Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

Montréal, Canada : rétablir la véritable histoire, exposer les mensonges du PCC (Photos)

Lundi 30 avril 2012 |   Écrit par Xiao Yan à Montréal, Canada


(Minghui.org)




Pour commémorer le 13e anniversaire de l'Appel pacifique du 25 avril, les pratiquants de Falun Gong à Montréal au Canada se sont réunis entre 1:00-16:00 heure, la journée du 22 avril 2012. Tandis que la musique paisible des exercices du Falun Gong emplissait l'air au Parc Zhongshan, dans le quartier chinois avec sa musique usuelle, à fort volume, provenant des commerces locaux était plus calme que d'habitude. Les gens ont tranquillement observé et réfléchi devant les affiches de clarification de la vérité, et de leurs expressions faciales, on pouvait constater qu'ils étaient horrifiés par la brutalité de la persécution.


蒙特利尔法轮功学员纪念法轮功学员和平上访十三周年


Les pratiquants à Montréal commémorent le 13e anniversaire de l'Appel pacifique des pratiquants de Falun Gong


观看展板 


Les passants observent les panneaux d'affichage et apprennent les faits


了解真相


了解真相


Apprendre les faits et signer la pétition appelant à la fin de la persécution du Falun Gong


Témoin de l'Appel pacifique du 25 avril et de la persécution brutale du Falun Gong par le PCC


Mme Chen a participé à l'Appel pacifique du 25 avril en Chine. Elle a dit que la clique de Jiang Zemin déformait la vérité, étiquetant l'Appel pacifique des pratiquants de Falun Gong comme voulant « assiéger Zhongnanhai » qui abrite les locaux d'habitation et les bureaux des hauts dirigeants du PCC. Jiang a fait appel à ce mensonge comme l'une des raisons pour lancer la persécution de 13 ans.


« Je cultive le Falun Gong depuis 15 ans », a déclaré Mme Chen, « Depuis que la persécution a commencé en 1999, j'ai été arrêtée deux fois et soumise au travaux forcés pendant deux ans en 2002 et deux ans et demi en 2004. Lorsque j'ai été détenue dans le camp de travaux forcés pour femmes de Pékin, les gardes m'ont privée de sommeil, qui m'a causé une hausse d'hypertension artérielle. Comme un moyen de torture entre autres, ils m'ont forcée à prendre des injections et des médicaments. Ils m'ont forcée à prendre des médicaments sept fois par jour pour un total de plusieurs dizaines de pilules. En conséquence, ma tête est devenue gonflée, ma vision était floue, mes oreilles grondaient, mon ouïe s'est considérablement affaibli, et mon corps est devenu extrêmement épuisé. Mais j'étais toujours obligée de faire un travail d'environ 14 heures par jour. »


« Aujourd'hui, je suis chanceuse d'être ici au Canada et d'avoir ma liberté. Mais en Chine, des dizaines de milliers de pratiquants de Falun Gong sont toujours sous haute pression en raison de la persécution. C'est pourquoi présentement j'en appelle aux responsables gouvernementaux et au grand public d'aider à faire cesser immédiatement la persécution du PCC à l'encontre du Falun Gong . »


Les Chinois quittent les organisations du PCC après avoir pris connaissance de la vérité


M. Liu et M. Chen, qui ont immigré au Canada il y a six ans, se sont arrêtés en face des panneaux d'affichage et ils ont lu les informations pendant une longue période avant de décider à quitter le PCC et ses organisations affiliées.M. Chen a dit : « Je connaissais beaucoup de pratiquants de Falun Gong en Chine. Ils sont très gentils. Je n'ai aucune idée pourquoi le PCC persécute le Falun Gong. »


M. Chen a raconté une histoire de la famille de son ami. Il a dit : « Mon amie est une fille de 15 ans. Ses parents ont été arrêtés pour avoir pratiqué le Falun Gong. Son père a été battu à mort parce qu'il a dit qu'il continuerait à pratiquer le Falun Gong. »



Traduit de l’anglais au Canada