Site web Minghui	Version française de Minghui.org Chinese Minghui Autres langues Livres du Falun Dafa Téléchargement gratuit Achat

  • Choisir une date
  • Contacter l'éditeur
 

Centre de données de Minghui.org

La fausse histoire des auto-immolations sur la place Tiananmen

L'Appel pacifique du 25 avril 1999
Révéler les crimes de prélèvements d'organes sur les pratiquants de Falun Gong
1400 décès présumés

pratiquants persécutés à mort

322,438,654 personnes ont démissionné du PCC
Vœux adressés à Maître Li Hongzhi
Journée mondiale du Falun Dafa
Articles avec commentaires du Maître
Mon Maître
Traduire Jiang Zemin en justice
Sortir de l’état humain
  [Plus ...]
Minghui international - Édition spéciale 2018 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2017 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2015 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2014 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2013 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2012 (toutes les versions)
Page d'accueil > Partages et compréhensions entre les pratiquants


Ce que je sais à propos de la surveillance du PCC par les téléphones portables

 

Écrit par un pratiquant de Falun Dafa en Chine dans l'industrie de la technologie de l'information

 

 

(Minghui.org) Le Parti communiste chinois (PCC) a écouté les appels téléphoniques des pratiquants de Falun Dafa depuis avant que la persécution a commencé en 1999. À l'époque, la surveillance était contrôlée manuellement. Quelqu'un pouvait espionner une zone pendant une journée entière à écouter les téléphones, mais il était difficile de surveiller un grand groupe de personnes.

 

Lorsque les textos sont devenus populaires, la surveillance est devenue plus facile. Et depuis l'accès à l'Internet avec des téléphones intelligents est devenu généralisé, le contenu surveillé par le PCC et leurs capacités de surveillance a augmenté de façon exponentielle. Par exemple, le PCC recueille des informations sur :

 

L'emplacement de l'utilisateur du téléphone portable et les itinéraires de voyage.

Toute l'information saisie dans les applications, les appels et les messages textos. Toutes les conversations et les voix d'arrière-plan peuvent être converties en texte.

Les photos prises avec des téléphones – les personnes dans les images peuvent être identifiées grâce à un logiciel de reconnaissance faciale. Le PCC peut pirater les caméras et prendre des photos et des vidéos supplémentaires.

Les empreintes digitales de la fonction « déverrouiller avec l’empreinte digitale ».

Impressions vocales – tout le monde a des caractéristiques sonores biologiques différentes, tout comme les empreintes digitales.

Information sur les paiements – affichage des habitudes d'achat, des revenus et des détails de l'emploi.

Bavardage – fournir un croquis du processus de pensée d'une personne.

Le navigateur et les applications du téléphone portable. Cela rend le piratage et la collecte des données plus facile.

Quels sites Internet, adresses IP et services auxquels vous accédez.

Coordonnées des carnets d'adresses.

Information sur la santé et le mode de vie.

 

En raison du contrôle et de la pression du PCC, les compagnies de téléphone portable et d'Internet recueillent des informations ci-dessus et les donnent au Parti. Les gens en Chine ont peu d'intimité. D'autant plus pour les utilisateurs de téléphones portables, en particulier ceux auxquels le PCC s'intéresse.

 

La récente élévation de la technologie de l'intelligence artificielle a permis au PCC d'utiliser pleinement toutes ces données. Jamais auparavant dans l'histoire qu’un régime a une telle capacité de surveillance, mais maintenant, le PCC l'a.

 

Un scénario typique : un pratiquant bavarde (pas sur leur téléphone) et se trouve à mentionner un « mot de déclenchement ». Le téléphone portable s'active et commence à utiliser la fonction de reconnaissance vocale pour enregistrer et télécharger toutes les conversations.

 

Dès lors, ce téléphone portable est configuré pour une surveillance à long terme, en utilisant les différentes méthodes de surveillance susmentionnées. Par le carnet d'adresses du téléphone, l'enregistrement d'appel et le logiciel de causerie, le PCC localise alors d'autres pratiquants à surveiller.

 

La fonction de réveil par mot-clé fait partie de la plupart des nouveaux téléphones portables. Pour référence, veuillez voir la fonction « Hi Siri » du système Apple et la fonction « Hi Google » du téléphone portable Android. Le PCC a veillé à ce que les téléphones en Chine aient plusieurs mots et phrases de réveil.

 

N'importe qui achetant un téléphone portable en Chine achète un dispositif qui permet au PCC de l'espionner. Le téléphone est livré avec le logiciel d'espionnage qui a été installé à l'usine. Ainsi, la restauration des paramètres d'usine ne peut pas résoudre le problème.

 

 

Traduit de l’anglais au Canada

 

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2018/8/11/171478.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2018/7/13/370971.html