fr.minghui.org - version française du site Minghui

Site web Minghui	Version française de Minghui.org Chinese Minghui Autres langues Livres du Falun Dafa Téléchargement gratuit Achat

  • Choisir une date
  • Contacter l'éditeur
 

Centre de données de Minghui.org

La fausse histoire des auto-immolations sur la place Tiananmen

L'Appel pacifique du 25 avril 1999
Révéler les crimes de prélèvements d'organes sur les pratiquants de Falun Gong
1400 décès présumés

pratiquants persécutés à mort

312,729,778 personnes ont démissionné du PCC
Vœux adressés à Maître Li Hongzhi
Journée mondiale du Falun Dafa
Articles avec commentaires du Maître
Mon Maître
Traduire Jiang Zemin en justice
Sortir de l’état humain
  [Plus ...]
Minghui international - Édition spéciale 2018 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2017 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2015 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2014 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2013 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2012 (toutes les versions)
Page d'accueil > Les faits de la persécution


Une femme âgée handicapée détenue pendant deux mois en raison de sa croyance, les autorités ont donné des réponses évasives à sa famille

 

Écrit par un correspondant pour Minghui de la province du Heilongjiang, Chine

 

 

(Minghui.org) Deux semaines après que Mme Mou Yongxia, 70 ans, a été arrêtée à un arrêt de bus, le parquet local a approuvé son dossier et a accusé cette femme âgée handicapée pour sa pratique du Falun Gong, une pratique spirituelle qui est persécutée par le régime communiste chinois depuis 1999. Quand sa famille est allée pour obtenir sa libération, les autorités leur ont donné des réponses évasives.

 

Arrestation

 

Mme Mou a été arrêtée le 16 mars 2018, alors qu'elle s'apprêtait à prendre le bus pour se rendre dans la province du Jilin afin de rendre visite à sa sœur, qui a 80 ans et qui est en mauvaise santé. Mme Mou portait un exemplaire de la musique des exercices du Falun Gong dans l'espoir que les exercices puissent accélérer le rétablissement de sa sœur.

 

Elle ne s'attendait pas à ce que, lorsque la police a scanné sa carte d'identité, celle-ci soit signalée, reliant son profil à la base de données du Falun Gong de la police.

 

La police a fouillé sa valise et a confisqué tous ses objets de Falun Gong. Elle a été détenue au poste de police du district de Ranghulu jusqu'à minuit, puis emmenée au centre de détention de Daqing, où elle est détenue depuis près de deux mois.

 

Depuis sa détention, Mme Mou a commencé à souffrir de problèmes cardiaques, d'hypertension, de vertiges et de difficultés respiratoires. Elle a été emmenée plusieurs fois à la clinique pour de l'oxygène. Le centre de détention a proposé de la libérer pour raison médicale, mais la police a refusé de l'autoriser.

 

La police a soumis son cas au parquet. Le procureur Zhu Chihong l'a approuvé le 29 mars 2018, après que Mme Mou ait été interrogée dans le centre de détention le 26 mars.

 

Après avoir été informé de l'épreuve de Mme Mou, son fils, qui travaille dans une autre ville, a quitté le travail et s'est rendu à Daqing pour tenter d'obtenir sa libération.

 

Les autorités ignorent la famille

 

Après avoir parlé à la sécurité à l'entrée du poste de police du district de Ranghulu, son fils a attendu avec anxiété pendant deux heures avant qu'on lui dise que les personnes qu'il voulait voir n'étaient pas disponibles.

 

Il s'est ensuite rendu au poste de police de la ville de Daqing. Bien que le chef de la police ait organisé une pause café avec les résidents locaux, il n'a pas trouvé le chef, et les membres du personnel ne pouvaient pas expliquer clairement ce qui se passait avec le cas de sa mère.

 

Le fils de Mme Mou s'est ensuite rendu au parquet et a lu dans les dossiers de Mme Mou qu'elle était un « chef » des pratiquants de Falun Gong locaux. Quand il a plaidé avec le procureur qu'ils fabriquaient des preuves afin de piéger sa mère, le procureur lui a ordonné de parler à la police.

 

Lorsque le fils de Mme Mou est retourné au poste de police, la police lui a dit de revenir le lendemain matin. Le lendemain matin, quand le fils de Mme Mou a finalement rencontré Fu Tao, le policer en charge de son dossier, Fu Tao a crié après lui et l'a ni laissé parler ni poser des questions sur sa mère.

 

Cela fait presque deux mois que Mme Mou a été arrêtée et détenue. Sa famille est très inquiète pour sa santé.

 

Voir aussi :

 

Le Falun Gong libère Mme Mou Yongxia de ses maladies, la persécution la remet en péril

 

Informations de contact des responsables :

 

Yu Xiliang (于锡亮), chef du poste de police de Ranghulu : +86-459-6888201, +86-18945602000, +86-459-45951201

 

Fu Tao (富涛), policier responsable du dossier de Mme Mou : +86-459-5019510, +86-13394663856

 

Yang Song (杨颂), policier responsable du dossier de Mme Mou : +86-15304698787, +86-18603677322

 

You Dejun (由德军), policier : +86-13394660672

 

Liu Xiaochen (刘笑臣), procureur, parquet du district de Ranghulu : +86-18104592167

 

Zhu Chihong (朱赤红), procureur, parquet du district de Ranghulu : +86-459-5974401, +86-13359590355

 

Hao Wentao (郝文涛), procureur :+86-13359590365

 

 

Traduit de l'anglais au Canada

 

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2018/5/12/169961.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2018/5/3/364888.html