Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

San Francisco: Des pratiquants du Falun Gong commémorent l'appel du 25 avril (Photos)

None

Jeudi 5 mai 2011 |   Écrit par Wang Yin

(Minghui.org)

Le 25 avril 2011, au soir, des pratiquants de San Francisco, Californie ont organisé une veillée à la chandelle devant l'ambassade chinoise pour commémorer l'appel du 25 avril ; il y a douze ans quand plus de 10,000 pratiquants ont fait appel au Bureau du Conseil d'État des appels près de Zhongnanhai à Beijing. Ils ont également pleuré les 3,000 pratiquants qui ont perdu la vie dans la persécution et dénoncé la brutale persécution des pratiquants du Falun Gong par le Parti communiste chinois.



Pour commémorer l'appel du 25 avril, des pratiquants de San Francisco ont dénoncé pacifiquement la persécution devant l'ambassade chinoise.





Les pratiquants commémorent l'appel du 25 avril, et demandent la fin de la persécution du Falun Gong.


Mme Ji de la ville de Shenyang, a été arrêté à de nombreuses reprises par les policiers du PCC en raison de sa pratique du Falun Gong avant son arrivée aux États-Unis. Sa première arrestation était due au fait qu'elle avait fait appel pour le Falun Gong après le 20 juillet 1999. Après avoir voyagé à Beijing, elle a été arrêtée dès son arrivée au Bureau des appels. Plus tard, elle a été arrêtée de nouveau pour avoir distribué des documents du Falun Gong, et elle a été ensuite soumise à des travaux forcés où elle a été privée de sommeil pendant plus de 20 jours.


Mme Ji a dit qu'elle espère que les gens réaliseront bientôt la véritable situation, ainsi ils pourront travailler ensemble avec les pratiquants pour faire cesser la persécution. Elle a dit : « Je fais appel aux gens de conscience de se lever pour dire quelques mots justes pour ces personnes bienveillantes. Les gouvernements de tous les pays, en particulier, doivent se lever pour condamner les atrocités du PCC et aider à mettre fin à la persécution.»


Mme Zhou Chunrong de la région de la Baie est un témoin oculaire de l'appel du 25 avril. Elle était à Beijing quand l'événement du 25 avril a eu lieu. Elle a entendu le 24 avril que 45 pratiquants de Tianjin a été arrêtés et ensuite elle a décidé de se rendre au Bureau du conseil d'État des appels le lendemain pour faire appel pour leur libération.


Vers 10 h, Mme Zhou a vu de nombreux pratiquants quand elle est arrivée au bureau des appels . Elle a dit : « Donc les nombreux pratiquants, ils étaient gentils, tranquilles et calmes. Ils étaient là pour faire appel pour des personnes qu'ils ne connaissaient pas. Certains pratiquants ont voyagé en train de la ville de Jinzhou, province du Liaoning. Beaucoup de pratiquants ont été interceptés par la police en chemin. »


Mme Zhou a ajouté que tout simplement parce que beaucoup de personnes ont bénéficié du Falun Gong et savent que le Falun Gong est une bonne pratique, ils se sont inconditionnellement et spontanément rendus pour faire l'appel. Mme Zhou espère que plus de gens verront clairement la nature perverse du PCC et montreront leur appui envers le Falun Gong.


« Je ferai appel jusqu'au jour où la persécution cessera »


Mme Jin était une coordonnatrice d'un site de pratique dans le nord est de la Chine quand l'appel du 25 avril a eu lieu. Elle a donc voyagé vers Beijing où elle a rencontré de nombreux pratiquants mais qui ne se connaissaient pas les uns les autres.


Elle a rappelé : « Il commençait à faire noir et nous avons entendu que la décision avait été émise que nous étions autorisés à pratiquer mais pas à promouvoir. J'étais tellement heureuse et j'ai pensé que pouvions nous sentir à l'aise dans l'avenir de faire les exercices. Mais, contre toute attente, le PCC a commencé la persécution le 20 juillet 1999.»


Mme Jin a été détenue trois fois pour avoir fait appel pour le Falun Gong et a fini par être une sans-abri en Chine tout en essayant d'éviter l'arrestation. La mère et la jeune soeur de Mme Jin et de nombreux pratiquants qu'elle connaît ont été emprisonnés ou soumis à des travaux forcés. Elle a déclaré : « De nbombreux pratiquants sont encore emprisonnés. Mon coeur est avec eux. Je ferai appel jusqu'au jour où la persécution cessera.»


Mme Shi Hanyu, qui est arrivée aux États-Unis, il y a peu de temps, a dit que sa participation à la veillée aux chandelles était pour pleurer les pratiquants qui sont morts des suites de la persécution, et également pour dénoncer pacifiquement la brutalité du PCC.


Mme Shi a dit que la commémoration du 25 avril est là pour dire : « Non » à la tyrannie d'une manière pacifique et rationnelle.


Contexte:


Le 25 avril 1999, plus de 10,000 pratiquants du Falun Gong en Chine se sont rassemblés à l'extérieur du Bureau du conseil d'État des appels pour demander leurs droits fondamentaux en une croyance et la libération immédiate de 45 compagnons pratiquants qui ont été illégalement arrêtés. Bien que suite à l'appel, le régime communiste chinois avait promis de protéger les droits des pratiquants et de libérer les pratiquants arrêtés, trois mois plus tard, le régime a débuté la persécution à l'échelle nationale pour « éliminer le Falun Gong. » La persécution brutale se continue depuis 12 ans.


Traduit de l'anglais au Canada