Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

Un témoignage des événements qui ont provoqué l'Appel du 25 avril 1999

None

Jeudi 28 avril 2011 |   Écrit par un pratiquant de Falun Dafa de Tianjin, Chine

(Minghui.org)

Plus de dix mille pratiquants de Falun Gong se sont rendus au bureau d'appel du Conseil d'État à Pékin le 25 avril 1999, pour faire appel afin de faire lever les récentes restrictions sur la pratique du Falun Gong. L'élément déclencheur de l'appel a été des policiers de Tianjin qui ont battu et arrêté des pratiquants le 23 avril 1999. Ce qui suit est le souvenir d'un pratiquant de Falun Dafa de Tianjin.


Le 11 avril 1999, à l'Exposition de la jeune science et de la technologie, une publication officielle du Collège de l'éducation de Tianjin, a rendu public : « Je n'approuve pas les adolescents qui pratiquent le qigong », un article de He Zuoxiu, un membre de l'Académie chinoise des sciences et un éminent marxiste-athée. Il a cité un cas qui a frauduleusement critiqué le Falun Gong. L'affaire a été soulevée par la télévision de Beijing et il a été prouvé qu'elle était fausse en 1998.


En espérant dire à la rédaction ma propre expérience et corriger la fausse accusation, je suis allé au Collège d'éducation de Tianjin dans l'après-midi du 23 avril 1999. J'ai vu que beaucoup de pratiquants y étaient déjà arrivés. La plupart étaient des pratiquants locaux de Tianjin. Certains lisaient le « Zhuan Falun », et d'autres étaient assis en méditation. Nous n'avons pas bloqué les routes du campus, même si le collège était plein de pratiquants. Nous attendions calmement la réponse de l'éditeur du magazine.


Aux environs de 16 heures, la police est arrivée, et a tenté de chasser les pratiquants, mais personne n'est parti, parce que nous n'avions pas encore entendu une réponse. Un agent a tenté d'obtenir l'attention des pratiquants à travers le système de haut-parleurs du campus. L'atmosphère est immédiatement devenue intense. Soudain, un pratiquant a vu un Falun pourpre dans le soleil, puis des Faluns de différentes tailles et couleurs ont été vus tournant dans l'air rayonnant sous le soleil, et d'autres l'ont également vu. Nous les avons tranquillement observés et avons répondu par des applaudissements de temps à autre. C'était la première fois que je voyais des Faluns partout dans le ciel. C'était une scène sacrée.


Les officiers ont commencé à recourir à la force. Ils ont battu un pratiquant d'âge moyen portant des vêtements de couleur crème, et l'ont fait saigner au visage. Nous ne nous sommes pas battus ni n'avons répliqué, mais nous avons pacifiquement raconté notre propre expérience. Certains pratiquants en face de l'entrée de l'université ont commencé à réciter « Lunyu » du « Zhuan Falun ». Nous nous sommes joints à eux, récitant encore et encore.


Il était environ six heures et sur le point de faire sombre. Les policiers ont couru pour bloquer la route et ont fait bouger les pratiquants par la force. Quatre officiers ont traîné une vieille dame, l'ont soulevée et emmenée. Un par un, ils ont traîné, battu et emmené les pratiquants autour de l'entrée. Nous cultivons Authenticité-Bienveillance-Tolérance, et nous ne nous sommes pas battu en retour ni n'avons répliqué. Ils étaient entraînés et ont battu férocement les pratiquants.


Les médias ont menti quand ils ont rapporté l'événement : « L'ensemble du processus a été pacifique. Personne n'a été arrêté, et il n'y a pas eu de problèmes. »


Alors qu'ils s'éloignaient, les policiers ont dit aux pratiquants restants qu'ils suivaient les ordres, et que nous pouvions faire appel par les voies normales. Les pratiquants se sont ensuite rendus au gouvernement de la ville. Alors que nous étions assis dans un espace ouvert dans le jardin à côté du bâtiment du gouvernement, des représentants des pratiquants ont demandé au gouvernement de libérer les pratiquants arrêtés. Une heure après, on nous a dit que nous pouvions faire appel au Bureau des lettres et des visiteurs du gouvernement municipal de Tianjin le deuxième jour. Après avoir entendu cela, nous sommes partis.


Traduit de l'anglais au Canada