fr.minghui.org - version française du site Minghui

Site web Minghui	Version française de Minghui.org Chinese Minghui Autres langues Livres du Falun Dafa Téléchargement gratuit Achat

  • Choisir une date
  • Contacter l'éditeur
 

Centre de données de Minghui.org

La fausse histoire des auto-immolations sur la place Tiananmen

L'Appel pacifique du 25 avril 1999
Révéler les crimes de prélèvements d'organes sur les pratiquants de Falun Gong
1400 décès présumés

pratiquants persécutés à mort

312,599,293 personnes ont démissionné du PCC
Vœux adressés à Maître Li Hongzhi
Journée mondiale du Falun Dafa
Articles avec commentaires du Maître
Mon Maître
Traduire Jiang Zemin en justice
Sortir de l’état humain
  [Plus ...]
Minghui international - Édition spéciale 2018 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2017 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2015 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2014 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2013 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2012 (toutes les versions)
Page d'accueil > Les faits de la persécution


La cour d'appel confirme le verdict de culpabilité prononcé contre un ingénieur en grève de la faim depuis déjà 130 jours

 

Écrit par un correspondant de Minghui dans la province du Guangdong

 

 

(Minghui.org) Alors que M. Cai Chunpeng continue une grève de la faim pour protester contre sa peine d'emprisonnement injuste, la cour d'appel locale a décidé de confirmer le verdict de culpabilité prononcé contre lui pour sa croyance.

 

M. Cai, un ingénieur de 38 ans de la ville de Shantou, a été arrêté le 3 janvier 2018, après avoir été signalé pour la distribution de documents dénonçant la persécution par le régime communiste chinois du Falun Gong, une discipline spirituelle basée sur le principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance.

 

M. Cai a entamé une grève de la faim peu après son arrestation pour protester contre la détention illégale, aucune loi en Chine ne criminalisant le Falun Gong.

 

Le parquet du district de Chenghai a déposé un acte d'accusation contre M. Cai, citant les preuves à charge suivantes :

 

1. Lan Shunqin, Lin Lianfan et Zhang Zhiming ont vu M. Cai distribuer des documents de Falun Gong dans leur village de Nanshe ;

2. Le policier Lin Dingtian a trouvé un total de 58 exemplaires de documents de Falun Gong dispersés par terre dans le village de Nanshe et a prétendu qu'elles appartenaient à M. Cai ;

3. Le policier Lan Qingzhao a affirmé qu'une vidéo de surveillance montrait M. Cai en train de distribuer des documents dans le village de Nanshen ;

4. Le centre de science médico-légale de la ville de Shantou a vérifié que l'homme montré sur la vidéo était M. Cai ;

5. Le poste de police de Bainfang et le Bureau de la stabilité de la ville de Dongli ont publié des documents disant que M. Cai avait diffusé des documents qui perturbaient la stabilité sociale.

 

Le tribunal du district de Chenghai a procédé à la condamnation de M. Cai sans tenir d'audience. Il a annoncé, le 28 mars 2018, que M. Cai avait été condamné à un an et demi de prison et à une amende de 2000 yuans.

 

Tout en poursuivant sa grève de la faim, M. Cai a interjeté appel. Le juge Zhang Qiang de la cour intermédiaire de la ville de Shantou a statué le 18 avril et a confirmé le verdict initial.

 

M. Cai a été gavé une fois tous les trois jours depuis qu'il a commencé sa grève de la faim il y a plus de cent-trente jours. Il est menotté et enchaîné toute la journée. Une infirmière de l'hôpital Huaqiao se rend au centre de détention de Chenghai pour administrer le gavage.

 

Ce n'est pas la première fois que M. Cai est ciblé pour sa croyance. Il a été condamné à deux ans de travaux forcés à la suite de sa première arrestation, le 23 septembre 2011. Les gardiens du camp de travaux forcés de Sanshui l'ont auparavant privé de sommeil pendant un mois et lui ont administré des décharges électriques avec des matraques électriques à haute tension.

 

Après avoir été libéré du camp de travail, la police l'a constamment harcelé et a refusé de lui rendre sa carte d'identité et ses certificats professionnels.

 

Voir également :

 

Cai Chunpeng, ingénieur senior, en grève de la faim pendant 100 jours

 

M. Cai Chunpeng dans un état critique en raison d’une grève de la faim

 

Un ingénieur du Guangdong arrêté pour sa croyance

 

 

Traduit de l'anglais en Europe

 

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2018/5/8/169617.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2018/5/5/364988.html