Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

Toronto : Rassemblement pour commémorer l'appel du 25 avril (Photos)

Mardi 26 avril 2011 |   Écrit par Zhang Yun, un correspondant pour Clartés et sagesse

(Minghui.org)

À midi, le 21 avril 2011, les pratiquants de Falun Gong ont tenu un rassemblement devant le consulat chinois à Toronto. Comme l'appel du 25 avril à Pékin en 1999, il n'y avait pas de cris, ni de slogans – seulement des pratiquants partageant de manière pacifique leurs histoires avec les passants et exposant la persécution du Falun Gong par le Parti communiste chinois (PCC) qui perdure depuis 12 ans déjà. Ils font appel à plus de gens pour aider à faire cesser la persécution.




Le 21 avril, les pratiquants de Falun Gong organisent un rassemblement devant le consulat chinois à Toronto pour commémorer le 12e anniversaire de l'appel pacifique du 25 avril


Il y a douze ans, plus de 10 000 pratiquants de Falun Gong en Chine sont allés à Pékin faire appel au Bureau d'appel du Conseil d'État. D'une manière pacifique, ils ont appelé pour que soit libéré des pratiquants qui avaient été injustement arrêtés quelques jours auparavant à Tianjin, et ont demandé la levée de l'interdiction de la publication des livres de Falun Gong. Jiang Zemin, le chef d'alors du PCC a utilisé l'appel pacifique et rationnel, comme prétexte pour déclencher une persécution du Falun Gong d'envergure nationale. La persécution brutale de 12 ans perdure toujours en Chine.


La torture au camp de travail Heizuizi de Changchun


Ying Wang, pratiquante de Falun Gong de Changchun est arrivée à Toronto en novembre l'année dernière. Elle a été détenue trois fois et emprisonnée dans un camp de travail pour avoir persisté à pratiquer le Falun Gong. Pendant le rassemblement, elle a raconté ses souffrances subie sous la torture brutale dans le camp de travail Heizuizi.



Ying Wang, pratiquante, expose les tortures qu'elle a subies au camp de travail Heizuizi


Pendant son emprisonnement de deux ans dans le camp de travail, les gardiens de prison ont utilisé divers moyens pour tenter de forcer Mme Wang à renoncer au Falun Gong. Elle dit: «La première chose dont souffrent les pratiquants de Falun Gong dans le camp sont les chocs des matraques électriques. Les gardiens de prison portent les matraques électriques en tout temps et les appliquent à leur gré. Ils m'ont forcée à m'asseoir dans la position du lotus avec les mains derrière le dos depuis tôt le matin jusqu'en fin d'après-midi. Je n'étais pas autorisée à changer de position, ni à aller aux toilettes. L'agonie m’a causé des palpitations, de l'essoufflement, des étourdissements, des nausées et des vomissements. Je ne pouvais que me secouer un peu pour me soulager d’un peu de douleur extrême.»


Plus tard, les gardiens de prison ont attaché Ying Wang à un instrument de torture connu sous le nom lit de mort, avec ses quatre membres tirés dans différentes directions. Ils lui ont également effectué un gavage forcé brutal. Après chaque session de gavage forcé, tout son visage était couvert de sang, de nourriture et de mucus. Quand on l'a descendue du lit de la mort après 13 jours d'immobilité, ses jambes avaient perdu toute sensation. Elle ne pouvait plus bouger ses bras et son visage était pâle. Elle était maigre et très faible. Lorsque les pratiquants l'ont vue, ils n'ont pu s'empêcher de pleurer.



Reconstitution de torture: lit de mort


Mme Wang a dit: «Ceci est juste la pointe de l'iceberg. Pendant plus de 700 jours, j'ai été emprisonnée dans le camp de travail, la torture dont j'ai soufferte physiquement et mentalement ne peut pas être exprimée avec le langage. Bien que quelques années se sont écoulées, je peux encore me rappeler le sentiment de l'agonie. J'ai souffert une telle persécution inhumaine simplement parce que je voulais être une bonne personne et garder mes propres convictions.»


La torture et l'emprisonnement de 7 ans


Xin Huang, pratiquante de Falun Gong a été emprisonnée pendant sept ans en Chine pour sa pratique du Falun Gong. Elle était de Shenyang. Mme Huang a été libérée en avril 2010 et est arrivée à Toronto en décembre. Dans son discours lors du rassemblement, Mme Huang a raconté: «J'ai commencé à pratiquer Falun Gong en 1996. Après avoir pratiqué pendant deux mois, mes maladies sont toutes disparues. En 1999, j'ai participé à l'appel du 25 avril. Le 20 juillet 1999, le PCC a initié la persécution. Depuis août 1999, j'ai commencé un long et difficile trajet en appel pour la justice.



Xin Huang, pratiquante qui a été emprisonnée pendant sept ans en Chine pour avoir pratiqué le Falun Gong, prononce un discours au rassemblement


Huang Xin est allée faire appel à deux reprises et elle a été arrêtée. La police a battu Mme Huang et neuf autres pratiquants avec des matraques électriques. Après les chocs électriques, elle a vomi pendant une heure. Elle a ensuite été emmenée à l'hôpital du centre de détention. En août 2001, elle a été {illégalement arrêtée} pour la diffusion de matériel littéraire d’information du Falun Gong. Elle a été détenue pendant 37 jours. Elle a fait une grève de la faim pendant 16 jours, après quoi elle a été placée en liberté conditionnelle médicale car sa vie était en danger. En juin 2003, Mme Huang, en route pour aller au travail, ramasser son chèque de paie, a été arrêtée. Cette fois, elle a été emprisonnée jusqu'au 5 avril 2010.



Reconstitution de torture: chocs par matraques électriques


Mme Huang dit: «La vie en prison est bien pire que l'enfer. J'ai été forcée de prendre, pendant quatre ans, la chlorpromazine, un médicament préjudiciable au système nerveux central. Il s'agit d'un des crimes du PCC. Le PCC n'a jamais compris que les pratiquants de Dafa ne peuvent pas être brisés. J'ai été témoin de beaucoup de pratiquants emprisonnés en train d'expliquer les faits par divers moyens dans une telle situation difficile. Ils sont vraiment très bien et remarquables.»


Ayant bénéficié de la pratique, les pratiquants continuent paisiblement à clarifier les faits


M. Zheng était un médecin en Chine. Il dit: «Le Falun Gong enseigne aux gens à être bons. C'est bénéfique pour tout pays. Ce n'est non seulement avantageux pour les individus et leurs familles, mais économise beaucoup sur les frais médicaux dans le pays.»



Il a dit que sa mère souffrait d'une maladie cardiaque. Ses médecins ont dit qu'elle ne pouvait pas être guérie et qu'elle ne vivrait peu de temps. Après avoir commencé à pratiquer le Falun Gong, elle a récupéré et connaît une bonne santé.


M. Zheng est d'avis que les pratiquants de Falun Gong continuent à clarifier les faits parce qu'ils ont une foi inébranlable en «Authenticité-Compassion-Tolérance». Ils croient que ce principe est un principe universel et que les gens de conscience vont s'avancer pour préserver la vérité.


La mère de M. Zheng était au rassemblement, distribuant des dépliants aux passants. Elle apparaissait de bonne humeur. Elle dit: «En 1990, j'ai été aux soins intensifs pendant 21 jours dans un hôpital de la province du Liaoning. Mon mari était directeur d'un département à l'hôpital. Le chef de l'hôpital a demandé aux meilleurs médecins de l'hôpital de me diagnostiquer. C'est avec grand effort qu'ils m'ont sauvée. J'ai eu la chance d'être en vie. Mais je devais porter sur moi des pilules en cas de crise cardiaque car je pouvais en avoir besoin en tout temps.»


En 1994, M. Zheng a apporté un livre de Falun Gong à la maison. Sa mère dit: «Je ne pensais pas à acquérir une meilleure santé grâce à la pratique du Falun Gong. J'ai été intéressé par le livre, parce que j'ai appris à connaître le vrai sens de la vie après l'avoir lu. J'ai eu des réponses concernant les épreuves et questions difficiles de la vie.»



Elle affirme, «Depuis lors, j'ai décidé d'apprendre le Falun Gong. Mes maladies ont disparu sans que rien ne le laisse prévoir.»


M. Zhaojin Zhang, directeur de l'Association Falun Dafa du Canada, a déclaré dans une entrevue, «Depuis douze ans, les pratiquants de Falun Gong ont continuellement expliqué les faits aux gens en raison de leur conviction inébranlable. «Authenticité-Compassion-Tolérance» nous changent. Beaucoup de gens viennent à croire à ces principes et les suivent au quotidien.» Il a dit que les pratiquants de Falun Gong continueront à clarifier les faits.


Davantage de gens apprennent au sujet du Falun Gong par le bouche à oreille


M. Zhang a dit: «Les pratiquants peuvent voir les changements en eux après avoir pratiqué le Falun Gong. D'autres peuvent constater également nos changements. Davantage de personnes se joindront à la pratique après avoir compris le Falun Gong.»



M. Wang et Lily ont participé à l'événement. Ils ont récemment pris part à une session de neuf jours d'introduction au Falun Dafa et ont commencé à pratiquer le Falun Gong.


M. Wang a déménagé à Toronto à partir de Québec en raison d'un changement d'emploi. Il y a trois semaines il a commencé à pratiquer le Falun Gong. Il dit: «J'étudie le Falun Gong à la maison pendant la semaine et je vais au parc pour rejoindre le groupe de pratique le week-end. Je me sens très bien.»

Lily a participé à la session de neuf jours d'introduction au Falun Dafa après en avoir entendu parler d'un ami. Elle dit: «La pratique est très bonne. En suivant les principes «Authenticité-Compassion-Tolérance, j'ai connu des améliorations. J'avais un tempérament chaud auparavant. Après avoir pratiqué Falun Gong, je suis devenue plus tolérante.»


Traduit de l’anglais au Canada