fr.minghui.org - version française du site Minghui

Site web Minghui	Version française de Minghui.org Chinese Minghui Autres langues Livres du Falun Dafa Téléchargement gratuit Achat

  • Choisir une date
  • Contacter l'éditeur
 

Centre de données de Minghui.org

La fausse histoire des auto-immolations sur la place Tiananmen

L'Appel pacifique du 25 avril 1999
Révéler les crimes de prélèvements d'organes sur les pratiquants de Falun Gong
1400 décès présumés

pratiquants persécutés à mort

312,599,293 personnes ont démissionné du PCC
Vœux adressés à Maître Li Hongzhi
Journée mondiale du Falun Dafa
Articles avec commentaires du Maître
Mon Maître
Traduire Jiang Zemin en justice
Sortir de l’état humain
  [Plus ...]
Minghui international - Édition spéciale 2018 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2017 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2015 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2014 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2013 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2012 (toutes les versions)
Page d'accueil > Voix de soutien


L’Assemblée républicaine de Californie condamne les prélèvements d’organes illégaux

 

 

(Minghui.org) L’Assemblé républicaine de Californie (CRA), la plus ancienne organisation de bénévoles conservateurs en Californie, a adopté récemment une résolution appelant le Parti communiste chinois à arrêter ses prélèvements d’organes sur les prisonniers de conscience. La majorité de ces prisonniers en Chine sont des pratiquants de Falun Gong et ceux qui pratiquent le Falun Gong sont la population la plus touchée par les crimes de prélèvements d’organes. Le Falun Gong est une cultivation et pratique traditionnelle de l’esprit et du corps qui est persécutée en Chine depuis 1999.

 

La résolution a été adoptée à la Convention CRA 2018 qui s’est tenue du 2 au 4 mars 2018. La CRA a aussi appelé le gouvernement d’État de Californie à adopter une loi visant à mettre un terme aux atrocités des prélèvements d’organes en Chine.

 

L’Assemblée des républicains de Californie a adopté une résolution qui condamne les prélèvements forcés d’organes des prisonniers de conscience en Chine et autres abus des droits humains.

 

La résolution stipule : « depuis 1999, des centaines de milliers de pratiquants de Falun Gong ont été détenus illégalement dans des camps de rééducation par le travail, des centres de détention et des prisons, où la torture et les abus sont monnaie courante. »

 

De plus, la résolution précise : « ... le Comité des Nations Unies contre la Torture et le Rapporteur spécial sur la torture ont exprimé des inquiétudes sur les allégations de prélèvements d'organes sur des prisonniers de Falun Gong, et ont appelé le gouvernement de la République populaire de Chine à améliorer la responsabilité et la transparence dans le système de greffes d'organes ...

 

« … le fait de tuer des prisonniers de conscience ou politiques dans le but de vendre leurs organes pour des greffes est une violation flagrante et intolérable du droit fondamental de la vie ; »

 

La CRA demande à l'État de Californie d'adopter une loi qui « condamne la pratique des prélèvements forcés d'organes en République populaire de Chine ». Elle a également appelé le régime chinois « à cesser immédiatement la pratique des prélèvements d'organes sur tous les prisonniers de conscience » et a exigé « la fin immédiate des dix-neuf ans de persécution de la pratique spirituelle du Falun Gong par le gouvernement de la République populaire de Chine et le Parti communiste de Chine et la libération immédiate de tous les pratiquants de Falun Gong et autres prisonniers de conscience ».

 

La résolution appelle la Chine « à permettre une enquête crédible, transparente et indépendante sur les abus de greffes d'organes » et exhorte le Département d'État des États-Unis « à mener une analyse plus détaillée sur les prélèvements d'organes approuvés par l'État de prisonniers de conscience non-consentants... » et d'interdire « la fourniture de visas aux Chinois et autres ressortissants impliqués dans les greffes forcées d'organes ou de tissus corporels ».

 

L'auteur de la résolution de la CRA est Norman Reece, président de l'Assemblée républicaine de Solano. M. Reece a déclaré que l'Assemblée républicaine de Solano valorise la famille et la vie humaine et soutient les droits constitutionnels de la liberté de croyance. Pour ces raisons, la CRA prend position contre les crimes de prélèvements forcés d'organes en Chine, a-t-il ajouté.

 

Norman Reece, président de l'Assemblée républicaine de Solano, auteur de la résolution de la CRA

 

Norman Reece a discuté d'une résolution similaire (résolution H. 343) proposée par le membre du Congrès californien Dana Rohrabacher il y a plusieurs années. Selon lui, la CRA devrait prendre position et exhorter l'État de Californie et le gouvernement américain à mettre en place des politiques contre la persécution des droits humains et des croyances religieuses en Chine.

 

En juillet 2017, le sénateur californien Joel Anderson a présenté la SJR-10 pour condamner la persécution des pratiquants de Falun Gong en Chine. La résolution a été annulée et retirée après que les sénateurs ont reçu une lettre du consulat chinois à San Francisco. M. Reece a dit qu'ils ne peuvent pas forcer le gouvernement à faire quoi que ce soit, mais que le gouvernement doit savoir qu'il est surveillé.

 

Les candidats républicains au poste de gouverneur soutiennent la résolution

 

Deux candidats pour le poste de gouverneur de la Californie, Travis Allen de Huntington Beach et John Cox de San Diego, sont tous deux de fervents partisans de la résolution.

 

Le candidat pour le poste de gouverneur Travis Allen de Huntington Beach soutient la résolution de la CRA qui condamne les abus des droits humains en Chine.

 

Travis Allen a dit qu’il n’a aucune tolérance pour les abus des droits humains en Chine. « C’est absolument mauvais. C’est inhumain... Les gens du monde méritent mieux que cela. Le peuple chinois mérite mieux que cela », a-t-il dit.

 

M. Allen a aussi donné son soutien au refus de délivrer des visas aux personnes de Chine qui ont participé à ces crimes contre l’humanité.

 

« Nous ne pouvons pas avoir des gens qui violent les lois dans notre pays. Nous voulons le meilleur pour le monde entier. Nous ne voulons certainement pas des gens qui commettent des crimes partout dans le monde. »

 

John Cox est un entrepreneur de San Diego et candidat au poste de gouverneur de Californie.

 

L’entrepreneur John Cox de San Diego est un autre candidat au poste de gouverneur de Californie. Il a été choqué d’apprendre les atrocités des prélèvements d’organes qu’il a appelées « barbares » et « horribles ».

 

« Ce n’est pas un gouvernement qui est responsable vis à vis de son peuple », a dit M. Cox. « Je suis tout à fait pour l’arrêt des abus des droits humains. Notre pays a été fondé sur la liberté de croyance. »

 

 

Traduit de l'anglais en Suisse

 

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2018/3/8/168978.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2018/3/7/-362609.htm