Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

Seulement en étudiant bien la Loi pouvons-nous mieux faire en clarifiant la vérité

Lundi 14 juin 2004

Par un pratiquant de Dafa en Chine

(Minghui.org)

J’ai commencé à pratiquer le Falun Dafa en 1997. Après le 20 juillet 1999, j’ai été enfermé dans des commissariats et dans des centres de détention plusieurs fois pour être allé faire appel pour la justice pour le Falun Dafa à Beijing et pour avoir distribué des documents de clarification de la vérité. J’ai été condamné à deux ans de travaux forcés en l’an 2001. Plus tard j’ai réussi à sortir du camp de travail avec des pensées droites et à rejoindre les activités de la rectification de la Loi.

Je n’avais qu’une seule pensée à ce moment-là, "Je ferai n’importe quoi tant que c’est bon pour Dafa." J’ai suivi les enseignements du Maître pour bien faire les trois choses. Dans les deux dernières années, je suis devenu plus clair d’esprit, plus raisonnable et mature; j’ai senti que je m’étais amélioré rapidement dans le processus de clarifier la vérité, et que j’étais devenu de plus en plus droit sur mon chemin de cultivation. Ci-dessous sont quelques unes de mes expériences personnelles à partager avec les pratiquants.

Dans  " Enseignement de la Loi à la Conférence de Loi de Washington DC, 2002" Maître nous a dit,

" C'est pourquoi chaque disciple de Dafa doit accorder de l'importance aux choses de la clarification de la vérité, c'est la chose la plus grandiose que vous devez le plus mettre tous vos efforts à réaliser. Le salut des êtres, la plénitude parfaite des corps célestes qui vous correspondent, sont tous inclus là-dedans. Chaque disciple de Dafa doit le faire, ne laissez passer aucune occasion. "

Lorsque je suis sorti du camp de travail, j’avais encore des craintes, alors je ne clarifiais la vérité qu’a des amis, parents, collègues, anciens compagnons de classe et personnes que je connaissais bien, et le nombre de personnes à qui je clarifiais la vérité était assez limité. Au début de l’an 2002, j’ai décidé de sortir dans la société et de clarifier les faits face à face avec les gens. J’ai essayé de ne manquer aucune occasion de clarifier la vérité. Voici quelques histoires que j’ai à partager.

Lorsqu’on approchait d’une “soi-disant” date sensible, on m’envoyait dans une classe de lavage de cerveau. Dans la classe de lavage de cerveau, je continuais à étudier la Loi et à envoyer des pensées droites. Chaque matin je me levais à 3 h. pour faire les exercices. Je profitais de chaque occasion pour clarifier la vérité à quiconque venait en contact avec moi. En une semaine j’ai clarifié la vérité à plus de 20 personnes, et le résultat était très bon. Certains employés de la classe sont même venus me demander des livres de Dafa pour lire. L’un d’eux m’a dit, "Il me semble que toutes les histoires (calomniant Dafa) sont fabriquées par le groupe de JiangZemin. Je n’essaierai plus jamais de transformer des pratiquants du Falun Gong; en fait personne ne peut les transformer."

Une fois, un pratiquant et moi avons partagé un taxi. Nous avons commencé à dire la vérité au sujet de Dafa au chauffeur de taxi aussitôt que nous sommes embarqués dans l’auto. Le chauffeur était très heureux de nous écouter, et il a refusé de nous faire payer pour la course. Il a dit, "Ce doit être très difficile pour vous de faire ça. De plus, vous m’avez déjà donné un VCD."

Un jour, je suis allé au commissariat. Il y avait environ une douzaine de personne au bureau. J’ai tout de suite cherché une occasion de leur clarifier la vérité. J’ai vu un jeune homme lisant le journal, alors j’ai regardé le journal par dessus son épaule et lui ai dit que de nos jours beaucoup de reportages dans le journal sont faux. Le jeune homme était d’accord, et j’ai continué à dire, "Les reportages qui calomnient le Falun Gong ne sont pas vrais non plus." Ceci m’a donné un point de départ pour clarifier la vérité; au moins la moitié des gens dans la salle étaient content de m’écouter. Un policier a fait semblant de vouloir m’empêcher de parler, "Arrête, ils ne croiront pas ce que tu leur dis." J’ai dit, "Vous avez aussi écouté ce que j’ai dit, et ça vous apportera des bienfaits." Il n’a plus rien dit. Tout le monde m’écoutait, et un jeune homme a même dit qu’il dirait à d’autres ce qu’il avait appris.

Lorsque je rencontrais des difficultés et des interruptions, je me rappelais ce que Maître a dit dans Zhuan Falun,

" Le vagabondage était très dur, il errait dans la société, il mendiait et rencontrait toutes sortes de gens, on se moquait de lui, on l'injuriait et l'humiliait, il pouvait rencontrer toutes sortes de choses."

Lorsque je perdais confiance, je me rappelais Maître dans l’" Enseignement de la Loi lors de la Conférence de Loi à Washington D.C. 2003,"

" Certains élèves pendant qu’ils clarifient la vérité rencontrent souvent des gens qui ne veulent pas les écouter, qui ne veulent pas accepter, qui même les contestent. Vous ne devez pas à cause de l’opposition d’une personne ressentir dans votre coeur un revers, perdre ainsi le courage d’apporter le salut aux êtres. ... lorsque vous rencontrez ce genre de personnes, vous devez être clairs, agir avec raison, nous sommes en train de sauver celles qui peuvent être sauvées. Mais étant disciples de Dafa, vous cultivez la bienveillance, vous devez avoir de la compassion."

Avec la Loi de Maître, j’ai retrouvé le courage et la confiance.

J’ai connu beaucoup plus d’expériences en clarifiant les faits. J’apprécie profondément que nos pensées droites et nos actions droites proviennent toutes de la Loi, et seulement en étudiant bien la Loi pouvons nous mieux clarifier la vérité. Dans le processus de clarifier la vérité, j’ai aussi réalisé beaucoup de mes lacunes que je dois améliorer. Je continuerai à étudier la Loi et à m’améliorer pour mieux faire les trois choses que tous les disciples de Dafa devraient faire.

Traduit au Canada le 7/6/2004