Site web Minghui	Version française de Minghui.org Chinese Minghui Autres langues Livres du Falun Dafa Téléchargement gratuit Achat

  • Choisir une date
  • Contacter l'éditeur
 

Centre de données de Minghui.org

La fausse histoire des auto-immolations sur la place Tiananmen

L'Appel pacifique du 25 avril 1999
Révéler les crimes de prélèvements d'organes sur les pratiquants de Falun Gong
1400 décès présumés

pratiquants persécutés à mort

322,306,338 personnes ont démissionné du PCC
Vœux adressés à Maître Li Hongzhi
Journée mondiale du Falun Dafa
Articles avec commentaires du Maître
Mon Maître
Traduire Jiang Zemin en justice
Sortir de l’état humain
  [Plus ...]
Minghui international - Édition spéciale 2018 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2017 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2015 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2014 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2013 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2012 (toutes les versions)
Page d'accueil > Les pouvoirs divins du Falun Dafa


Un rétablissement miraculeux à la suite de fractures osseuses

 

Écrit par un pratiquant de Falun Dafa de Jilin, Chine

 

 

(Minghui.org) Mon épouse et moi sommes allés aider mon beau-frère à récolter le maïs au cours de l’automne 2016. Étant donné que le champ était rempli de boue, nous devions mettre les épis de maïs dans un sac et les apporter un à la fois dans un camion. Le camion était presque rempli, et il restait seulement deux sacs. J’ai mis l'un d’eux sur les épaules de mon beau-frère et ensuite j’ai mis l’autre sur les miennes. Le sac était si rempli que j’ai perdu l’équilibre et je suis tombé.

 

La chute a causé deux fractures sur mon côté gauche. À l’époque, je ne savais pas que j'avais ces fractures. Je crois fermement au Falun Dafa et je savais qu’il n’y aurait pas de problème. Je me suis dit que tout allait bien. Mais j’avais l’air pâle et je n’avais pas beaucoup de force au côté gauche. Quand je suis rentré chez moi dans l’après-midi, mon épouse a dû m’aider à entrer et sortir de la voiture.

 

Quand nous sommes arrivés dans la ville, mon épouse voulait que j’aille à l’hôpital, mais j’ai refusé. J’avais mal partout, même quand je bougeais un petit peu. J’avais des problèmes pour aller aux toilettes sans aide. Ma femme a encore mentionné d’aller à l’hôpital. Elle a dit que je pouvais juste faire une radio et qu’il ne serait pas nécessaire de rester à l’hôpital ou de prendre des médicaments. J’ai pensé que si j’allais à l’hôpital et qu’ils ne trouvaient pas de blessures, cela aiderait à valider le Falun Dafa. Alors nous y sommes allés.

 

Ma belle-sœur était radiologue. Après la radio, elle a dit que j’avais deux fractures et je devais rester à l’hôpital. Mon épouse a dit : « Rester à l’hôpital ? Je ne crois pas qu’il le fera ! Il ne prend pas de médicaments et n'a pas eu d'injections depuis 21 ans. Parfois il s'est battu contre la douleur de temps en temps, mais il refuse toujours tout traitement. Il est très têtu ! »

 

Ma belle-sœur a dit : « Tu dois rester à l’hôpital pendant au moins 21 jours. » J'ai répondu avec un ton ferme : « Écoute, dans dix jours, je reviendrai te voir pour faire une autre radio. Mes fractures seront guéries. » Elle m’a lancé un regard dubitatif.

 

De retour chez moi, ma femme m’a dit que je devrais manger ceci et cela pour aider la guérison, disant que ce n’était pas des médicaments. J’ai refusé. Si je les mangeais et étais rétabli, est-ce qu'elle dirait que c'était cela qui m’avait guéri ? Ou était-ce dû au fait que je pratique le Falun Dafa ? Comment pourrais-je valider Dafa alors ?

 

À partir de ce jour-là, j’ai fait les exercices du Falun Dafa diligemment chaque jour même si c’était un défi pour moi. Je me levais quand le réveil sonnait. Ensuite tout en endurant la douleur, je me tournais lentement vers le côté, baissais mon épaule, recroquevillais ma jambe et utilisais mes mains et bras pour me redresser. Puis je me déplaçais lentement du côté du lit et changeais de vêtements. J’étais prêt à faire les exercices. C’était efficace. Je n’étais pas fatigué du tout. Quand je faisais les exercices, je faisais de mon mieux pour endurer la souffrance et lever les bras aussi haut que possible.

 

J’ai persisté. Durant la journée, j’étais occupé avec les tâches de Dafa et le soir, je faisais les exercices. Vers le huitième jour, je pouvais me déplacer facilement et tenir fermement les choses avec ma main gauche.

 

Au douzième jour, je suis allé à pied à l’hôpital où travaillait ma belle-sœur et je l’ai laissée m’examiner. Elle était très surprise. Elle a demandé : « Quel est ton secret ? J’ai du diabète et je dois faire un essai. » J’ai dit : « Le secret est de dire "Falun Dafa est bon, Authenticité-Bienveillance-Tolérance est bon." » « Ça marche vraiment ? », a-t-elle demandé. J’ai répondu : « Absolument, tant que tu le dis avec sincérité et le crois de tout ton cœur. »

 

Comme ma belle-sœur a dit qu’elle ne se souviendrait pas des mots, je les ai écrits pour elle. Ensuite je lui ai parlé de Dafa et j’ai suggéré qu’elle démissionne du Parti communiste. Elle a été d’accord.

 

Quand les anciens collègues de mon épouse ont appelé et conversé avec elle, ils ont tous demandé comment j’allais. Ma femme a répondu : « Eh bien, il a été rétabli en huit jours sans prendre de médicaments ! Il a l’air en très bonne santé. » Ses collègues ont commenté : « Alors, on dirait que pratiquer le Falun Gong est formidable ! »

 

 

Traduit de l’anglais au Canada

 

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2018/6/19/170824.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2018/6/4/368389.html