Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

Tokyo, Japon: Rassemblement et un défilé pour dénoncer les onze années de la persécution (Photos)

None

Mercredi 5 mai 2010

(Minghui.org)

Au matin du 25 avril 2010, plus d’une centaine de pratiquants du Falun Gong se sont rassemblés au parc Ebisu à Tokyo. Ils ont organisé un rassemblement et une marche pour commémorer le 11e anniversaire de l’appel du 25 avril et pour dénoncer les onze longues années de la persécution du Falun Gong en Chine.

Un représentant de l’Association locale du Falun Dafa a dit que la persécution est en cours depuis 11 ans. Il a invité le gouvernement japonais à demander officiellement à la Chine de cesser la persécution,


Président de l’Association du Falun Dafa au Japon


Militant japonais des droits de l’homme Ando Kan.


Membre du conseil de ville de Tokyo Koga Toshiaki.

Ando Kan, vice-président du CPPFG Asie Pacifique et militant des droits de l’homme, a surveillé la problématique des droits de l’homme en Chine au cours des douze dernières années. Ando a été heureux d’apprendre que le Congrès américain avait adopté la résolution 605 demandant à la Chine de cesser immédiatement la persécution du Falun Gong. Il espère que le gouvernement japonais prendra également la parole en faveur des droits de l’homme en Chine.

Nakatsugawa Hirosato, un membre de la Chambre des représentants du Japon, a exprimé sa préoccupation envers la persécution dans une lettre. Le conseiller municipal de Tokyo, Koga Toshiaki a fait observer que les pratiquants du Falun Gong sont devenus plus courageux au fur et à mesure que la persécution progressait. « Les pratiquants ont organisé cette activité pour dire aux gens dans la société libre du Japon, les faits sur la persécution et pour condamner la dictature en Chine. Luttons ensemble pour la liberté, » a dit Koga.

Wang Tianzeng, représentant de la Fédération pour une Chine démocratique a déclaré : Le 25 avril 1999, le Parti communiste chinois (PCC) a dirigé son couteau de boucher vers le Falun Gong. C’était le début d’un catastrophe et c’était le temps pour tout le monde, de se réveiller. » Wang estime que l’acte d’accusation de la Cour criminelle espagnole pour les fonctionnaires qui ont commis les crimes de torture des pratiquants du Falun Gong a été le point tournant où le monde dit au PCC de cesser la persécution d’une croyance religieuse.

Après le rassemblement, les pratiquants du Falun Gong ont marché du parc Ebisu à Roppongi. La Fanfare Terre divine a dirigé la marche, suivi des pratiquants qui tenaient des photos de ceux qui sont morts des suites de la persécution.


Des pratiquants du Falun Gong disent à un passant ce qui se produit dans la persécution du Falun Gong.

Lu Jia a participé à l’incident du 25 avril, il y a 11 ans. Elle a dit que c’était très calme et que tout le monde se tenait d’une manière ordonnée dans la rue et suivait les instructions de la police. « Ce n’était pas une attaque publique telle que revendiquée par le PCC. La police nous était favorable. Nous avons tranquillement attendu jusqu’à ce que le Premier Ministre Zhu Rongji nous disent que les pratiquants arrêtés seraient libérés. Nous sommes partis sans laisser un seul déchet sur le sol. Je ne pouvais pas croire que le gouvernement l’ait plus tard décrit comme « une émeute » et l’ait utilisé contre le Falun Gong ».

Le photographe Yoshida ne pouvait pas croire qu’une pratique de qigong puisse subir cette persécution inhumaine.« Si la Chine veut devenir démocratique, de telles actions doivent cesser. »

Ogino a vu les pratiquants du Falun Gong protester devant le Consulat chinois à Tokyo dans les 11 dernières années. Le défilé lui a fait réaliser ce qui se passait : « Je suis complètement sous le choc. »

Traduit de l'anglais au Canada