Site web Minghui	Version française de Minghui.org Chinese Minghui Autres langues Livres du Falun Dafa Téléchargement gratuit Achat

  • Choisir une date
  • Contacter l'éditeur
 

Centre de données de Minghui.org

La fausse histoire des auto-immolations sur la place Tiananmen

L'Appel pacifique du 25 avril 1999
Révéler les crimes de prélèvements d'organes sur les pratiquants de Falun Gong
1400 décès présumés

pratiquants persécutés à mort

322,112,591 personnes ont démissionné du PCC
Vœux adressés à Maître Li Hongzhi
Journée mondiale du Falun Dafa
Articles avec commentaires du Maître
Mon Maître
Traduire Jiang Zemin en justice
Sortir de l’état humain
  [Plus ...]
Minghui international - Édition spéciale 2018 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2017 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2015 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2014 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2013 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2012 (toutes les versions)
Page d'accueil > Les faits de la persécution


Devenue aveugle lors de sa première incarcération, une femme du Liaoning est condamnée à une deuxième peine d'emprisonnement sur la base de preuves fabriquées

 

Écrit par un correspondant de Minghui de la province du Liaoning, Chine

 

 

(Minghui.org) Mme Qi Ximin préparait le dîner, le 1er juillet 2016, lorsque la police a fait irruption chez elle et l'a arrêtée. Elle a été condamnée à quatre ans de prison et à une amende de 5000 yuans le 25 mai 2017.

 

Ce n'est pas la première fois que la résidente de la ville d'Anshan a été ciblée pour avoir refusé de renoncer au Falun Gong, une discipline spirituelle persécutée par le régime communiste chinois. Mme Qi a été condamnée à cinq ans de prison en 2007. Elle a perdu la vue d'un œil sous la torture.

 

Wang Dengke, chef du Bureau de la sécurité intérieure du Département de police du district de Tiexi, était responsable de la dernière arrestation de Mme Qi. Lui et ses adjoints n'ont montré aucune pièce d'identité ou mandat de perquisition lorsqu'ils ont mis à sac son domicile.

 

Pour piéger Mme Qi, la police a placé des documents d'information du Falun Gong confisqués chez elle dans une boîte aux lettres d'un immeuble résidentiel local. Ils ont ensuite trouvé deux « témoins » qui auraient vu Mme Qi placer les documents dans ladite boîte aux lettres.

 

Le procureur Liu Meng du parquet du district de Tiexi a procédé à l'inculpation de Mme Qi. Le juge Wang Xue du tribunal du district de Tiexi a jugé Mme Qi le 27 avril et l'a reconnue coupable moins d'un mois plus tard.

 

La famille de Mme Qi a vu des incohérences dans les déclarations écrites des témoins de l'accusation, alors ils sont allés parler à l'un d'entre eux après l'audience. Hu Jun, employée du Comité local de la rue, a nié avoir jamais témoigné contre Mme Qi. La famille a rapporté l'affaire à son superviseur, Wu Jing, qui a admis que le poste de police local avait ordonné à Hu de servir de témoin à charge.

 

La famille de Mme Qi a enregistré les conversations et soumis la cassette audio dans le cadre de leur appel devant la Cour intermédiaire de la ville d'Anshan. Le tribunal supérieur a statué en septembre 2017 pour maintenir le verdict de culpabilité sans tenir d'audience.

 

La famille de Mme Qi a engagé un nouvel avocat pour déposer une requête en révision de l'affaire, mais la juridiction supérieure a rejeté la demande.

 

Mme Qi purge actuellement sa deuxième peine d'emprisonnement dans la prison pour femmes de la province du Liaoning.

 

 

Traduit de l'anglais au Canada

 

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2018/2/28/168905.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2018/2/26/362239.html