Site web Minghui	Version française de Minghui.org Chinese Minghui Autres langues Livres du Falun Dafa Téléchargement gratuit Achat

  • Choisir une date
  • Contacter l'éditeur
 

Centre de données de Minghui.org

La fausse histoire des auto-immolations sur la place Tiananmen

L'Appel pacifique du 25 avril 1999
Révéler les crimes de prélèvements d'organes sur les pratiquants de Falun Gong
1400 décès présumés

pratiquants persécutés à mort

320,130,439 personnes ont démissionné du PCC
Vœux adressés à Maître Li Hongzhi
Journée mondiale du Falun Dafa
Articles avec commentaires du Maître
Mon Maître
Traduire Jiang Zemin en justice
Sortir de l’état humain
  [Plus ...]
Minghui international - Édition spéciale 2018 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2017 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2015 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2014 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2013 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2012 (toutes les versions)
Page d'accueil > Clarifier la vérité pour sauver les êtres


Un chef de village rend le portrait du Maître

 

Écrit par une pratiquante de Falun Dafa en Chine

 

 

(Minghui.org) Mon mari et moi sommes allés au marché local tôt le matin du 9  juillet 2018 pour distribuer des documents de clarification de la vérité. Nous n'avons pas verrouillé la porte lorsque nous sommes partis.

 

En rentrant chez nous, un voisin nous a dit que le chef du village et deux policiers étaient entrés dans notre domicile et avaient pris certaines choses.

 

Il manquait deux cadres avec le portrait du Maître et un caractère chinois « bénédiction » accroché à la porte qui avait également été arraché.

 

Je n’avais pas peur de la police et pensais que je devais récupérer mes objets.

 

Nous sommes allés à la recherche de la police et nous nous sommes dit : « Avec le Maître et le Fa ici, nous n’avons pas peur. » Finalement, nous avons vu une voiture de police du côté nord du village. Elle se dirigeait vers nous, alors mon mari lui a fait signe de s'arrêter. Deux policiers et le chef du village sont sortis.

 

L'un d'eux a crié qu'il était illégal de les faire arrêter. J'ai dit : « Vous êtes ceux qui ont violé la loi. Nous n'étions pas à la maison et vous êtes entrés et avez confisqué les portraits de mon Maître ! S'il vous plaît, rendez-les moi. »

 

J'ai continué : « Vous n'avez pas l'air de mauvaises personnes et vous avez probablement agi selon les ordres de vos supérieurs. Je sais que vous avez une conscience et que vous n’arrêteriez pas de bonnes personnes. »

 

Clarifier les faits

 

Le chef du village nous a dit d'aller dans son bureau. Nous avons refusé de monter dans la voiture de police, alors nous avons roulé sur notre moto à la place.

 

L'un des policiers a voulu nous prendre en photo, mais nous n'avons pas coopéré. Je lui ai dit que prendre des choses chez moi à mon insu était contraire à la loi et je leur ai demandé de rendre les portraits du Maître.

 

J'ai commencé à raconter mon histoire sur la façon dont j'ai commencé à pratiquer le Falun Dafa pour aider à guérir mes nombreuses maladies et qu'ainsi je suis devenue en très bonne santé et heureuse.

 

J'étais bien connue pour ma mauvaise humeur et mon agressivité, mais plus maintenant. Chaque fois que quelque chose se produit, je peux utiliser le critère du Fa pour me discipliner. Je regarde à l'intérieur et j’essaie d'être prévenante envers les autres. C'est parce que mon Maître m'a appris à être une bonne personne. Ma vie a complètement changé.

 

Le chef du village nous a dit de rentrer chez nous et qu'il nous rapporterait les portraits. Cependant, il n'a redonné qu'un seul portrait et a déclaré que la police ne voulait pas lui rendre l'autre.

 

Regarder à l'intérieur

 

Je me suis calmée et j'ai commencé à regarder à l'intérieur. Qu'est-ce que j'avais mal fait? Pourquoi avaient-ils seulement rendu un portrait ? Était-ce parce que je devais clarifier les faits au chef du village?

 

À partir de ce jour-là, j'ai prêté attention à ma conduite. J'ai étudié davantage le Fa et j'ai émis constamment la pensée droite pour éliminer toutes les choses mauvaises et les notions humaines dans ma dimension. J'ai également émis la pensée droite pour que le chef du village ou la police n’abîme pas le portrait du Maître.

 

Lors d'un rassemblement local le 13 juillet, je voulais profiter de l'occasion pour distribuer des documents d'information sur Dafa, mais j'ai ressenti un fort sentiment de peur à mon réveil. C'était la manifestation de l'autoprotection et de l'égoïsme. Je suis une disciple de Dafa, avec le Maître à mes côtés, je n'ai rien à craindre.

 

La « peur » n'était pas moi et j'avais besoin de l'éliminer. J'ai donc émis la pensée droite pendant cinq minutes supplémentaires pour éliminer l'attachement à la peur. Ce jour-là, j'ai distribué plus de documents qu'auparavant.

 

J'ai décidé de rendre visite au chef du village quelques jours plus tard. Il semblait très occupé, alors j'ai brièvement expliqué pourquoi j'avais fait le voyage. Il a promis de m'aider à récupérer le portrait, mais plusieurs jours plus tard, je n'avais toujours pas de nouvelles.

 

Je suis retournée chez le chef du village le 26 juillet, alors qu'il pleuvait. Sa femme était sortie et il m'a invitée à l'intérieur. Quand j'ai expliqué que j'avais besoin du portrait du Maître, le chef du village a dit: « Je ne sais vraiment pas comment vous le rendre. »

 

J'ai dit: « Si nous, les pratiquants, avons fait quelque chose que nous n'aurions pas dû faire, s'il vous plaît, dites-le moi. Si j'ai fait quelque chose de mauvais, je vais résoudre le problème. S'il y a quelque chose à propos du Falun Dafa ou des pratiquants que vous n'arrivez pas à comprendre, je vais faire de mon mieux pour vous l'expliquer. »

 

Ma sincérité a semblé toucher son cœur. Il a souri et nous avons commencé à bavarder. Je lui ai dit quel genre de personnes sont les pratiquants de Falun Dafa. J'ai dit : « Nous n’avons aucune motivation politique. S'il vous plaît, ne croyez pas ce que vous voyez à la télévision. Veuillez protéger les pratiquants de Falun Dafa où vous le pouvez. »

 

Peu de temps après avoir quitté le domicile du chef, j'ai vu une voiture s’arrêter chez moi. Le chef du village est sorti de la voiture en tenant un cadre bleu dans ses mains et il a dit sincèrement : « J'ai rapporté le portrait de votre Maître. Je vous en prie, gardez-le bien. »

 

Je l'ai rapidement remis à sa place, je me suis agenouillée devant et j'ai dit : « Maître ! Merci, merci !! »

 

 

Traduit de l'anglais au Canada

 

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2018/9/7/171797.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2018/8/8/372200.html