Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

Prononcer des discours équivaut à perturber le Fa

Jeudi 9 mai 2013

(Minghui.org) Organiser des séances spéciales durant lesquelles des gens font des discours pour les pratiquants ou voyager pour expressément « partager des compréhensions » avec les pratiquants équivaut à perturber le Fa. Pour les personnes qui sont capables de faire de telles choses en Chine à un moment où le PCC persécute encore le Falun Gong, il doit y avoir des facteurs complexes à l'œuvre dans les coulisses. Bien que ces personnes ne sont peut-être pas des agents du PCC ou ont mal tourné après le lavage de cerveau du PCC, il y a des agents du PCC au travail dans les coulisses, influençant les choses. Ces gens sont utilisés par la perversité. Pourtant, ils ne sont pas disposés à prendre conscience de la vérité.

Au cours de ces dernières années, certains pratiquants et une poignée de coordinateurs dans certains domaines ont été désireux d’organiser des conférences de partage d’expérience à une grande échelle. Ils font de la pression pour inviter une ou plusieurs personnes à prononcer des discours lors de conférences au nom de « partage d'expérience ». Dans certains endroits, cela dure depuis des années, alors que dans d'autres, il s'agit, relativement, d'un nouveau phénomène. Cela fait souvent bouger les choses et conduit à des conflits et des divisions parmi les pratiquants, un impact négatif sur la cultivation et pratique et les efforts pour sauver les gens. Les zones qui ont été touchées comprennent : Lingyuan, province du Liaoning, Dalian, province du Liaoning, Changchun, province du Jilin ; Yushu, province du Jilin, Qinhuangdao, province du Hebei ; canton Anping, Hengshui, province du Hebei ; Shijiazhuang, province du Hebei ; province du Anhui ; Zhaoyuan, province du Shandong ; Qingdao, province du Shandong ; Harbin, province du Heilongjiang ; Daqing, province du Heilongjiang ; Ninghe, Tianjin ; Dagang, Tianjin ; Tanggu, Tianjin ; Wuqing, Tianjin ; Mongolie intérieure ; la province du Shanxi et Pékin. Cela dure depuis plus de cinq ans dans un domaine particulier et croît tout simplement de façon plus sérieuse. Dans ces lieux presque tous les coordinateurs ont maintenant été rassemblés pour écouter les discours.

Ceux qui prononcent les discours sont souvent spécialement invités à divers endroits et viennent avec des acclamations enthousiastes. Leurs ego sont tout le temps en expansion grâce aux adorations aveugles et aux louanges irrationnelles de ceux qui assistent aux allocutions et ils perturbent constamment le Fa. Ces personnes peuvent sembler faire du « partage de compréhension », mais en réalité elles font leur propre promotion.

Certains orateurs rapportent ce qu'ils ont fait en tant que coordinateurs dans leurs régions et les animateurs parlent de la façon dont leurs conférences s’étendent du sud vers le nord de la Chine et comment ces conférences ont été organisées. Cela a conduit certains pratiquants à vraiment admirer ces coordinateurs et les pratiquants dans leurs localités. Dans leurs discours, ils se vantent si, par exemple, ils donnent un ordre de cesser de distribuer des dépliants de clarification de Minghui, les pratiquants dans leur région vont en effet s'arrêter. Une oratrice a déclaré, en disant qu'elle faisait un « partage d'expériences », qu'elle avait cultivé au-delà du cosmos et n'avait plus besoin de cultiver Zhen, Shan, Ren. Elle affirme qu'elle est différente des autres qui sont ici pour apprendre de Dafa, et qu'elle vient aider les pratiquants à s’améliorer, elle affirme qu'elle « tient dans sa main » les aspects divinement cultivés des pratiquants de cette région. Cette même personne a inventé ses propres bases [différentes des instructions du Maître et des éditoriaux publiés sur le site Minghui] pour émettre des pensées droites et demande aux pratiquants de suivre, à la place, ses méthodes.

Dans un autres cas, un conférencier invité a propagé les conférences de Fa du Maître sur une table, a sélectionné un passage à lire, a déclaré son ou sa version personnelle, puis a organisé une séance de questions et réponses à ce sujet avec les pratiquants présents. Certains intervenants interprètent carrément les enseignements de Fa que le Maître a donnés à l'extérieur de la Chine. Certains comptent sur d'autres pratiquants pour les loger, les conseiller et veiller à leurs besoins quotidiens pendant des périodes très prolongées. Certains ne font pas les trois choses et au lieu de cela, se concentrent uniquement sur « aider les pratiquants à s'améliorer. » Certains prétendent qu'ils ont cultivé à « un plus grand état dans lequel ils sont libérés de leurs devoirs, » et que « chaque fois que des attachements apparaissent, je peux les faire disparaître avec une seule pensée » et qu'ils « sont retournés à leur origine. » Un orateur a affirmé qu'il ne reconnaît pas les arrangements des forces anciennes et qu’il n’a jamais été persécuté, ni aucun de ses disciples. Dans le cas de cet orateur [qui se faisait appeler « grand frère » par ses assistants], l’événement « partage d'expérience » consistait à être le seul à parler longuement, avec d'autres lui tiennant des livres numériques pour l'aider à trouver des passages ou des numéros de page des enseignement de Fa du Maître. Les conversations de ces orateurs sont fondamentalement orientés sur eux-mêmes. Ils essaient souvent de se valider en faisant référence aux nombreux endroits où ils sont allés pour donner des conférences.

Beaucoup de ceux qui fréquentent ces conférences croient que les orateurs sont « éveillés à un tel niveau », « qu’ils pratiquent si bien, » et « qu’ils sont tellement bien. » Dans le même temps, les participants pensent que, malgré leur étude de Fa pendant tant d'années, certains participants ne se sont « jamais aussi vite améliorés qu'après avoir entendu quelques remarques de l'orateur, » qu'ils « avaient cultivé en vain pendant plus d'une décennie », que « toutes leurs confusions ont été résolues par le discours » car il était « si bien prononcé et à un niveau élevé », et d'autres choses exprimant leur admiration et le désir de suivre les orateurs.

Un de ces orateurs qui prétendait être de Changchun a donné pas moins de huit de ces discours en quelques jours dans une ville en particulier et les lieux avoisinants. Plus d'une centaine de personnes ont assisté à l'une des sessions, et certains pratiquants l’ont même suivi à un autre lieu pour l'écouter à nouveau. Une bonne partie des pratiquants dans le public étaient extrêmement émus pendant qu’ils l'écoutaient. Quelques-uns avaient même des larmes qui coulaient sur leurs joues, submergés par l'émotion. Certains de ceux qui n'étaient pas en mesure d'assister l’ont énormément regretté. On a prétendu que l'orateur était conduit d'un endroit à un autre alors que les pratiquants locaux conduisaient, pédalaient ou marchaient dans les environs en essayant de le trouver et de le suivre. Lors de certaines séances l’orateur a affirmé que sa venue était une « mission », tandis que certains participants ont fait remarquer qu'il était « envoyé par le Maître pour nous aider à nous améliorer. » Certaines des personnes présentes ont encouragé l'admiration pour l’orateur en disant que le succès de sa cultivation et pratique pouvait être évaluée par combien de temps il pouvait rester assis en double lotus : « Regardez comment l'orateur est resté assis dans la position durant toute la session, quelques six à sept heures. Personne ne peut égaler ça ! » Après le discours, les pratiquants locaux ont couvert de louanges le supposé « partage d'expérience. » Ceux qui étaient en désaccord avec l'événement se sont enlisés dans de longs débats, qui ont entraîné des divisions entre les pratiquants.

Certains d’autres régions ont dit des choses comme : « Je n m'étais pas éveillé à des principes plus élevés après avoir cultivé pendant si longtemps, et je ne pouvais pas non plus sentir mon gong s’accroître », puis après avoir écouté les « partages » de ceux qui perturbent le Fa, ils font des déclarations telles que : « Je me suis soudainement haussé à des niveaux élevés et je me suis rendu au-delà de l'univers. » d'autres ont prétendu que, après l'émission de pensées droites selon la méthode de la personne mentionnée ci-dessus, ils « pouvaient nettement sentir le gong s’élever à toute vitesse. »

Un pratiquant a, une fois, conduit 5000 km pour chercher une personne connue pour ses capacités et qui utilise son troisième œil pour se guider et guider ses disciples dans la cultivation-pratique. Après son retour de ce voyage, ce pratiquant a formé un groupe et a trouvé quelques pratiquants avec le troisième œil ouvert, afin de pouvoir fonder leurs décisions sur ce qu’ils voyaient avec leur troisième œil. Quand d'autres ont fait remarquer que cela s'écartait du Fa, les personnes responsables se sont constituées en petites cliques en recrutant des élèves qui n’étaient pas clairs avec les principes de Fa.

Les gens qui prononcent des discours, ceux qui les écoutent et ceux qui organisent ces événements ont dit et entendu tant de choses irrationnelles et ont vu ces perturbations graves au Fa. Pourtant, ils ne l'ont pas encore réalisé. N'est-ce pas dangereux ? Faites-vous toujours partie de Dafa ?

Le principal problème est qu’après que tant de pratiquants aient écouté les discours, le résultat n'était pas un grand désir de devenir plus fermes dans le Fa ou de renforcer les pensées droites, mais plutôt une grande admiration pour ces personnes. Ils croyaient à tort qu'ils avaient trouvé un raccourci vers l'amélioration. Leur penser humain les a amenés à avoir des idées délirantes sur le fait d'atteindre la plénitude parfaite et des niveaux plus élevés, quand à la place, ils devraient s'efforcer de mettre vraiment leur cultivation et pratique en pratique et d'élever leur xinxing.

Beaucoup de ceux qui ont été influencés ont été à un moment donné condamnés aux travaux forcés ou emprisonnés. Il y a aussi ceux qui ont abandonné Dafa pendant plusieurs années avant d'y revenir. D'autres sont de nouveaux élèves. Et certains sont des anciens élèves qui étaient en retard et qui n'avaient pas bien étudié le Fa.

Les pratiquants qui ont prononcé ces discours, organisé ces événements ou y ont assisté ne se sont pas correctement positionnés par rapport au Fa et au Maître. Ils suivent des pratiquants individuels plutôt que le Fa et c'est ainsi qu'ils ont osé perturber le Fa.

Ces dernières années, certaines régions ont vu de nombreux coordinateurs enlevés et condamnés lourdement par la perversité, avec une poignée de gens qui vont de travers sur leur chemin de cultivation et pratique. Il est difficile de nier le lien entre ces événements et les personnes prononçant des discours perturbateurs décrits ici ou organisant de tels événements. Bien que les situations de certaines personnes se soient améliorées quand ces personnes se sont calmées et ont étudié le Fa, les pertes ont été grandes.

Il n'y a pas de raccourci dans la cultivation et pratique. Il peut y avoir de nombreuses similitudes entre les problèmes rencontrés par les disciples de Dafa à l'intérieur de la Chine et d'ailleurs. Il faut alors se demander : Est-ce que ces questions qui émergent dans la dernière période - où quelque chose qui dans les faits semble juste, mais est en réalité mauvaise - et de telles perturbations du Fa correspondent à un tamisage du sable ? On ne peut devenir de l’or véritable qu’en rectifiant son attitude envers la cultivation et pratique, apprendre à prendre le Fa pour maître, vraiment cultiver intérieurement au lieu de dépendre des instructions des autres, élever son xinxing avec l'aide du Fa et répondre aux exigences du Fa.

En tant que disciples de Dafa, nous devons être prudents quant à l’organisation de conférences de partage d'expériences. Le Maître a créé un précédent pour nous. Les Conférences de Fa ne doivent pas être organisées trop souvent et les documents doivent être examinés afin qu'il n'y ait pas de papiers qui favorisent et élèvent des paroles et des actions qui vont à l'encontre du Fa lors de la conférence. Les coordinateurs ne devraient pas avoir l'attachement à essayer de marquer un point sur l'autre, à la concurrence, à la recherche de la gloire et à se faire valoir. Les coordinateurs ne doivent pas amener des gens qu'ils ne connaissent pas bien chez les autres pratiquants et les sites de production de documents. Aider les compagnons de pratique est la bonne chose à faire, mais chaque fois que les attachements humains et la nature de démon se mélangent, ce sera mis à profit par la perversité. C'est un péché sans bornes pour les pratiquants de Dafa leurrés et qui perturbent le Fa : pourriez-vous jamais rembourser cela ?

Il faut encore une fois répéter : organiser des séances spéciales durant lesquelles les gens prononcent des discours pour les pratiquants ou voyager expressément pour « partager ses compréhensions » avec les pratiquants, équivaut à perturber le Fa. Pour les personnes qui sont capables de faire de telles choses en Chine à un moment où le PCC persécute encore le Falun Gong, il doit y avoir des facteurs complexes à l'œuvre dans les coulisses. Nous tenons à rappeler à tout le monde de prendre à cœur les articles que le Maître a écrit pour nous disciples de Dafa : « Frapper un grand coup », « Retenez pour toujours », « Abstinences pour les pratiquants » et « Stabilité de la Loi. » Il serait préférable de les mémoriser et de se comparer à eux.

Rédaction de Minghui

4 mai 2013

Traduit de l’anglais au Canada