fr.minghui.org - version française du site Minghui

Site web Minghui	Version française de Minghui.org Chinese Minghui Autres langues Livres du Falun Dafa Téléchargement gratuit Achat

  • Choisir une date
  • Contacter l'éditeur
 

Centre de données de Minghui.org

La fausse histoire des auto-immolations sur la place Tiananmen

L'Appel pacifique du 25 avril 1999
Révéler les crimes de prélèvements d'organes sur les pratiquants de Falun Gong
1400 décès présumés

pratiquants persécutés à mort

312,323,680 personnes ont démissionné du PCC
Vœux adressés à Maître Li Hongzhi
Journée mondiale du Falun Dafa
Articles avec commentaires du Maître
Mon Maître
Traduire Jiang Zemin en justice
Sortir de l’état humain
  [Plus ...]
Minghui international - Édition spéciale 2017 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2015 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2014 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2013 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2012 (toutes les versions)
Page d'accueil > Les pouvoirs divins du Falun Dafa


Le Maître m'a sauvé la vie – à deux reprises

 

Écrit par une pratiquante de Falun Dafa dans la province du Shandong en Chine

 

 

(Minghui.org) J'ai 73 ans et je cultive et pratique le Falun Dafa depuis juin 2005. Sous la protection du Maître, j'ai survécu à deux expériences d'état de mort imminente il y a quelques mois.

 

Renversée par un camion

 

Je marchais dans la rue l'automne dernier, quand un camion roulait à grande vitesse dans ma direction. Avant que je ne m'en rende compte, j'étais par terre. Par miracle, j'ai réussi à me lever. Je ne pouvais pas rester debout sans bouger et je souffrais énormément.

 

Je me suis souvenu que je suis une pratiquante de Falun Dafa et je me suis dit : « Il n'y a que moi qui peux décider comment mon corps devrait être. Toute la douleur doit cesser. Je cultive le Falun Dafa. Mes choses peuvent être décidées seulement par mon Maître et par personne d'autre. »

 

J'ai continuellement récité : « Le Falun Dafa est bon ! Authenticité-Bienveillance-Tolérance est bon ! » Très vite, toute la douleur est partie, comme si rien ne s'était passé.

 

Les gens de mon village ont arrêté le camion et appelé ma famille. Le chauffeur avait peur.

 

« Ne vous inquiétez pas », lui ai-je dit, « je cultive et pratique le Falun Dafa. Mon Maître me protège. Je vais aller bien. Il nous enseigne de penser toujours d'abord aux autres. Vous n'avez pas fait cela intentionnellement. Je ne vais pas vous causer de problèmes. »

 

Ma nièce a dit : « Ma tante, regarde, tu as l'empreinte de la roue dans ton dos. C'est vraiment terrible ! »

 

J'ai enlevé mon manteau et j'ai regardé. L'empreinte de la roue du camion était claire et nette. D'autres m'ont pressée d'aller à l'hôpital. Je les ai remerciés et je leur ai dit que j'irais bien.

 

Tout ce que j'avais à l'esprit étaient les paroles du Maître :

 

« Si les disciples sont emplis de pensées droites

Le Maître a le pouvoir de changer la décision du Ciel »

(« La grâce entre Maître et disciples », Hong Yin II)

et

 

« Entendre le Tao le matin, pouvoir mourir le soir. »

(« Se fondre à la Loi », Points essentiels pour avancer avec diligence)

 

J'ai laissé partir le chauffeur. J'ai également lavé mon manteau afin que mon mari ne se fasse pas de soucis pour moi.

 

J'ai vu une scène quand j'ai fait la méditation assise ce soir-là. Le camion passait au-dessus de tout mon corps. En fait, le Maître m'a donné l'indice dans mon rêve de ne pas sortir avant cet accident, mais je ne l'avais pas compris. S'il n'y avait pas le Maître, j'aurai été morte sous les roues d'un camion.

 

Une nausée mortelle

 

Deux mois plus tard, je me sentais très inconfortable quand je faisais les exercices le matin. Je ne pouvais pas tenir debout pour tenir la roue pour le deuxième exercice. J'étais supposée d'aller au domicile d'une autre pratiquante pour y étudier le Fa l'après-midi. Je sentais que je n'allais pas pouvoir y aller. Ensuite, je me suis dit : « Non, ce n'est pas juste. Je dois y aller. C'est un nouveau site d'étude du Fa et je dois y être. »

 

J'ai demandé à être renforcée par le Maître. Ensuite, je suis partie.

 

Je ne me sentais vraiment pas bien pendant mon chemin de retour chez moi. J'ai demandé au Maître de me renforcer à nouveau. J'ai réussi à arriver chez moi et je suis allée me coucher.

 

Je me suis levée le lendemain matin pour faire les exercices. Quand nous sommes arrivés à l'exercice « tenir la roue au dessus de la tête », tout mon corps tremblait et je n'avais plus la force de rester debout. Je me suis assise sur un tabouret. Puis je me suis évanouie. Quand je suis revenue à moi, j'étais par terre. Je me suis assise droite pour émettre la pensée droite.

 

Ensuite je suis allée vers mon lit et je me suis couchée. C'était vraiment terrible. Je sentais le monde tourner et j'ai dû vomir beaucoup.

 

Je me suis souvenue du poème du Maître :

 

« Eliminant d’un seul coup tout ce qui est dégénéré et déviant »

(« Pensées droites », Hong Yin IV)

 

Je sentais que j'avais déjà éliminé toutes les matières décomposées et les choses déviantes, je me suis donc dit : « Ne vomis plus. » Après cette pensée, j'ai arrêté de vomir. J'ai nettoyé la saleté. Quand je me suis couchée pour me reposer, je me suis souvenue que je n'avais pas encore terminé les exercices. Ensuite, je me suis levée et j'ai fini les autres exercices.

 

Ensuite, tout est redevenu normal.

 

Grâce à la protection du Maître, j'ai survécu à une autre attaque mortelle.

 

 

Traduit de l'anglais en Belgique

 

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2018/3/26/169171.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2018/3/10/362724.html