Site web Minghui	Version française de Minghui.org Chinese Minghui Autres langues Livres du Falun Dafa Téléchargement gratuit Achat

  • Choisir une date
  • Contacter l'éditeur
 

Centre de données de Minghui.org

La fausse histoire des auto-immolations sur la place Tiananmen

L'Appel pacifique du 25 avril 1999
Révéler les crimes de prélèvements d'organes sur les pratiquants de Falun Gong
1400 décès présumés

pratiquants persécutés à mort

315,091,427 personnes ont démissionné du PCC
Vœux adressés à Maître Li Hongzhi
Journée mondiale du Falun Dafa
Articles avec commentaires du Maître
Mon Maître
Traduire Jiang Zemin en justice
Sortir de l’état humain
  [Plus ...]
Minghui international - Édition spéciale 2018 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2017 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2015 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2014 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2013 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2012 (toutes les versions)
Page d'accueil > Élever le xinxing


Une pratiquante suisse : J’ai trouvé un joyau à la gare

 

Écrit par une pratiquante de Falun Dafa de Suisse

 

 

(Minghui.org) J'ai pris mes distances par rapport à diverses pratiques de méditation en 1997, et j’ai commencé à chercher une pratique authentique. Mais je ne savais pas où trouver une telle chose. Bien que je n’aie aucun souci physique ou maladie importante et que je mène une vie agréable, quelque chose manquait.

 

Je me tenais debout au kiosque de la gare d’une petite ville un samedi, attendant mon train pour Zurich. Afin de passer le temps, j'ai parcouru le magazine « Esotera » et je suis tombée sur un article qui, depuis, a changé ma vie et mon attitude envers la vie, de A à Z.

 

L’article concernait le qigong chinois, ainsi que le Falun Dafa enseigné par Maître Li Hongzhi en Chine. En lisant l’article, j'ai su que je devais apprendre le Falun Dafa ! J’ai ensuite lu le livre Zhuan Falun, le principal ouvrage de Maître Li, jusque tard dans la nuit. C’est peu de temps après que j’ai commencé à cultiver dans le Falun Dafa.

 

En regardant en arrière plus de vingt ans à cultiver, je suis remplie de gratitude envers le Maître. Le Maître m’a protégée d’un grave accident, semblable à celui décrit dans le livre. Un camion allait presque me percuter à une intersection, mais au dernier moment je l’ai évité sur ma bicyclette. La collision a été évitée et rien ne m’est arrivé. Je savais que le Maître m’avait protégée.

 

Quand j’ai assisté à ma première conférence de Fa à Genève, à peine entrée dans le hall, les larmes ont coulé sur mon visage comme une rivière sans fin. J’ai senti la grande puissance du Falun Dafa. J’ai senti que j’étais enfin arrivée à la maison. J’ai reçu des réponses sur le sens profond de la vie. J’ai aussi compris que tous les problèmes dans la vie ont leur raison d’être.

 

Toujours garder un esprit serein

 

Je récite souvent les paroles du Maître :

 

« Le Ren est le point crucial pour élever le Xinxing. Le Ren avec au cœur la colère et la haine, avec au cœur le sentiment de l’injustice, avec des larmes retenues, c’est le Ren des gens ordinaires avec l’attachement à leurs craintes, n’éprouver aucune colère et aucune haine, n’avoir aucun sentiment d’injustice c’est le Ren du pratiquant. » (Points essentiels pour avancer avec diligence)

 

Plus j’assimilais ces paroles durant ma cultivation, plus je prenais conscience que la miséricorde se développe à travers un cœur prêt à pardonner. En essayant de me mettre à la place d’autres personnes, j’ai pris conscience que ma mentalité combative s’affaiblissait. Aussitôt que j’ai pratiqué la tolérance, je suis arrivée à ne plus tenir rigidement à mes opinions. En lâchant prise, à la fois mon corps et mon esprit se sont détendus.

 

Au début de ma cultivation j’étais extrêmement obstinée et impatiente vis-à-vis de mon mari, et par la suite, j'ai regretté mon comportement. Parfois cela engendrait aussi un inconfort physique ou du chagrin. J’ai essayé ensuite de l’écouter patiemment. Notre relation s’est considérablement harmonisée depuis. Mon changement d’attitude a également amené mon mari à devenir positif et favorable à mes activités de Falun Dafa, notamment durant la promotion de Shen Yun. Être tolérante m’a aussi aidée à voir les choses sous un autre angle. Mon monde est devenu plus vaste et plus éclatant.

 

Dès que quelqu’un me critiquait dans le passé, mon cœur ne pouvait pas rester calme. Je sentais aussi que j’étais injustement traitée ou que ma réputation avait été ternie. Cependant, aussitôt que j’apprenais ou récitais sérieusement le Fa, je prenais conscience que toutes mes cellules se conformaient au Fa, et la sérénité revenait en moi. Dans cet état, je pouvais accepter la critique beaucoup plus calmement, ne pas me prendre trop au sérieux, et garder un esprit clair.

 

La coopération est devenue plus facile

 

C’est exactement comme le Maître l’a dit :

 

« Généralement, si vous avez toujours le cœur plein de bonté et de compassion, lorsqu’une difficulté surgit brusquement, vous aurez de la marge pour l’amortir et y réfléchir. Si votre esprit est toujours prêt à être en désaccord avec les autres et à lutter pour ceci ou cela, je vous le dis, vous allez vous prendre le bec avec les autres à chaque problème, c’est garanti. » (Zhuan Falun)

 

J’ai pris conscience que je voulais souvent me mettre en avant. Cependant, cela arrivait par une voie cachée insidieuse. De l’extérieur, je paraissais modeste, mais dans mon esprit je pensais que j’avais cultivé plus haut que les autres. J’ai repoussé continuellement ces pensées jusqu’à ce qu’elles disparaissent. J’ai appris maintenant à regarder attentivement en moi quand de telles pensées apparaissent.

 

Durant la promotion de Shen Yun Performing Arts, mes idées fixes et mes sentiments humains m’étaient souvent renvoyés comme dans un miroir, et je devais inéluctablement regarder en moi-même.

 

Une fois j’attendais d’autres pratiquants à un arrêt du tram, car nous avions prévu de distribuer des brochures ensemble. Après une heure d’attente dans le froid, j’ai appelé une pratiquante et lui ai demandé quand ils arriveraient en voiture ? « Bientôt », a-t-elle répondu. Deux heures plus tard, on est finalement venu me chercher… j’ai regardé à l’intérieur de moi et j’ai remarqué que la pensée de me plaindre des autres ne cessait de réapparaître en moi. J’ai repoussé toutes les pensées négatives et j’ai récité Lunyu plusieurs fois.

 

Le Maître nous a révélé tant de principes par lesquels nous pouvons nous élever. Je remercie notre grand Maître pour son immense miséricorde. Je remercie tous mes compagnons de cultivation pour leur soutien dans ma pratique et sur mon chemin de cultivation.

 

Si mon écrit n’est pas conforme au Fa, je sollicite votre aimable correction.

 

 

Traduit de l'anglais en Europe

 

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2018/9/4/171767.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2018/9/3/373279.html