Site web Minghui	Version française de Minghui.org Chinese Minghui Autres langues Livres du Falun Dafa Téléchargement gratuit Achat

  • Choisir une date
  • Contacter l'éditeur
 

Centre de données de Minghui.org

La fausse histoire des auto-immolations sur la place Tiananmen

L'Appel pacifique du 25 avril 1999
Révéler les crimes de prélèvements d'organes sur les pratiquants de Falun Gong
1400 décès présumés

pratiquants persécutés à mort

317,373,777 personnes ont démissionné du PCC
Vœux adressés à Maître Li Hongzhi
Journée mondiale du Falun Dafa
Articles avec commentaires du Maître
Mon Maître
Traduire Jiang Zemin en justice
Sortir de l’état humain
  [Plus ...]
Minghui international - Édition spéciale 2018 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2017 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2015 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2014 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2013 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2012 (toutes les versions)
Page d'accueil > Les faits de la persécution


Une femme du Shandong interjette appel de la peine d'emprisonnement pour sa croyance

 

Écrit par un correspondant de Minghui dans la province du Shandong, Chine

 

 

(Minghui.org) Une femme de 59 ans de la ville de Jinan a été condamnée à deux ans de prison pour avoir refusé de renoncer à sa croyance dans le Falun Gong, une discipline spirituelle persécutée par le régime communiste chinois. Mme Shi Minglan fait appel de son cas.

 

Mme Shi attribue au Falun Gong le mérite de lui avoir donné de l'espoir dans la vie. Elle souffrait de vertige, d'arthrite rhumatoïde et d'inflammation pelvienne. Rien ne semblait aider. Son mari a eu un accident vasculaire cérébral en 1997 et se retrouvait incapable de s'occuper de lui-même. Sa famille avait du mal à joindre les deux bouts. Les choses ont changé quand elle a commencé à pratiquer le Falun Gong en février 1999 et qu'elle est devenue en bonne santé en l'espace de seulement trois mois.

 

Mme Shi a arrêté de pratiquer le Falun Gong quand la persécution a commencé en juillet 1999. Ses vieux symptômes sont vite revenus et elle a finalement décidé de reprendre la pratique du Falun Gong en 2004. Non seulement elle était de nouveau libérée de ses maladies, mais son mari, qui ne pratique pas mais soutient sa pratique du Falun Gong, a également vu des améliorations dans sa santé et a pu prendre soin de lui-même à nouveau.

 

Ayant eu une expérience de première main avec le Falun Gong, Mme Shi n'a jamais cessé de partager son histoire avec les gens depuis qu'elle a repris la pratique. En conséquence, elle a été arrêtée à moultes reprises.

 

Mme Shi a été détenue pendant dix jours en mai 2015 et douze autres jours en janvier 2016. Sa troisième arrestation a eu lieu le 19 avril 2016, suivi de sa dernière arrestation le 12 mai 2017.

 

Son mari s'est rendu trois fois au centre de détention de Jinan, mais a été renvoyé à chaque fois. Les gardiens lui ont dit que seul un avocat serait autorisé à la voir.

 

L'avocat de Mme Shi a appris que le parquet local avait soumis son cas au tribunal local dans les deux semaines suivant sa dernière arrestation. Plusieurs policiers ont interrogé Mme Shi au centre de détention après que le tribunal a renvoyé l'affaire et demandé des preuves supplémentaires. Le parquet a présenté à nouveau son dossier le 14 juin.

 

L'avocat a déclaré qu'il était extrêmement rare qu'une affaire soit soumise à la cour si tôt. Il a rendu visite au vice-président du tribunal du district de Zhangqiu et a exigé l'acquittement de sa cliente. Le vice-président a déclaré que l'affaire avait été soumise à la cour intermédiaire locale, qui publierait une recommandation sur la condamnation de Mme Shi après le 19e Congrès du Parti en octobre.

 

Mme Shi a comparu devant le tribunal le 27 mars 2018. Son avocat a plaidé non coupable, car aucune loi en Chine ne criminalise le Falun Gong. Les procureurs Dong Yuanyuan et Liu Xuejie ont recommandé une peine de trois à cinq ans de prison.

 

Quelques semaines après l'audience, le juge Xu Hui (+86-531-85833773) a condamné Mme Shi à deux ans de prison.

 

 

Traduit de l'anglais au Canada

 

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2018/5/4/169582.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2018/4/28/364688.html