Le 16 mai 2018

Quatre pratiquants arrêtés dans les champs pétroliers de Shengli

 

Écrit par un correspondant de Minghui dans la province du Shandong, Chine

 

 

(Minghui.org) Quatre pratiquants de Falun Gong ont été arrêtés à la gare de Dongying le 21 avril 2018. Il s'agit de M. Wang Zhian, son épouse Mme Xia Deyun, sa sœur Mme Xia Dezhen et le mari de celle-ci M. Guo Shusen de la ville de Dongying, province du Shandong. Ils avaient accompagné leurs parents à la gare pour leur dire au revoir, car ceux-ci retournaient dans leur ville d'origine dans le nord-est de la Chine.

 

M. Guo pourrait avoir été signalé par le système de surveillance à reconnaissance faciale ou par sa carte d'identité. Il a été arrêté quand il passait à travers le point de contrôle de sécurité. La police a trouvé une clé USB sur lui. La police a arrêté les quatre pratiquants, a saccagé leurs domiciles et confisqué l'ordinateur de M. Guo, son imprimante et d'autres biens.

 

On a appris que M. Guo et sa femme sont détenus dans le centre de lavage de cerveau de Jishu, alors que M. Wang et sa femme sont détenus dans le centre de lavage de Shengcai. Les quatre pratiquants ont entamé une grève de la faim et ont été emmenés à l'hôpital de Shengli, où on leur a administré des injections intraveineuses. Les demandes des familles de leur rendre visite ont été refusées.

 

Une persécution acharnée

 

M. Wang était le directeur d'une succursale et ingénieur en chef de l'Institut de recherches géologiques des champs pétroliers de Shengli. Après que le Parti communiste a commencé sa persécution du Falun Gong, il a été renvoyé de son travail et détenu à l'hôtel Huanghe pendant six mois, à partir d'août 1999.

 

Son épouse, Mme Xia Deyun, était également ingénieur à l'Institut de recherches géologiques. Elle a perdu son emploi après le début de la persécution et a été condamnée à deux ans dans un camp de travail.

 

Leur fils de 16 ans a souffert de dépression pendant la détention de Mme Xia en 2010 et a été contraint de quitter le lycée.

 

Au cours des dix-neuf ans écoulés depuis le début de la persécution du Falun Gong, le Bureau 610 et le Département de police de Binhai aux champs pétroliers de Shengli ont emmené environ un millier de pratiquants dans des centres de lavage de cerveau. Deux de ces centres sont toujours en fonction.

 

Au moins six pratiquants ont été détenus et maltraités dans l'aile psychologique de l'hôpital de Shengli. On leur a injecté des substances endommageant les nerfs et ils ont été soumis aux électrochocs.

 

 

Traduit de l'anglais en Suisse

 

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2018/5/11/169898.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2018/4/30/364772.html