Site web Minghui	Version française de Minghui.org Chinese Minghui Autres langues Livres du Falun Dafa Téléchargement gratuit Achat

  • Choisir une date
  • Contacter l'éditeur
 

Centre de données de Minghui.org

La fausse histoire des auto-immolations sur la place Tiananmen

L'Appel pacifique du 25 avril 1999
Révéler les crimes de prélèvements d'organes sur les pratiquants de Falun Gong
1400 décès présumés

pratiquants persécutés à mort

310,365,969 personnes ont démissionné du PCC
Vœux adressés à Maître Li Hongzhi
Journée mondiale du Falun Dafa
Articles avec commentaires du Maître
Mon Maître
Traduire Jiang Zemin en justice
Sortir de l’état humain
  [Plus ...]
Minghui international - Édition spéciale 2017 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2015 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2014 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2013 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2012 (toutes les versions)
Page d'accueil > Reportage sur les Conférences de partage d’expériences


Conférence de partages d'expériences à Toronto, Canada

 

Écrit par Zhang Yun, correspondant pour Minghui

 

 

(Minghui.org) La Conférence de cultivation du Falun Dafa 2018 au Canada a eu lieu le 13 mai au Enercare Center de Toronto. Plus de 1200 pratiquants ont assisté à l'événement et 18 conférenciers ont partagé comment ils ont bénéficié du Falun Dafa et espéraient faire mieux dans leur cultivation.

 

 

Plus de 1200 pratiquants de Falun Dafa ont assisté à la Conférence de cultivation du Falun Dafa de 2018 à Toronto au Canada

 

Attachements au conflit et à la jalousie

 

« Je sais que j'ai de la jalousie qui se manifeste au travail, dans ma famille et dans d'autres circonstances sociales », a dit Chrisy Trudeau de Vernon. Elle a parlé de l'élimination de la jalousie et de son attachement au conflit. Plus spécifiquement, elle savait qu'elle devait identifier leurs racines, continuer à regarder à l'intérieur, lâcher fondamentalement ces pensées de base et répondre aux critères d'un pratiquant.

 

En se disputant avec son mari, elle en est arrivée à comprendre profondément que dans l'altercation, la jalousie et l'attachement au conflit sont liés. La même chose s'est produite au travail : « Une éditrice qui travaille avec moi est très compétente. Lorsqu'elle me faisait des suggestions ou des commentaires sur mon travail, mon attachement au conflit et à la jalousie faisaient surface, et ma première réaction était de me valider pour prouver que j'avais raison. »

 

Plus tard, elle s'est rendu compte qu'elle devenait jalouse quand elle voyait chez les autres pratiquants des compétences qu'elle n'avait pas. « En fait, ces compétences viennent du Maître et du Fa », a-t-elle dit. « Il ne sert à rien de rivaliser avec les autres, car chacun de nous a sa propre voie et personne ne peut vraiment nous empêcher d'aller de l'avant. D'autre part, en nous aidant les uns les autres, nous sommes capables de faire mieux et de nous élever plus rapidement. »

 

 

 

Dix-huit pratiquants se sont exprimés durant la conférence

 

Surmonter la peur en faisant la promotion de Shen Yun

 

Mme Wang, de Toronto, a parlé de comment elle a fait des percées en faisant la promotion de Shen Yun. Au cours des séances de présentation, elle a souvent rencontré des chinois. Elle savait qu'elle devait leur clarifier les faits sur le Falun Dafa et démystifier la propagande du Parti communiste chinois (PCC).

 

« Je me souviens encore de ma première présentation. J'étais très nerveuse et j'espérais même qu'il n'y ait pas de Chinois dans l'auditoire », s'est souvenue Mme Wang. De plus, elle avait enlevé deux diapositives couvrant les faits concernant le Falun Dafa. Le jour de la présentation, elle a vu un chinois et a commencé à avoir des pensées négatives. Heureusement, sa présentation s'est bien passée, bien qu'elle n'ait prononcé qu'une seule phrase sur la persécution du Falun Dafa en Chine.

 

Lorsqu'elle a parlé à la personne après coup, Mme Wang a découvert qu'il était en fait vietnamien. « Je me suis sentie soulagée et j'ai su à quel point j'avais été bête. Mais la peur était réelle, et c'était quelque chose que je devais surmonter » a-t-elle expliqué.

 

À la maison, elle a commencé à regarder à l'intérieur et à se demander ce qu'elle craignait exactement. Elle s'est dit : « Le Maître est venu sauver les gens avec Dafa. Ces gens ne sont-ils pas venus à l'événement pour entendre la vérité sur Dafa et découvrir Shen Yun ? Les deux diapositives qu'elle avait enlevées contenaient des informations qu'ils avaient besoin de connaître, et elle aurait dû les partager ouvertement. Elle a réalisé qu'elle devait valider le Fa, et non elle-même.

 

Grâce à cette expérience, elle a appris où elle devait s'améliorer. En parlant à d'autres pratiquants, Mme Wang a appris à faire des transitions en douceur vers des sujets importants afin que le public puisse non seulement apprendre sur le Falun Dafa, mais aussi apprécier sa présentation.

 

Faire des appels téléphoniques vers la Chine

     

M. Liu, à Toronto, est introverti et rougit parfois lorsqu'il parle à des étrangers. Cependant, il sait que de nombreux Chinois ont été trompés par la propagande haineuse du régime communiste et il a décidé de les appeler et de les aider.

 

Lorsqu'il a rejoint la plate-forme RTC pour la première fois il y a de nombreuses années, il a simplement écouté les autres faire des appels téléphoniques vers la Chine. « Quand j'ai commencé et qu'on a répondu à mon appel, j'étais très nerveux, inquiet que la personne qui avait répondu puisse avoir une mauvaise attitude et raccrocher. » Plus tard, il s'est rendu compte que c'était dû à ses notions humaines et que le sentiment de peur lui-même signifiait qu'il devait y travailler. Il a dit que faire des appels téléphoniques en Chine est une bonne occasion pour surmonter la peur et aider à sauver les gens directement. « C'est quelque chose qu'il faut faire », a-t-il pensé.

 

Après que M. Liu a commencé à passer des appels réguliers, il a acquis de l'expérience et sa pensée droite est devenue plus forte. « Chaque jour, je pouvais voir des progrès. Je me suis aussi familiarisé avec ce qu'il faut dire et je pouvais parler plus naturellement, comme si je parlais avec des amis. »

 

Une jeune pratiquante

 

Mme Zheng, qui a commencé à pratiquer en 2014, a raconté comment elle s'est élevée en faisant des films. « Quand j'ai rejoint le projet, quelqu'un m'a demandé d'écrire des pièces comiques. Je n'aimais pas le faire parce que je n'avais aucune idée sur la façon de le faire. De plus, j'étais actrice, et j'étais censée agir en suivant un scénario » a-t-elle dit.

 

Avec le temps, elle s'est formée auprès de ceux avec qui elle travaillait et a découvert que beaucoup de tâches difficiles devenaient plus faciles à mesure qu'elle travaillait avec son équipe. « Par rapport aux équipes de tournage habituelles, nous avons un personnel très limité. C'est probablement à cause de cela que nous sommes maintenant tous bons dans plusieurs tâches et que nous sommes capables de tout gérer », a-t-elle ajouté. Ils discutent de tout, depuis la mise en scène jusqu'aux accessoires, en passant par le maquillage et le déplacement des équipements. Peu importe ce qui doit être fait, quelqu'un le fait sans qu'on le lui demande.

 

« Si l'un d'entre nous ne réussit pas bien pendant le tournage, d'autres l'encourageront et l'aideront au lieu de trouver des fautes. Cela nous permet à tous de faire de notre mieux. J'arrive également mieux à me calmer, à rentrer rapidement dans mon rôle et à bien faire les choses », a déclaré Mme Zheng.

 

La conférence s'est terminée à 17 heures. Plusieurs pratiquants ont dit qu'ils ont beaucoup appris de leurs compagnons de cultivation et ont été inspirés à devenir des disciples de Falun Dafa plus diligents.

 

 

Traduit de l'anglais en Suisse

 

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2018/5/15/170413.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2018/5/14/2018-366505.html