Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

Danemark : Les pratiquants à Copenhague commémorent l'Appel du 25 avril (Photo)

Dimanche 11 mai 2008 |   Écrit par un pratiquant danois

(Minghui.org)

L'après-midi du 25 avril 2008, des pratiquants se sont rendus à l'Ambassade de Chine afin de commémorer le neuvième anniversaire de l'appel pacifique de dix mille pratiquants de Falun Gong le 25 avril 1999.

 

Baol Anderson a près de quatre vint ans. Il pratique le Falun Gong depuis avril 1999. Baol est venu à l'ambassade protester chaque jour depuis six ans, en pleine chaleur de l'été comme dans le froid de l'hiver, qu'il pleuve ou qu'il vente. Il a dit "Tant que le PCC ne met pas fin à la persécution du Falun Gong, je continuerais à venir manifester pacifiquement à l'ambassade de Chine.

M. Song est de la ville chinoise de Dalian. Il a rappelé le jour inoubliable du grand appel d'il y a neuf ans. Il a dit, qu'en apprenant que des pratiquants avaient été arrêtés à Tianjin, de nombreux pratiquants de la ville de Dalian ont aussitôt acheté des billets d'avion pour Pékin. "Il se trouve que je n'avais pas ma pièce d'identité et n'ai pas pu acheter de billets. Alors j'ai pris le train. Je suis arrivé à Pékin le 26. A ce moment, les pratiquants qui faisaient appel au Bureau des Appels du Conseil d'état, rue Fuyou, s'étaient déjà dispersés. La police était partout dans Pékin. On pouvait y sentir l'atmosphère tendue avant que l'orage de la persécution ne commence pour de bon. Il y avait beaucoup de discussions et différentes opinions entre nous. Certains pratiquants ont abandonné la cultivation ne pouvant pas laisser tomber leurs attachements humains, mais beaucoup plus ont choisi de continuer à pratiquer le Falun Gong à un moment aussi critique et l'ont traversé avec détermination. La 'cultivation' est sérieuse. Chaque pas en avant, lorsque je m'en rappelle, testait notre foi juste envers le Falun Gong.

Mme Bao de Shanghai s'est rappelée le 25 avril 1999. "Shanghai est loin de Pékin, et seuls quelques uns d'entre nous y sommes allés, comme représentants." " Les pratiquants qui sont revenus de Pékin nous ont dit que le 25 avril, la noblesse morale de plus de dix mille pratiquants à proximité de Zhongnanhai avait fait une profonde impression à la police. Non seulement nos pratiquants ramassaient les saletés jetés par terre mais aussi les mégots. Personne n'aurait pensé qu'en seulement quelques mois Jiang lancerait la persécution du FalunGong établissant le Bureau 610 qui était spécialement chargé de persécuter le Falun Gong. Seulement parce que je ne voulais pas renoncer à ma croyance en Vérité,Compassion, Tolérance (Zhen Shan Ren) la police est venue me chercher sur mon lieu de travail et m'a illégalement emprisonnée pendant trois et demie. J'ai souffert mentalement et physiquement."

Mme Wu qui était déjà à l'étranger à cette époque s'est rappelée : "J'ai lu des articles de partage d'expériences de pratiquants qui ont participé au grand appel du 25 avril, décrivant de façon très vivante les évènements de ce jour là. Je me souviens encore clairement qu'ils disaient "La police nous a dit de nous tenir du côté de la route. Par conséquent tous ont suivi les ordres de la police et sont allés de l'autre côté. En faisant cela, ils ont vu d'autres policiers conduisant un autre groupe de pratiquants en lignes ordonnées droit devant eux. Puis les deux groupes ont convergé." Par la suite la propagande a prétendu que les pratiquants de Falun Gong avaient assiégé le Complexe du gouvernement central de Zhongnanhai, j'ai tout à coup réalisé qu'en réalité la police conduisait intentionnellement les pratiquants à un endroit où ils sembleraient entourer Zhongnanhai pour servir les besoins de leur propagande et en quelque sorte "justifier" la persécution aux yeux du public."

Ces années là, Jiang, risquant la condamnation de tous et abusant de son pouvoir, a initié la persécution du Falun Gong avec une détermination farouche. Peu d'autres mandarins du Parti étaient d'accord avec lui. Mais les pratiquants de Falun Gong ont tenu à leur croyance et persisté à s'opposer à la persécution, pacifiquement et rationnellement. Ils ont gagné l'admiration et les éloges de gens du monde entier.


Traduit de l’anglais le 2 mai 2008