Site web Minghui	Version française de Minghui.org Chinese Minghui Autres langues Livres du Falun Dafa Téléchargement gratuit Achat

  • Choisir une date
  • Contacter l'éditeur
 

Centre de données de Minghui.org

La fausse histoire des auto-immolations sur la place Tiananmen

L'Appel pacifique du 25 avril 1999
Révéler les crimes de prélèvements d'organes sur les pratiquants de Falun Gong
1400 décès présumés

pratiquants persécutés à mort

317,154,583 personnes ont démissionné du PCC
Vœux adressés à Maître Li Hongzhi
Journée mondiale du Falun Dafa
Articles avec commentaires du Maître
Mon Maître
Traduire Jiang Zemin en justice
Sortir de l’état humain
  [Plus ...]
Minghui international - Édition spéciale 2018 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2017 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2015 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2014 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2013 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2012 (toutes les versions)
Page d'accueil > Clarifier la vérité pour sauver les êtres


Des miracles surviennent lorsque nous suivons le Fa

 

Écrit par un pratiquant de Falun Dafa occidental en Europe

 

 

(Minghui.org) Cette année, c'est le 26e anniversaire du Falun Dafa et la 15e année que je cultive et pratique. J'ai cultivé à travers d'innombrables épreuves, mais notre Maître compatissant m'a aidé et protégé tout du long.

 

Lorsque j'ai lu l'appel à des articles de pratiquants de Falun Dafa occidentaux, j'ai senti que je devais partager au moins quelques-unes de mes expériences de cultivation dans l'espoir qu'elles aident mes compagnons de pratique afin que nous puissions nous élever comme un seul corps.

 

Étudier le Zhuan Falun en chinois

 

Dès le début de ma cultivation, j'avais le souhait de lire le Fa dans sa version originale. Parfois, je regardais la page avec les caractères chinois et je me disais : « Oh, comme ce serait bien de les comprendre. » Quand je voyais des pratiquants chinois lire le Fa ensemble en chinois, j'étais encore plus inspiré. Je me suis dit que j'essaierais d'apprendre au moins les bases du chinois et de « voir comment ça se passe ».

 

Un autre pratiquant et moi avons trouvé une enseignante qui nous a appris les rudiments du chinois. Elle expliquait la grammaire simple et nous a appris à écrire nos premiers caractères. Nous sommes allés la voir durant quelques mois, mais alors que nous passions à différents sujets de conversation, j'ai commencé à mélanger les caractères et les mots et j'ai dit que tout le chinois dans ma tête me perturbait.

 

Puis j'ai tenté une autre approche : j'ai commencé à apprendre avec un livre d’auto-apprentissage. Mais après quelques leçons, j'ai dû abandonner, parce que le livre était rempli de la culture du Parti communiste et je ne voulais pas répéter des choses célébrant les « accomplissements » du Parti dans la conversation.

 

Plusieurs années ont passé et j'ai presque oublié mon enthousiasme initial. Mais de temps en temps, j'entendais une voix calme dire : « Essaie, apprends-le. » J'ai donc décidé d'adopter une toute nouvelle approche.

 

À ce moment-là, je pratiquais le Falun Dafa depuis environ trois ans, alors je me suis dit : « Je vais utiliser la méthode la plus directe. Je vais essayer de lire le Fa directement en chinois et chaque fois que je rencontre un mot que je ne comprends pas, je vais le chercher dans le dictionnaire et l'apprendre. » À cette époque, je connaissais environ 200 caractères. J'ai procédé très lentement, mais j'ai réussi à lire environ une demi-page par jour, et le nombre de nouveaux caractères dans mon dictionnaire a augmenté très rapidement.

 

J'étais surpris d’avoir réussi à me « souvenir » de ces caractères. Je ne dirais pas que je me souvenais de chaque caractère en les réécrivant la première fois, mais après quelques répétitions, j'étais tout de même capable de me souvenir de ces caractères. En même temps, en apprenant de cette façon, les mots et les phrases du Fa que j'apprenais restaient frais dans ma mémoire et m'aidaient dans ma cultivation.

 

Je pense que c'est notre Maître qui m'a aidé pour que je puisse rapidement apprendre la langue.

 

Il m'a fallu plus d'un an pour lire tout le Zhuan Falun. Après l'avoir terminé pour la première fois, j'ai recommencé à le lire depuis le début. Cette fois-ci, c'est allé beaucoup plus vite et je ne devais regarder mon « dictionnaire » que j'avais créé lors de la première lecture que de temps en temps.

 

Aujourd'hui, je suis capable d'étudier le Fa en chinois et je dois rarement chercher un certain caractère. Mais ce qui est intéressant, c'est que je ne comprends rien d'autre en chinois, comme les journaux ou les nouvelles télévisées, même si je vois des caractères que je devrais connaître. De même, lorsque les nouveaux enseignements du Maître sortent, je dois beaucoup utiliser le dictionnaire pour les lire.

 

Je pense que le fait que j'aie pu apprendre à lire la cultivation en chinois montre le pouvoir miraculeux de Dafa.

 

Après un certain temps, j'ai commencé à penser que la lecture en elle-même n'était pas suffisante, alors j'ai commencé à mémoriser le Zhuan Falun. J'ai essayé d'apprendre un paragraphe à la fois, mais il me fallait parfois une semaine pour passer au paragraphe suivant, alors j'ai commencé à apprendre le Zhuan Falun phrase par phrase. Je lisais la phrase jusqu'à ce que je puisse la répéter à haute voix de mémoire, puis je passais à la phrase suivante. Comme ma mémoire s’améliorait, j'ai commencé à apprendre quelques lignes d’un paragraphe à la fois. C'est ainsi que j’ai étudié le Zhuan Falun jusqu'à présent.

 

Mémoriser le Fa a amené des changements quasi miraculeux dans ma cultivation. En même temps, dans certains moments plus difficiles, des phrases du Fa que j'avais apprises apparaissaient dans mon esprit et m'aidaient à résoudre la situation.

 

Si nous jouons simplement notre rôle, des miracles peuvent arriver

 

L'été dernier, le Tian Guo Marching Band a organisé une tournée des villes européennes. La capitale de notre pays n’avait pas invité la fanfare parce que nous pensions que peu de touristes venaient et que la prestation dans d'autres villes pourrait aider à sauver davantage d'êtres.

 

Il s’est trouvé que le jour où le groupe devait se produire dans une ville voisine d'un autre pays, notre capitale avait organisé des événements en l'honneur de la « Journée des victimes des régimes totalitaires ». C'était une bonne opportunité et je me suis demandé comment utiliser cette opportunité pour rappeler aux gens la persécution du Falun Dafa en Chine.

 

J'ai eu l'idée que nous pourrions avoir une activité plus importante dans notre capitale et inviter le Tian Guo Marching Band, même pour une heure ou deux, puis ils pourraient retourner dans la ville voisine et nous pourrions faire une campagne de signatures de pétition et inviter une victime de la persécution du Falun Dafa en Chine qui vit aujourd’hui en Europe. Quand j'ai présenté cette idée à d'autres pratiquants, ils ne l'ont pas tout à fait acceptée. Pour commencer, le groupe ne pouvait pas venir, car les chauffeurs auraient à dépasser leur limite de conduite quotidienne, car ils devaient se rendre encore dans un autre pays ce même jour.

 

J'ai pris conscience de mon attachement à « faire les choses à ma façon » et je me suis dit que peut-être notre Maître compatissant avait d'autres arrangements pour cet événement. J'ai abandonné mes idées. En même temps, j'ai demandé au Maître de nous aider à trouver une solution sur laquelle nous pourrions tous être d'accord.

 

À cette époque, quand je récitais Lunyu par cœur, une phrase résonnait particulièrement :

 

« Si l’humanité peut montrer la ferveur et le respect qu’elle doit avoir envers la manifestation de Dafa dans ce monde, cela pourra apporter à l’homme, aux nations ou aux pays le bonheur ou la gloire. » (Zhuan Falun)

 

Et bientôt, une merveilleuse opportunité s'est présentée. Il s'est avéré qu'il serait possible d'inviter une victime de la persécution dans notre pays. Il semblait que le Maître avait fait cet arrangement. Lorsque des membres du Parlement ou des journalistes ont l'occasion de rencontrer directement une victime de la persécution et d'exprimer leur respect d'une manière ou d'une autre, cela leur apportera de la chance.

 

Plusieurs membres du Parlement que nous avons contactés ont été d'accord pour une rencontre et, presque miraculeusement, nous avons organisé une couverture télévisée nationale.

 

Il y avait un autre problème : le pratiquant qui avait été persécuté parlait seulement chinois, et aucun pratiquant de mon pays ne pouvait traduire. J'ai discuté de ce problème avec une coordinatrice qui nous avait aidés à contacter le pratiquant en premier lieu. Elle a répondu que ce ne serait pas un problème, parce que le groupe du Tian Guo Marching Band se produisait à proximité et que nous trouverions sûrement un interprète dans la fanfare.

 

J'étais très heureux et ressentais à nouveau que le Maître avait tout arrangé très harmonieusement.

 

Alors que je conduisais la victime de la persécution et le traducteur de l'aéroport à notre domicile ce soir-là, nous avons parlé des arrangements pour le lendemain et de la meilleure façon de clarifier la vérité aux parlementaires et aux médias. J'ai essayé autant que possible de ne pas mettre mes idées en avant. J'ai exprimé mon point de vue, mais j'ai ajouté que les choses devraient être dites selon notre principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance et que nous devrions avant tout penser à sauver les êtres afin qu'ils puissent accepter les faits et être sauvés.

 

Le lendemain matin, nous nous sommes réunis pour étudier le Fa et faire les exercices. La journée a très vite passé. Dans la matinée, la victime de la persécution a rencontré deux membres du Parlement, qui ont exprimé leur sympathie et leur volonté d'aider. Au cours de l'entretien avec le journal, le journaliste a compris les faits et les antécédents de la persécution, et l'article a été publié deux jours plus tard dans le journal national, à la fois sur Internet et sur papier. L'interview télévisée a été diffusée environ un mois plus tard, lorsqu’elle s'intégrait naturellement dans les événements en cours.

 

En y repensant plus tard, j'ai vu l'immense sagesse de notre Maître compatissant. Le Tian Guo Marching Band est effectivement venu dans notre capitale ce jour-là, parce que le traducteur du pratiquant interviewé était un membre de la fanfare. Mais la fanfare n'a pas joué dans notre capitale, car ils jouaient toute la journée dans la ville voisine. L’orchestre a ainsi pu sauver les êtres dans deux villes en même temps. C'est quelque chose que je n'aurais jamais pu imaginer, parce que, dans mon esprit, une chose excluait l'autre. J'ai compris avec cet événement que, si je suis dans le Fa, des miracles que je ne pourrai comprendre que plus tard pourront arriver.

 

Cette solution était en même temps appréciable pour chacun. Les pratiquants qui pensaient qu'ils devaient soutenir la prestation dans l'autre ville y sont allés et ont eu un bon impact. L'événement dans notre capitale n'a exigé que quelques personnes, ce qui prenait pleinement en considération nos ressources.

 

C’est seulement un exemple d'occurrences étonnantes similaires que j'ai rencontrées au cours de ma cultivation. Ma gratitude et mon respect pour notre Maître compatissant, qui a rendu ces choses possibles, sont incommensurables.

 

Si nous jouons simplement notre rôle et que nous ne sommes pas attachés à ce que nous faisons, des miracles pourront se produire.

 

Alors que je suis en train de cultiver et pratiquer, je pense que mes forts attachements ont souvent empêché les miracles de se produire. Quand ils se sont produits, c'était toujours parce que j'étudiais bien le Fa et que j'étais capable de le suivre dans mes actes. Pour ce faire, apprendre le Fa par cœur m'aide beaucoup.

 

Du plus profond de mon cœur, je souhaite pouvoir abandonner davantage de mes attachements pour pouvoir aider notre Maître compatissant à sauver plus d'êtres.

 

 

Traduit de l'anglais en Europe

 

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2018/6/9/170701.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2018/6/6/368474.html