Site web Minghui	Version française de Minghui.org Chinese Minghui Autres langues Livres du Falun Dafa Téléchargement gratuit Achat

  • Choisir une date
  • Contacter l'éditeur
 

Centre de données de Minghui.org

La fausse histoire des auto-immolations sur la place Tiananmen

L'Appel pacifique du 25 avril 1999
Révéler les crimes de prélèvements d'organes sur les pratiquants de Falun Gong
1400 décès présumés

pratiquants persécutés à mort

317,373,777 personnes ont démissionné du PCC
Vœux adressés à Maître Li Hongzhi
Journée mondiale du Falun Dafa
Articles avec commentaires du Maître
Mon Maître
Traduire Jiang Zemin en justice
Sortir de l’état humain
  [Plus ...]
Minghui international - Édition spéciale 2018 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2017 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2015 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2014 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2013 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2012 (toutes les versions)
Page d'accueil > Les faits de la persécution


Le procureur refuse de porter plainte, une femme libérée après vingt-cinq jours de détention

 

Écrit par un correspondant de Minghui de la province du Liaoning, Chine

 

 

(Minghui.org) Une résidente de la ville de Tieling a été libérée après que le procureur local a refusé de déposer un acte d'accusation contre elle.

 

Mme Wei Yanhua a été arrêtée dans un autobus, le 3 avril 2018, après que la caméra de surveillance à bord l'a enregistrée en train de parler aux gens de la persécution par le régime communiste chinois du Falun Gong, une discipline spirituelle basée sur le principe « Authenticité-Bienveillance-Tolérance ».

 

La police locale a saccagé le domicile de Mme Wei dans l'après-midi et a confisqué l'ordinateur portable de sa fille. Sa fille a demandé plus tard la restitution de l'ordinateur portable, mais les agents du poste de police de Tongzhong ont dit qu'elle devait attendre qu'ils aient fini d'y prélever des informations.

 

Mme Wei a été placée en détention administrative pendant quinze jours au centre de détention de Tiexi. Sa fille s'est rendue plusieurs fois au poste de police de Tongzhong pour exhorter le policier Zhu Guangning, qui était responsable de l'affaire, à libérer sa mère. Zhu l'a ignorée et a placé sa mère en détention criminelle à la fin de la période de détention administrative.

 

L'avocat de Mme Wei lui a rendu visite le 19 avril. Il a noté qu'elle avait besoin de soutien pour marcher et qu'elle avait de la difficulté à parler. Sa fille s'est ensuite rendue au poste de police pour demander la libération de Mme Wei, encore une fois en vain.

 

Le 23 avril, la police a présenté le dossier de Mme Wei au parquet du district de Yinzhou. Le parquet a décidé de ne pas porter plainte contre Mme Wei, en invoquant des preuves insuffisantes. Mme Wei a été libérée le 28 avril.

 

 

Traduit de l'anglais en France

 

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2018/5/5/169595.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2018/5/1/364791.html