Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

CIFD : Lors de son 14e anniversaire, l'appel du Falun Gong du 25 avril à Pékin est encore incompris

None

Jeudi 2 mai 2013

Centre d'information du Falun Dafa

25 avril – New York – Largement incompris et considéré comme une manifestation provocatrice envers les autorités centrales de Pékin, l'appel massif des pratiquants de Falun Gong près de Zhongnanhai le 25 avril 1999 a propulsé la méthode dans les grands titres de l'actualité à travers le monde. La majorité des médias ont reconnu l'appel comme l'un des principaux catalyseurs de la campagne de persécution qui allait être lancée trois mois plus tard et qui fait encore rage à ce jour.

Le problème est que ce n'est pas la vérité.

Quelques responsables à la tête du Parti communiste ont appliqué des plans pour mettre un terme au Falun Gong dès 1996 avec l'objectif de déclencher une campagne grâce à laquelle ils allaient pouvoir consolider leur pouvoir. Durant cette période, des articles diffamatoires contre le Falun Gong ont été insérés dans les médias contrôlés par les autorités, des espions étaient envoyés sur les points de pratique pour « enquêter », les livres du Falun Gong étaient interdits et les harcèlements de la police et de d'autres employés de la sécurité sur les points de pratique de Falun Gong devenaient de plus en plus fréquents.

Les responsables de Pékin ont dans une certaine mesure orchestré l'appel du 25 avril.

Le 11 avril 1999, un article publié dans les environs de Tianjin attaquait le Falun Gong. Les pratiquants de la région sont allés au journal afin de discuter des inexactitudes du compte-rendu avec les rédacteurs. Ils ont par la suite été battus et arrêtés. Alors que davantage de pratiquants demandaient la fin de ces violences et la libération de ceux qui avaient été arrêtés, les responsables leur ont répondu de transmettre leurs plaintes au bureau des appels à Pékin. La nouvelle s'est rapidement propagée et le matin du 25 avril, plus de 10 000 pratiquants de Falun Gong des régions avoisinantes sont allés au bureau des appels à Pékin, tout simplement comme il leur avait été ordonné de faire. Les participants aussi bien que les journalistes ont décrit l'événement comme étant pacifique et ordonné, bien que la propagande de l'État l'ait plus tard caractérisé comme « siège » de l'enceinte des autorités centrales.

Dans les reportages sur cet incident et sur le rôle qu'il a pu jouer dans la persécution du Falun Gong, le Centre d'information du Falun Dafa implore les journalistes et les rédacteurs à effectuer des recherches approfondies sur cet événement. Comme la persécution du Falun Gong en Chine s'engage dans sa quinzième année, les détails de crimes atroces sont révélés, comme la torture systématique et généralisée des pratiquants dans le camp de travail de Masanjia ou le meurtre de dizaine de milliers de pratiquants de Falun Gong pour extraire leurs organes afin de soutenir le commerce de transplantations d'organes en plein essor. Ces histoires pointent au cœur des faits qui sont réellement en train de se dérouler à l'intérieur de la Chine. Il est important de raconter ces histoires avec exactitude et avec un point de vue avisé, en particulier en ce qui concerne des événements comme le 25 avril que les propagandistes de Pékin ont visé à refaçonner l'histoire.

Source : faluninfo.net

Traduit de l'anglais au Canada