayé de clarifier la vérité sur le Falun Gong, mais ils ont refusé d'écouter et l'ont emmené au poste de police de Dajiagou, et ils ont fouillé son domicile sans mandat de perquisition.

 

La Constitution chinoise garantit la liberté de croyance. Quand la police applique la politique de persécution du régime communiste chinois, ils nient cette liberté aux pratiquants de Falun Gong.

 

 

Traduit de l'anglais en Suisse

 

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2018/3/2/168924.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2018/2/19/361975.html