Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

Un ancien professeur agrégé de l'université de Tsinghua raconte l'appel du 25 avril 1999 – 1ère partie (Photos)

Dimanche 8 mai 2011 |   Écrit par un correspondant de Minghui/Clartés et Sagesse

(Minghui.org)

Le 25 avril 1999, dix mille pratiquants de Falun Gong se sont rendus au Bureau des lettres et des appels à proximité de Zhongnanhai, le complexe du gouvernement central du régime communiste. Certains ont prétendu que dans les années précédant 1999, le régime avait supprimé le Falun Gong à la fois sur la surface et en souterrains, amenant les pratiquants tellement désespérés qu'ils ont alors finalement décidé d'aller à Zhongnanhai. Certaines personnes ont dit cet appel a irritée le PCC, ce qui a mené à la persécution trois mois plus tard. D'autres disent que le PCC a trompé les pratiquants, se créant lui-même des excuses pour persécuter le Falun Gong plus tard.


Le 25 avril 1999, m. Xu Yin, ancien professeur agrégé de l'Université Tsinghua, a participé à l'appel et est resté autour de Zhongnanhai pendant près de treize heures. Ce qu'il a vu ce jour-là fait partie de l'histoire.



Devant la colline du Capitol. Xu Yin prononce un discours pour dénoncer la persécution le 16 juillet 2009


Le matin du 24 avril 1999, M. Xu a appris au site de pratique que quelques pratiquants de Tianjin avaient été arrêtés.


Le 24 avril 1999 était un samedi. A 05h00, M. Xu s'est rendu au site de pratique qui se situe dans la zone dortoir à l'intérieur de l'Université de Tsinghua. Ce site était l'un des neuf sites de pratique à l'université. A cette époque, le jeune professeur agrégé du Département de génie civil était un assistant bénévole à ce site. Le travail de M. Xu était de corriger les mouvements de l'exercice et d'apprendre aux nouveaux pratiquants comment faire les exercices. D'habitude, il faisait les exercices avec les autres pratiquants jusqu'à 07h00, soit environ deux heures tous les jours


Mais au moment où M. Xu est arrivé au site de pratique cette journée, les pratiquants n'avaient pas encore commencé à faire les exercices. Au lieu de cela, ils se sont réunis ensemble et ont discuté ce qui s'était passé à Tianjin, il y avait quelques jours: He Zuoxium du Parti officiel avait publié un article dans un magazine de Tianjin qui diffamait le Falun Gong. Les pratiquants du Falun Gong se sont rendus à la société du magazine pour expliquer les faits sur le Falun Gong. Après cela, ils ont fait appel au gouvernement de Tianjin, ce qui a pris environ une semaine. Le 23 avril, plus de 40 pratiquants ont été arrêtés.


L'article publié par le magazine Tianjin a délibérément laissé entendre que la pratique du Falun Gong pouvait causer des problèmes mentaux. Peu avant 1999, l'environnement pour le Falun Gong avait déjà commencé à se détériorer. Les articles ont été publiés dans les médias pour diffamer le Falun Gong, et dès 1997, la police avait déjà prévu de « sévir » envers le Falun Gong. Ils ont envoyé des policiers pour recueillir des « preuves » contre le Falun Gong, mais parce que le Falun Gong est intrinsèquement très bon, ils ne pouvaient pas trouver quoi que ce soit contre le Falun Gong. En outre, le Bureau des Nouvelles Publication en vertu du Ministère de la propagande du régime a interdit la publication des livres de Falun Gong et du matériel audiovisuel, y compris Zhuan Falun et Falun Gong qui étaient des best-sellers à Beijing à l'époque.


Dans les années précédant 1999, M. Xu et de nombreux autres intellectuels à Beijing ont écrit en en permanence des lettres aux médias gouvernementaux et publics, afin de leur présenter les faits du Falun Gong.


Après avoir appris l'arrestation de certains pratiquants de Tianjin, M. Xu a décidé de faire appel au Bureau des lettres et des appels à la porte ouest de Zhongnanhai, le lendemain.


Le 25 avril 1999, il s'est rendu lui-même au Bureau d'État des appels


Situé dans la partie ouest de Beijing, l'Université de Tsinghua est très loin du Bureau d'état des appels. M. Xu est parti seul vers 5h00 pour prendre le bus du matin.


Plus tard, quand le régime a commencé à persécuter le Falun Gong, ils ont déclaré que le recours du 25 avril avait été un siège bien organisé du complexe du gouvernement central de Zhongnanhai. M. Xu était un assistant pratiquant mais il s'est rendu par lui-même pour faire appel. En ce qui concerne le nombre de personnes de l'Université Tsinghua qui se sont rendus pour faire appel, il ne savait pas jusqu'à ce que les pratiquants en aient parlé sur le site de pratique par la suite. A cette époque, il y avait neuf sites de pratique à l'Université Tsinghua avec plus de 400 pratiquants, mais seulement 40 d'entre eux se sont rendus pour faire appel.


D'un autre côté, il y avait des centaines de milliers de pratiquants à Beijing sans mentionner ceux dans la ville voisine de Tianjin et de la province du Hebei, le nombre de pratiquants étaient plusieurs fois plus nombreux que celui de Beijing. Si l'appel avait été organisé, il y aurait eu plus de dix mille personnes, et même une centaine de milliers ou plus, n'est-ce-pas?


Quand il est allé faire appel ce jour-là, M. Xu a seulement apporté Zhuan Falun, son manuel de classe et les notes, avec l'intention d'utiliser le temps pour préparer ses cours.


Bien qu'il ait décidé d'aller au Bureau d'État des appels immédiatement après avoir entendu parler de l'incident de Tianjin, cela ne voulait pas dire qu'il n'était pas au courant des conséquences éventuelles de l'appel.


M. Xu Yin est né en 1962. Durant son enfance, il a connu de nombreux mouvements politiques, les uns après les autres. Bien qu'il ait été trop jeune pour comprendre de telles choses, il savait qu'en tant qu'intellectuel, son père a été supprimée par le PCC. Même si beaucoup d'années se sont maintenant écoulées, il se rappelle encore le traumatisme du fait que sa famille a été supprimée.


Le bus se rendit très vite ce matin-là, et en une heure il est arrivé à destination. Il ne savait pas l'emplacement exact du Bureau d’ État des appels, il ne savait qu'il était sur ​​le côté ouest de Zhongnanhai.


Après être descendu de l'autobus, il a marché vers l'intersection entre les rues Xi'anmen et Fuyou. Il pensait qu'il pourrait y avoir beaucoup de pratiquants. Mais à sa grande surprise, seulement quelques piétons marchaient dans la rue. Il se sentait un peu confus, et il pensait qu'il était venu au mauvais endroit.


M. Xu a voulu attendre un certain temps pour voir si davantage de pratiquants viendraient. Il pensait, peut-être qu'ils savaient comment se rendre au Bureau des appels. Alors il a sorti son livre et commencé à préparer ses cours pour le lendemain.


Vers 7h00, il y avait plus de piétons et de bus dans la rue. Un après l'autre, enfin une douzaine de pratiquants sont arrivés. Mais tout comme M. Xu, ils ne savaient pas où était le Bureau des appels. Donc, ils se trouvaient eux aussi sur la rue, dans l'espoir de voir davantage de pratiquants. En ce moment, les policiers ont également commencé à apparaître, mettant en place la ligne d'alerte.


Aux environs de 8h00, les policiers ont dirigé les pratiquants qui arrivaient afin de s'aligner et entourer Zhongnanhai


Vers 8h00, des centaines de personnes se sont présentées à l'intersection où M. Xu était debout. Puis, à sa grande surprise, il a vu la police détachée la ligne d'alerte sur le côté nord de la rue Fuyou, indiquant aux pratiquants de se diriger vers la rue Fuyou. Au milieu de la rue Fuyou se trouvait la porte ouest de Zhongnanhai. Cela signifiait que la police avait ouvert la barricade et avait conduit les pratiquants à la porte ouest. L'entrée du Bureau des appels était à l’opposé à Zhongnanhai.


M. Xu a estimé que c'était très étrange. Dans un premier temps, la police a empêché les pratiquants de s'approcher de Zhongnanhai. Mais maintenant, pourquoi amènent-ils les pratiquants dans la rue Fuyou, même jusqu’à Zhongnanhai?


Ce que M. Xu ne savait pas à l'époque était que, alors qu'il était conduit par les policiers du nord au sud sur la rue Fuyou vers la Porte de l'Ouest, d'autres pratiquants sur le côté sud de la rue Fuyou étaient également amenées par la police à marcher vers le nord. Ainsi donc, conduit par la police, les pratiquants des deux côtés se sont réunis en face de la Porte de l'Ouest. Pendant ce temps, la police a également mené d'autres pratiquants du côté nord de la rue Fuyou vers la rue Wenjin à l'est, qui était le côté nord de Zhongnanhai. Par conséquent, autant les côtés ouest et nord de Zhongnanhai étaient « entouré s» par les pratiquants.


La raison pour laquelle la police a amené les pratiquants à entourer Zhongnanhai était en fait un piège, tournant le recours en « siège » pour diffamer le Falun Gong. En fait, au sud et à l’est de Zhongnanhai, il n'y avait pas de pratiquants. Les gens étaient libres d'aller et venir. Ainsi, lorsque le PCC a attaqué le Falun Gong en prétendant que les pratiquants avaient « encerclé » Zhongnanhai, ce n'est pas du tout le cas.


M. Xu est resté sur le côté nord de la rue Fuyou. Il y avait tellement de pratiquants qu'il ne sait pas combien ils pouvaient bien être. De leurs apparences et avec leurs accents, il comprenait que la plupart des pratiquants ne venait pas de Beijing, mais de d'autres villes.


Le Premier Ministre Zhu Ronghi est sorti plus tard pour rencontrer les pratiquants


Parce que M. Xu est resté sur le côté nord de la rue Fuyou tout le temps, il ne savait pas ce qui s'était passé en face de Zhongnanhai. Plus tard, il a appris qu'autour de 8h15, que le Premier ministre Zhu Rongji est sorti de Zhongnanhai et a traversé la rue pour rencontrer les pratiquants. Il a demandé aux pratiquants de choisir plusieurs représentants pour parler avec lui. Certains pratiquants se sont avancés et ont levé la main. Zhu en a choisi trois et les a fait entrer dans Zhongnanhai pour parler avec lui et les officiers en charge du Bureau d'État des appels.


Les pratiquants étaient très disciplinés


Comme le temps passait, de plus en plus de pratiquants arrivaient. M. Xu a été impressionné par la scène. Tous les pratiquants autour de lui étaient très calmes, on ne parlait pas très fort. Bien qu'ils ne se connaissaient pas les uns les autres, ils étaient très polis et disciplinés, ce qui reflète l'amélioration de leurs tempéraments, après avoir pratiqué la cultivation. De leur propre initiative, les pratiquants se sont alignés en plusieurs rangées, avec des jeunes pratiquants debout à l'avant. Ceux qui se sentaient fatigués se sont placés à l'arrière pour prendre un repos, lire Zhuan Falun ou faire les exercices.



Les pratiquants font appel dans un modèle de discipline


Les pratiquants ont pris soin de ne pas bloquer les trottoirs, et laissaient la place pour que les piétons puissent traverser. Le trafic passait près et les gens passaient comme d'habitude. Certains pratiquants ont pris des sacs de plastique et ramassé toutes les ordures dans la rue, même les mégots jetés par la police. Personne ne parlait les uns avec les autres. Ils ont tous attendu pour la résolution pacifique. C'était la première fois que M. Xu voyait une telle scène. Il savait les pratiquants qui cultivaient leurs tempéraments se comportaient ainsi mais quand il l'a effectivement vu, il a été profondément ému.


Dans un premier temps, les policiers étaient très nerveux de voir autant de pratiquants. Mais après avoir vu comment ils étaient très calmes et paisibles, les policiers se sont détendus. Ils se sont tenus ensemble, à bavarder les uns avec les autres, certains d'entre eux ont même fumé.



Les policiers parlent ensemble


à suivre...


Traduit de l'anglais au Canada