Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

Australie : Les pratiquants de Falun Gong de Melbourne commémorent l'appel du 25 avril – la police empêche un homme du consulat chinois d'interférer (photos)

Vendredi 13 mai 2011 |   Écrit par un pratiquant de Falun Dafa de Melbourne, Australie

(Minghui.org)

Le 25 avril 2011 est le douzième anniversaire du grand appel du 25 avril quand plus de 10 000 pratiquants de Falun Gong ont fait appel pacifiquement au gouvernement de Pékin en 1999. Durant des années, les pratiquants de Falun Dafa ont organisé le « Grand mur de la vérité » au centre-ville de Melbourne, ils ont fait des veillées aux chandelles près du consulat général chinois à Melbourne pour commémorer les compagnons de cultivation morts dans la persécution et ont protesté contre la persécution continuelle du Falun Gong par le Parti communiste chinois.


Les pratiquants de Falun Gong ont commencé la veillée aux chandelles à 18 h 30 le 25 avril 2011 sur la pelouse en face de la rue devant le consulat chinois. Des banderoles ont été suspendues, et les pratiquants ont commencé à protester en s'asseyant pacifiquement. Beaucoup de chauffeurs ont klaxonné pour démontrer leur soutien et respect. La police patrouillait comme d'habitude.





Dans la soirée du 25 avril 2011, les pratiquants de Falun Gong ont organisé une veillée aux chandelles en s'asseyant pacifiquement pour protester devant le consulat général chinois à Melbourne, Australie.


Vers 19 h 30, un homme paraissant dans la soixantaine, avec des cheveux gris, est sorti par une entrée latérale du consulat. Il a traversé la rue pour s'approcher des pratiquants et a commencé à crier après eux.


Selon ce qu'a vu Mme Chen, une pratiquante de Falun Gong qui était présente lors de cet événement, l'homme paraissait ivre. Elle a essayé de lui parler, mais a été abruptement interrompue alors qu'il lui criait après. Elle pense qu'il essayait de perturber l'activité après avoir bu de l'alcool.






Deux policiers ont escorté cet homme ivre au consulat chinois après qu'il ait essayé d'interférer avec la veillée aux chandelles des pratiquants de Falun Gong.


La patrouille de police a empêché l'homme d'interférer. Au début, l'homme a essayé de discuter avec la police, mais quand il s'est rendu compte que les deux agents l'entouraient et étaient prêts à l'emmener, il a renoncé et a été escorté vers le bâtiment du consulat.


Mme Zhang, la pratiquante de Falun Gong, a mentionné qu'elle avait pitié pour cet homme qui vit encore avec les mensonges du Parti communiste dans un pays libre, l'Australie. « Il a oublié qu'ici c'est l'Australie. Ce n'est pas un pays sous la tyrannie du Parti communiste chinois. Il ne peut pas commettre les mêmes actes illégaux et faire ce qu'il veut comme en Chine », a expliqué Mme Zhang.


Mme Zhang croit que le Parti communiste chinois perdra encore plus la face s'il continue à embaucher des brutes pour les envoyer interférer avec les protestations pacifiques autorisées légalement. Cela nuira à l'image de la Chine.


Traduit de l'anglais au Canada