fr.minghui.org - version française du site Minghui

Site web Minghui	Version française de Minghui.org Chinese Minghui Autres langues Livres du Falun Dafa Téléchargement gratuit Achat

  • Choisir une date
  • Contacter l'éditeur
 

Centre de données de Minghui.org

La fausse histoire des auto-immolations sur la place Tiananmen

L'Appel pacifique du 25 avril 1999
Révéler les crimes de prélèvements d'organes sur les pratiquants de Falun Gong
1400 décès présumés

pratiquants persécutés à mort

312,323,680 personnes ont démissionné du PCC
Vœux adressés à Maître Li Hongzhi
Journée mondiale du Falun Dafa
Articles avec commentaires du Maître
Mon Maître
Traduire Jiang Zemin en justice
Sortir de l’état humain
  [Plus ...]
Minghui international - Édition spéciale 2017 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2015 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2014 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2013 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2012 (toutes les versions)
Page d'accueil > Opinions


La violation des droits de l'homme des pratiquants de Falun Gong se poursuit en 2018

 

Écrit par Shi Ming, correspondant pour Minghui

 

 

(Minghui.org) Le PCC continue à violer les droits de l'homme des pratiquants de Falun Gong depuis qu'il a commencé sa persécution de la discipline spirituelle il y a dix-neuf ans.

 

Le nombre de peines d'emprisonnement continue d'augmenter et les peines de prison sont devenues plus longues. Le nombre de pratiquants qui sont morts de la torture est encore élevé.

 

Plusieurs cas récents mettent cette tendance en évidence.

 

M. Yang Baosen de la ville de Songyuan a été condamné à dix ans et incarcéré dans la prison de Gongzhuling dans la province du Jilin en 2009. Après neuf années d'horrible torture, M. Yang a été précipitamment emmené à l'hôpital le 27 février 2018 pour être réanimé. Il a été rapidement retransféré à la prison. Lorsqu'il a été libéré sous caution médicale le 7 mars, il était sur le point de mourir et était incapable de parler ou de marcher seul. Il est décédé un mois plus tard le 7 avril à l'âge de 61 ans.

 

M. Yang Baosen torturé en prison au moyen de matraques électriques et attaché au « lit d'étirement »

 

Mme Cheng Haiyan de Nanjing, province du Jiangsu, était une professeur agrégée à l'Université pharmaceutique de Chine. Depuis que la persécution du Falun Gong a commencé en 1999, Mme Cheng a été emprisonnée pendant dix ans, torturée dans un hôpital psychiatrique pendant deux mois et demi, détenue trois fois et soumise à répétition à des séances de lavage de cerveau.

 

Les autorités ont fouillé son domicile cinq fois. Son mari, qui était dans l'armée et incapable d'assumer la pression de la persécution, a divorcé. Avec toutes les tortures physiques et la pression mentale, Mme Cheng est décédée le 28 mars 2018 à l'âge de 63 ans.

 

Une ancienne universitaire et cadre d’entreprise meurt après des arrestations répétées et un emprisonnement prolongé

 

M. Liu Ruping et son épouse, Mme Zhang Chenglan, de Jinan, province du Shandong, sont tous deux des pratiquants de Falun Gong. M. Liu a été récemment condamné à quatre ans et demi pour sa croyance, et son épouse a reçu une peine de trois ans et demi.

 

M. Liu, 57 ans, était auparavant avocat. Il a été précédemment incarcéré dans un camp de travaux forcés pendant un an et torturé pendant sept ans dans la prison du Shandong. Mme Zhang, 54 ans, était ingénieure avant d'être incarcérée dans un camp de travaux forcés pendant un an et demi.

 

The Persecution of Married Couple Mr. Liu Ruping and Ms. Zhang Chenglan

 

    M. Wang Chunjing, 66 ans, de la ville de Weifang, province du Shandong, a été jugé en secret au tribunal de la ville de Shouguang en janvier 2018. Il a ensuite été condamné à cinq ans de prison et a interjeté appel. Les policiers ont arrêté M. Wang et son épouse le 11 septembre 2017, et ont saccagé leur domicile.

 

    M. Wang Chunjing de la ville de Shouguang condamné à la prison pour sa croyance

     

M. Zhou Xiqiong et son épouse du canton de Linquan, province de l'Anhui, ont été arrêtés le 21 août 2016. M. Zhou a été condamné à cinq ans de prison et il est détenu dans la prison de Suzhou. Une autre pratiquante du canton de Linquan, Mme Ma Junping, a été condamnée à cinq ans de prison pour avoir déposé une plainte pénale contre Jiang Zemin, l'ancien chef du Parti communiste chinois qui a ordonné la persécution du Falun Gong.

 

M. Zhou Xiqiong du canton de Linquan condamné à cinq ans de prison pour sa croyance

 

Déjà deux fois condamnée aux travaux forcés, une femme de l'Anhui est condamnée à cinq ans de prison pour sa croyance dans le Falun Gong

 

Trois pratiquants de Falun Gong du canton de Yueyang, province du Hunan, ont été arrêtés le 24 janvier 2018 alors qu'ils étudiaient des livres du Falun Gong. Les pratiquants ont été jugés en mars et le 4 avril. M. Wang Yuelai a été condamné à cinq ans, Mme Chen Quanxiu à quatre ans et M. He Genliang à un an.

 

Trois pratiquants de Falun Gong de la province du Hunan condamnés pour leur croyance

 

Six pratiquants de Xiangtan, province du Hunan, ont été condamnés à des peines de prison en 2018. Il s'agit de M. Peng Shiqing, M. Zeng Gu, M. Wang Qingsheng, M. Lin Jia, Mme Suo Jiyan et Mme Liu Manyan. Ils ont été arrêtés le 14 août 2017 et ont ensuite été jugés à l'insu de leurs familles. M. Peng a été condamné à neuf ans de prison. La partie plaignante lui a offert une peine moindre s'il acceptait de renoncer à sa croyance. Il a refusé l'offre. Avant cela, M. Peng avait déjà été condamné à huit ans de prison pour sa croyance.

 

Trois pratiquants du canton de Huidong, province du Guangdong, ont été récemment condamnés à la prison. Mme Zhou Yuqin a été condamnée à dix ans d'emprisonnement avec une amende de 50 000 yuans. Mme Shi Xuemei a reçu une peine de neuf ans et une amende de 30 000 yuans. M. Liu Qingqiang a été condamné à quatre ans et à une amende de 10 000 yuans.

 

Les autorités chinoises ont condamné 1097 pratiquants de Falun Gong connus à la prison en 2017 seulement. Au cours des trois premiers mois de 2018, 194 pratiquants ont été condamnés à la prison — 93 en janvier, 43 en février et 58 en mars.

 

En mars seulement, le tribunal a perçu 173 000 yuans d'amendes auprès des pratiquants jugés. Parmi ceux qui ont été condamnés, neuf ont reçu des peines entre 7 et 10 ans et le plus âgé avait 81 ans. Les autorités ont arrêté 478 pratiquants pendant les vacances du Nouvel An.

 

On peut lire dans la préface de The Ultimate Goal of Communism (Le but ultime du communisme) : « L'essence du communisme est que c'est un spectre. Il est constitué de haine et d'éléments dégénérés de l'univers. Il a une profonde haine pour les êtres humains et veut les détruire. Il ne se contente pas de tuer seulement le corps de chair d'un homme ; après tout, la vie ne se termine pas avec la mort du corps physique, les âmes se réincarnent. Mais quand une personne a absolument abandonné tout sens moral, son âme sera complètement éliminée. C'est la mort ultime et la plus terrifiante. Entraîner l'humanité vers l'abîme de la damnation éternelle est ce que ce spectre communiste veut accomplir. »

 

La persécution du Falun Gong est une étape importante avant que le communisme n'atteigne son objectif de détruire l'humanité. Néanmoins, la persécution de toute pratique juste n'a jamais réussi face à l'histoire. La persécution du Falun Gong ne fera qu'accélérer l'effondrement du régime communiste chinois.

 

 

Traduit de l'anglais en Europe

 

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2018/4/29/169532.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2018/4/23/364425.html