Site web Minghui	Version française de Minghui.org Chinese Minghui Autres langues Livres du Falun Dafa Téléchargement gratuit Achat

  • Choisir une date
  • Contacter l'éditeur
 

Centre de données de Minghui.org

La fausse histoire des auto-immolations sur la place Tiananmen

L'Appel pacifique du 25 avril 1999
Révéler les crimes de prélèvements d'organes sur les pratiquants de Falun Gong
1400 décès présumés

pratiquants persécutés à mort

322,455,012 personnes ont démissionné du PCC
Vœux adressés à Maître Li Hongzhi
Journée mondiale du Falun Dafa
Articles avec commentaires du Maître
Mon Maître
Traduire Jiang Zemin en justice
Sortir de l’état humain
  [Plus ...]
Minghui international - Édition spéciale 2018 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2017 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2015 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2014 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2013 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2012 (toutes les versions)
Page d'accueil > Voix de soutien


Nouvelle résolution de la Chambre des représentants des États-Unis pour mettre fin à la persécution du Falun Gong en Chine

 

Écrit par Li Jingfei, correspondant pour Minghui

 

 

(Minghui.org) Dana Rohrabacher, membre de la Chambre des représentants des États-Unis de Californie, a présenté la résolution H.Res.932 le 8 juin 2018. La résolution exprime leur solidarité avec le mouvement Tuidang, qui encourage les individus à renoncer aux serments qu'ils ont faits au Parti communiste chinois (PCC) et à ses organisations affiliées. Elle demande également la fin immédiate de la persécution du Falun Gong en Chine. Cette résolution a été soumise à la Commission des affaires étrangères de la Chambre.

 

Rassemblement devant Capitol Hill à Washington, D.C. en juillet 2017

 

Génocide et mouvement Tuidang

 

La résolution déclare que le PCC n'a pas seulement entraîné la mort non naturelle d'au moins 60 millions de personnes en Chine, mais il réprime également les mouvements pacifiques, comme lors du massacre de la place Tiananmen et de la persécution du Falun Gong qui dure depuis dix-neuf ans.

 

Citant le rapport annuel 2017 de la Commission des États-Unis sur la liberté religieuse internationale (USCIRF) sur la Chine, la résolution déclare : « Le gouvernement [chinois] a continué à détenir, emprisonner et torturer d'innombrables défenseurs de la liberté religieuse, défenseurs des droits de l'homme et croyants religieux, y compris les pratiquants de Falun Gong grandement persécutés. »

 

Selon les informations de l'Organisation mondiale d'investigation sur la persécution du Falun Gong (WOIPFG), le PCC a procédé à l'assassinat génocidaire de pratiquants de Falun Gong au moyen des prélèvements d'organes à vif. En particulier, la direction centrale du Parti communiste a créé le « Bureau 610 » le 10 juin 1999 pour coordonner et exécuter les opérations visant à éliminer les pratiquants de Falun Gong.

 

La résolution reconnaît qu'environ 300 millions de personnes ont renoncé à leur adhésion au PCC en date de 2018.

 

Par conséquent, la Chambre des représentants « appelle le Parti communiste chinois (PCC) à cesser immédiatement sa campagne de persécution du Falun Gong ».

 

« Le mouvement a changé les cœurs et les esprits en Chine »

 

Le mouvement Tuidang a commencé en 2004 après la publication des Neuf commentaires sur le Parti communiste par Epoch Times. Depuis lors, plus de 307 millions de personnes ont choisi de démissionner du Parti communiste chinois et de ses organisations de la jeunesse, les Jeunes Pionniers et la Ligue de la jeunesse communiste.

 

Lors d'un forum tenu le 20 décembre 2017, plusieurs représentants du Congrès ont condamné la répression du Falun Gong en Chine. Steve King, membre du Congrès américain, a déclaré que les droits de l'homme des pratiquants de Falun Gong sont bafoués : « Un groupe de 70 à 100 millions de personnes est privé de ses libertés, de ses droits fondamentaux et de ses droits naturels. Ils sont ensuite persécutés, torturés, marginalisés et tués. Leurs organes sont vendus sur le marché pour que quelqu'un d'autre puisse en vivre. C'est un abominable record de manque de respect et de mépris pour les droits de la personne dont fait preuve le gouvernement marxiste du Parti communiste de Chine. »

 

Le représentant américain Dana Rohrabacher prend la parole lors d'un forum le 20 décembre 2017.

 

M. Rohrabacher a dit : « Le mouvement de démission est d'une importance vitale pour donner à ceux qui sont dans ce système maléfique une chance de sortir et une chance de ne pas participer à la répression de leur propre peuple et à la menace pour le monde entier. »

 

Le sénateur Marco Rubio, président de la Commission exécutive du Congrès sur la Chine (CECC), et le représentant Chris Smith, coprésident de la CECC, ont écrit en faveur du Falun Gong.

 

Leur lettre stipulait : « Nous ne devons jamais garder le silence sur les atrocités vécues par le Falun Gong en Chine et nous devons nous efforcer de tenir les auteurs responsables de leurs crimes. Le Parti communiste est responsable de la torture et de la détention arbitraire des pratiquants de Falun Gong. Au cours des dernières années, nous avons été fiers de coparrainer des projets de loi à la Chambre et au Sénat, exprimant notre solidarité avec les pratiquants de Falun Gong et condamnant la pratique des prélèvements d'organes sans consentement. »

 

Lors d'un autre forum le 9 mai 2018, M. Rohrabacher a dit à propos du mouvement Tuidang : « Je connais les sacrifices consentis. Sans aucune chance d'écraser ces gangsters qui contrôlent la Chine, ils sont restés fermes et forts, ont inspiré d'autres Chinois et le monde entier. »

 

M. Smith a envoyé une lettre soutenant le mouvement de démissionner du PCC. « Le mouvement a changé les cœurs et les esprits en Chine et a libéré tant de gens de l'endoctrinement et de la corruption du PCC », a-t-il écrit.

 

« Les pratiquants de Falun Gong ont subi d'horribles persécutions inacceptables aux mains du PCC. De nombreux pratiquants de Falun Gong ont été arbitrairement détenus, emprisonnés, torturés et même assassinés, alors que les autorités gouvernementales forcent les pratiquants de Falun Gong à renoncer à leur croyance. Les injustices que les pratiquants du Falun Gong ont endurées ces dix-neuf dernières années sont la grande honte de l'histoire contemporaine de la Chine », a écrit M. Smith.

 

 

Traduit de l'anglais en Suisse

 

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2018/6/19/170828.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2018/6/18/美国会议员发起决议案要求中共立即停止迫害法轮功-369961.html