Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

1 400 cas de décès fabriqués : le cas du « suicide » de Liu Pinquing

Mercredi 28 août 2013

(Minghui.org) Le 20 juillet 1999, le Parti communiste chinois (PCC), sous la direction de Jiang Zemin, le chef d'alors, a ouvertement initié la persécution du Falun Gong et a fabriqué les soi-disant « 1 400 cas de décès » pour diffamer le Falun Gong et inciter la haine du public envers la pratique.

L'un des « 1 400 cas de décès » était lié à M. Liu Pinqing, qui travaillait alors dans les affaires agricoles dans le village de Gushan, ville de Donggang, province du Liaoning. Il semblerait qu'il se soit suicidé au cours du printemps de 1999 en se lançant dans un puits. Les autorités du PCC ont dit que c'était parce qu'il « pratiquait le Falun Gong ». Était-ce vraiment vrai ? Quiconque connaissait Liu dans sa région savait que sa mort n'avait rien à voir avec la pratique du Falun Gong.

Selon des informations fournies par quelqu'un qui connaissait les choses de l'intérieur et qui avait parlé avec le père de Liu avant qu'il meure, Liu Pinqing avait pris un prêt pour acheter et élever des crevettes lorsqu'il était maire adjoint du bourg de Pusamiao dans le canton de Donggou (maintenant renommé ville de Donggang) dans les années 80. Liu a accepté de laisser son épouse prendre l'entreprise de crevettes en charge. Cependant, non seulement il a fini par ne pas faire d'argent, mais il a également perdu des centaines de milliers de yuan et ne pouvait payer le prêt. Le seul revenu était son salaire fixe, qui ne pouvait couvrir le fardeau financier de la famille, dont s'occuper de ses parents âgés et payer les frais de scolarité de ses deux enfants. La fille de Liu étudiait dans une école de formation des maîtres et son fils étudiait à l'université. Avec de telles responsabilités, il était très difficile pour Liu de payer ses dettes. Au printemps de 1988, Liu a été transféré au bourg de Gushan (maintenant classé sous le village de Gushan), canton de Donggou. Il a été rétrogradé à un rang inférieur, comme directeur de section de l'entreprise agricole. En 1998, il a de nouveau été rétrogradé comme employé ordinaire. Il est ainsi devenu encore plus difficile pour lui de payer ses dettes avec le salaire réduit qui a accompagné sa rétrogradation. Il était déjà soumis à un stress mental et physique et cette situation a rendu sa vie encore plus difficile.

Après que Liu ait emménagé dans le bourg de Gushan pour travailler, il devait vivre dans une vieille maison laissée par des forces militaires retirées. La maison était très vieille et délabrée. Le seul appareil ménager, une télévision en noir et blanc de 17 pouces, a été confisqué pour payer une partie de la dette. Bien qu'il l'ait récupérée avec l'aide de quelqu'un, Liu était profondément en colère. À cette époque, il souffrait d'une bronchite chronique et de toux. La pression à long-terme pour tenter de payer ses dettes, sa situation familiale difficile et les problèmes au travail l'ont plongé dans une très profonde dépression. Finalement, il s'est suicidé en se lançant dans un puits au printemps de 1999.

D'un point de vue objectif, il est très clair que la mort de Liu Pinqing n'a rien à voir avec le Falun Gong. Malheureusement, de nombreuses personnes choisissent de mettre fin à leur vie en raison de désespoir, d'épreuves familiales, de maladies chroniques et ainsi de suite. De plus, le Falun Gong interdit clairement aux pratiquants de tuer et de se suicider. Si Liu Pinqing avait effectivement pratiqué le Falun Gong, il ne se serait pas tué et aurait à la place considéré la situation sous un aspect complètement différent.

Cependant, le PCC et la faction dirigée par Jiang Zemin ont rejeté la faute du décès de Liu sur le Falun Gong, en essayant de justifier sa persécution cruelle de la pratique.

Traduit de l'anglais au Canada