Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

Suède : Les pratiquants se rassemblent devant le consulat chinois pour commémorer l'appel paisible du 25 avril (Photos)

Dimanche 2 mai 2010 |   Écrit par un pratiquant de Falun Dafa en Suède

(Minghui.org)

Les pratiquants de Falun Gong en Suède se sont réunis devant le consulat chinois à Gothenburg le 24 avril 2010 et devant l'ambassade chinoise à Stockholm le 25 avril 2010, tout comme ils l’avaient fait les années précédentes. Ils ont tenu des rassemblements pour marquer la onzième année d’efforts des pratiquants du Falun Gong de résister à la persécution. Ils ont également expliqué aux gens les faits historiques de l'appel paisible du 25 avril 1999 et ont attiré l'attention sur la persécution brutale du Falun Gong

 
Les pratiquants de Falun Gong en Suède commémorent le 11e anniversaire de l’appel paisible du 25 avril.

 
 

 


Les pratiquants expliquent les faits au sujet de l’appel paisible du 25 avril 1999.

Le 25 avril 2010, les pratiquants de Falun Gong se sont alignés d'une manière ordonnée et ont fait la démonstration des exercices devant l'ambassade chinoise à Stockholm. Ils ont affiché une banderole disant «  Commémoration du 11e anniversaire des efforts des pratiquants du Falun Gong pour résister à la persécution. »

M. Li Zhihe, un pratiquant et ancien résidant de Pékin, se rappelle l'appel du 25 avril. Il a partagé ce qui suit au microphone. «  J'ai été un soldat et je peux vous dire que l'appel n'était certainement pas un acte de gens qui étaient formés ou contraints à participer, mais un acte noble et sincère de gens dont le niveau de conscience s’était élevé en suivant les principes de Authenticité-Bienveillance-Patience. Certains d'entre nous se connaissaient, mais la plupart nous était inconnus. Nous partagions tous le même souci, c.-à-d., expliquer la situation véritable du Falun Gong au bureau d'appels afin d'éviter plus de malentendu et de mauvais traitement par les autorités. Il y avait tant de personnes, mais elles se tenaient là tranquillement, attendant le résultat de la réunion entre les pratiquants qui avaient offert de représenter notre groupe et les fonctionnaires du gouvernement. Il n'y avait aucun comportement radical et personne n’a crié des slogans. Tout le monde était calme et le trottoir était propre. Quelques pratiquants ont même ramassé les mégots que les policiers avaient laissés tomber sur le sol et les ont jetés. Il n'y avait pas un seul déchet par terre. Des voitures avec des gens passaient souvent tout près, vraisemblablement la police à l'intérieur, pour filmer les pratiquants. Les pratiquants restaient calmes et la scène était paisible et raisonnable. C'était vraiment très émouvant. »

Mme Zhang Guirong, l'épouse de M. Li' a manqué l'appel du 25 avril parce qu'elle était sortie faire une course en dehors de la ville. Elle a dit, «  Mon mari et tous les participants à l'appel du 25 avril ont bien fait. Ils ont noblement exercé leurs droits constitutionnels d'exprimer leurs soucis au bureau d'appels. Ils ont invité les autorités à leur permettre d'avoir un environnement paisible pour se cultiver et être de bonnes personnes. »

Beaucoup de gens offrent leur soutien

Beaucoup de passants se sont enquis sur ce qui se passait. Un couple suédois a eu une longue conversation avec des pratiquants. Ils étaient indignés quand ils ont appris que la persécution brutale du Falun Gong par le PCC persiste depuis onze ans. Ils ont dit qu'ils diraient à d’autres Suédois que des abus insensés des droits de l'homme ont lieu en Chine.

Les voitures passaient lentement près du rassemblement. Beaucoup de gens assis dans les voitures faisaient des gestes pour exprimer leur soutien et beaucoup de passants ont pris des dépliants d’information et ont exprimé leur sympathie et soutien aux pratiquants du Falun Gong.

Quand deux policiers suédois en service ont attentivement écouté le compte rendu d’un pratiquant sur la persécution du Falun Gong, ils étaient bouleversés. Un policier avant de partir a fait un geste de soutien et a dit : « Vous êtes exceptionnel. »

Encourager les Chinois à quitter le PCC

La porte de l'ambassade chinoise était bien fermée lors du rassemblement. Quelques personnes marchaient à l'intérieur de la cour et prenaient de temps en temps des photos des pratiquants participant à la protestation.

La pratiquante Mme Zhang a dit : «  Nous espérons sincèrement qu'ils pourront entendre ce que nous disons. La persécution du Falun Gong par le PCC s’effectue illégalement. Les fonctionnaires de différents niveaux se sentent coupables et beaucoup d’ordres sont transmis oralement, parce qu'ils savent clairement que les pratiquants de Falun Gong sont de bonnes personnes, mais ils suivent les ordres du PCC pour leurs propres intérêts personnels. » 

Mme Zhang a finalement conseillé au personnel de l'ambassade de distinguer le bien du mal, de se retirer des organismes du PCC et de se rappeler que le Falun Dafa est bon afin d’avoir un merveilleux futur.

Traduit de l’anglais au Canada