Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

Londres: Expliquer aux gens les faits s’agissant du Falun Gong et appeler à la fin de la persécution

Lundi 7 mai 2012

(Minghui.org)

Par un pratiquant du Royaume-Uni



Le 25 avril 2012 était le 13eme anniversaire de l’appel pacifique du 25 avril par plus de 10 000 pratiquants de Falun Gong à Pékin, Chine. Afin de commémorer l’événement, les pratiquants de Falun Gong britanniques ont organisé une série d’activités à Londres.



Les pratiquants font la démonstration des exercices du Falun Gong à Trafalgar Square



M. Harris a appris les faits à propos du Falun Gong, lors de l’événement



M. Ali a signé sans hésitation la pétition pour mettre fin à la persécution du Falun Gong



Les pratiquants font la démonstration des exercices dans le quartier chinois de Londres



Les pratiquants clarifient les faits à propos du Falun Gong dans le quartier chinois de Londres


Le samedi 28 avril, les pratiquants de Falun Gong ont organisé deux événements séparés, un à Trafalgar Square dans le centre de Londres et le second dans le quartier chinois. Ils entendaient clarifier les faits au sujet de la persécution de Falun Gong ayant cours en Chine,éveiller davantage de consciences quant aux atrocités de prélèvements d’organes sur des pratiquants de leur vivant par le Parti communiste chinois (PCC). Ces activités constituaient aussi un appel à la communauté internationale d' aider à mettre fin à la persécution, une opportunité de permettre à davantage de chinois à l’étranger d’apprendre les faits, et ne pas être trompés par les mensonges du PCC et les encourager à démissionner du PCC et de ses organisations affiliées.


Malgré la pluie, de nombreux visiteurs du monde entier ont visité Trafalgar Square lors de l’événement. Les pratiquants ont déployé de grandes banderoles, imprimées en chinois et en anglais, avec les mots « Falun Dafa Hao [Falun Dafa est bon] », « Le monde a besoin d’Authenticité-Compassion-Tolérance », « Veuillez aider à mettre fin à la persécution de Falun Gong » et « Commémorer le 13eme anniversaire de l’appel pacifique dy 25 avril par plus de 10 000 pratiquants de Falun Gong à Pékin. » Ils ont aussi déployé des affiches montrant que Falun Gong est pratiqué dans plus de 100 pays dans monde, présenté les vraies histoires de pratiquants ayant bénéficié de la pratique et listé les faits de la persécution brutale de Falun Gong par le PCC au cours des 13 dernières années.


Différents pays, un même message


Les gens se sont arrêtés pour lire les affiches et regarder les pratiquants faire la démonstration des cinq exercices du Falun Gong. Certains sont venus poser des questions désireux d’en savoir plus sur la pratique, tandis que d'autres ont signé la pétition pour montrer leur soutien et appeler à la fin de la persécution.


Après avoir appris la persécution, des gens de différents pays ont tous été d'accord que la communauté internationale devait mener une enquête sur les prélèvements d'organes sur des pratiquants de Falun Gong de leur vivant par le PCC et aider à faire cesser la persécution, et aussi sur le fait que les pratiquants de Falun Gong devaient avoir la liberté de parole, la liberté de croyance et leurs droits humains fondamentaux.


Deux italiens ont signé la pétition appelant à la fin de la persécution. L’un a dit: "Cela me rend très triste. On est en 2012. Comment une telle persécution peut-elle encore se produire? De telles choses ne devraient pas arriver. Les pays occidentaux devraient permettre aux gens d'apprendre ces choses. C'est seulement en faisant ainsi que les choses changeront. Ce que vous faites est très bien."


Un musicien d'Australie a dit que les actes atroces du PCC sont abominables. Il a dit: "Un tel comportement pourrait mener à l'extinction des droits de l'homme. Le PCC est si pervers, peut-être qu'il va s'éteindre." Il a ajouté: "Ces grands partenaires commerciaux de la Chine, comme l'Australie et l'Amérique, devraient faire pression sur le régime chinois pour arrêter la persécution."


M. Retnam, un autre australien, a dit qu'il avait appris les exercices du Falun Gong à Brisbane il y a neuf ans. A ce moment-là, il avait senti un champ très fort d'énergie. Il savait que la persécution avait continué pendant de nombreuses années et qu'elle se poursuit encore aujourd'hui, ce qui l'a beaucoup attristé. Parce qu'il a rencontré à nouveau le Falun Gong au Royaume-Uni, il a décidé de recommencer à pratiquer. Il a demandé à un pratiquant de Londres où et quand aurait lieu l'enseignement gratuit de la pratique. Après avoir vu qu'il y aurait une pratique le jour suivant, il a dit: "Je viendrais demain!"


M. Harris, un Londonien qui avant de prendre sa retraite était gérant d’une entreprise de logiciels, est resté un moment activité et a parlé avec de nombreux pratiquants pour approfondir ses compréhensions sur la persécution qui se déroule actuellement en Chine. Il a dit : «Ce qui se passe en Chine [la persécution] est terrible. Ce que vous faîtes est très bien. Une activité comme celle-ci permettant de récolter des signatures est très puissante. Vous devriez parler à plus de personnes, dites leur ce qui se passe en Chine, et rendez public ce que le PCC a fait.»


M. Harris a continué en disant que prélèvement d’organes sur des personnes vivantes sanctionné par le PCC était vraiment abominable et qu’il était bouleversé. Il a dit : "Je soutiens la communauté internationale dans la conduite d’une enquête pour le dénoncer, protégeant ainsi des gens innocents. La Chine est un grand pays avec une longue histoire, mais ce qui s’y passe maintenant est très mauvais." Il a également dit que depuis que le meurtre en Chine du citoyen Britannique Neil Heywood a été publié dans la presse au R-U, il ne percevait plus les événements en Chine comme aussi distants. Il était content que la corruption du PCC soit en train d’être exposée au public. " Même un citoyen Britannique! " s’est-il exclamé consterné. "Ils ont osé incinérer son corps et détruire les toutes preuves du crime après son meurtre. Nous savons maintenant quelles genres de choses fait le PCC."


Zayd Ali, un jeune homme qui vit au R-U depuis de nombreuses années et étudie l’histoire à l'université a signé sans hésitation la pétition pour faire cesser la persécution en apprenant que les pratiquants de Falun Gong étaient persécutés pour leurs croyances, il voulait en apprendre davantage à propos du Gong. Il pensait que cette activité dans le centre Londres était très importante, et que les pratiquants devraient continuer à parler à plus de personnes au sujet de la persécution du Falun Gong. Il a dit : " C’est très important, parce que c’est de cette façon que nous maintiendrons nos traditions démocratiques et nos libertés. Les gens ont le droit de s’exprimer librement. Ils peuvent exprimer leurs propres opinions et essayer de permettre aux autres de connaître la vérité, spécialement du fait que la persécution des droits de l’homme n’est pas une bonne chose. Si un régime veut éradiquer les croyances des gens, ceux-ci doivent se défendre eux-mêmes. Le seul espoir est d’être ferme et de défendre ses propres croyances. Peu importe la compréhension et le soutien qu’il pourrait y avoir—ne pensez pas trop au résultat. Les pratiquants du Falun Gong devraient persister dans leurs croyances, parce que c’est important. C’est vraiment merveilleux."


Diffuser les faits dans le Chinatown


Le 28 avril, les pratiquants ont tenu également une autre activité dans le Chinatown de Londres. De nombreux chinois d'outre-mer ont parlé aux pratiquants et sont reparti avec toutes sortes de matériaux d'information et de DVD. Beaucoup ont montré leur appréciation et ont été d'accord pour quitter le PCC sur le champ.


Un jeune homme chinois s'est approché et voulait en savoir plus à propos du Falun Gong. Il a dit que du fait de ses fréquents voyages à l'étranger, il avait vu les pratiquants de Falun Gong éveiller les consciences dans différents pays. Parce qu'aujourd'hui la situation en Chine a pris un tournant dramatique, il voulaient en apprendre davantage. Il a dit "Je ne pourrais pas voir ce genre d'information une fois rentré en Chine". Il voulait absolument savoir comment briser le pare-feu pour aller sur les sites internet de l'étranger depuis la Chine continentale.


Un autre jeune homme a dit qu'il était venu en Grande-Bretagne un an plus tôt et avait lu des matériaux d'information et avait donc une certaine compréhension du Falun Gong. Après une conversation plus poussée avec les pratiquants, il a annoncé son désir de quitter le PCC et ses organisations affiliées.


Après avoir parlé avec les pratiquants, plusieurs jeunes Chinois étudiant à l'étranger ont réalisé que le Falun Gong n'était pas ce que la propagande du PCC en disait en Chine. Ils ont dit que lorsqu'ils étaient en Chine, ils ne savaient ni la vérité à propos du Falun Gong ni celle concernant l'auto-immolation mise en scène sur la place Tiananmen. Après avoir écouté la clarification des pratiquants à propos de l'incident d'auto-immolation et les mensonges du PCC, plusieurs d'entre eux ont immédiatement déclaré se retirer du PCC et de ses organisations affiliées.



Traduit de l'anglais en Europe