Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

Australie : Des rassemblements à Melbourne et Brisbane demandent la fin de la tragédie qui dure depuis 17 ans

Samedi 23 juillet 2016 |   Écrit par des correspondants de Minghui en Australie

(Minghui.org) Les pratiquants de Falun Gong à Melbourne et Brisbane, les deuxième et troisième plus grandes villes de l'Australie, ont tenu récemment des événements publics pour éveiller les consciences sur les dix-sept longues années de persécution du Falun Gong en Chine.

Le 16 juillet, un défilé et un rassemblement ont eu lieu à Melbourne, la capitale de l'État de Victoria. Les représentants du gouvernement et de la défense des droits de l'Homme se sont exprimés lors de l'événement, notamment Peter Westmore, président du Conseil national de l'éducation civique (CNEC) et Bernie Finn, membre du Conseil législatif de Victoria.

Un autre rassemblement a été organisé à Brisbane, la capitale du Queensland, le même jour.

Un défilé à Melbourne

Le 16 juillet, la Fanfare Tian Guo Marching Band a ouvert le défilé à Melbourne.

Mené par la Fanfare Tian Guo Marching Band, le défilé s'est effectué à Melbourne à travers le quartier des affaires et le quartier chinois et s'est terminé au City Square.

Photos des pratiquants de Falun Gong qui ont perdu la vie dans la persécution

Archie, un descendant malaisien accompagné de son ami Dylan, a dit que le défilé avait piqué sa curiosité et qu'il voulait connaître la vraie histoire derrière la persécution du Falun Gong : « Un de mes amis chinois m'a dit quelque chose de négatif au sujet du Falun Gong. Maintenant, je sais qu'il doit avoir été influencé par le Parti communiste. »

Kelly Banfield, une étudiante d'université, et son ami ont dit qu'ils allaient parler à plus de gens au sujet de la répression en Chine.

Kelly Banfield, une étudiante de La Trobe University, a été choquée d'apprendre les graves violations des droits de l'Homme : « Je ne peux pas imaginer qu'une telle atrocité [le prélèvement forcé d'organes] puisse se produire dans le monde aujourd'hui », a-t-elle dit. Son ami et elle ont dit qu'ils partageraient ce qu'ils avaient appris avec plus de gens sur les médias sociaux.

Un rassemblement à Melbourne

« Chaque année, nous nous réunissons ici pour éveiller les consciences sur la persécution en Chine – en espérant que plus de personnes qui ont du pouvoir se positionnent et puissent faire le choix juste entre le court terme des gains financiers et économiques, et la conscience morale », a dit Fan Huiqiang, directeur de l'Association du Falun Dafa de Victoria, lors du rassemblement.

Il a demandé au Gouvernement australien de passer des lois pour bannir le tourisme de la transplantation d'organes en Chine. « C'est parce que ces gens ne réalisent probablement pas que quelqu'un est tué sur commande pour leur fournir un organe », a-t-il dit.

Bernie Finn, député, a dit que les pratiquants de Falun Gong n'ont pas la liberté de croyance en Chine.

Bernie Finn, député, a dit que des personnes innocentes ne devraient pas être blessées et encore moins tuées, parce qu'elles font une méditation paisible.

« Mais justice doit être faite », a dit M. Finn, « spécifiquement à l'égard de Jiang Zemin qui a été un dictateur en Chine, qui est responsable de la mort de nombreuses, nombreuses personnes, qui est responsable des prélèvements d'organes que nous avons vus. »

Il a dit qu'il continuerait à soutenir les pratiquants de Falun Gong pour qu'ils aient la liberté de pratiquer leur croyance en Chine.

Vivienne Nguyen, une chef de la communauté vietnamienne, a louangé la persévérance du Falun Gong. « Votre travail ardu a mis en place un bon exemple pour nous. Notre société, y compris la communauté vietnamienne, continuera à vous soutenir », a-t-elle dit les larmes aux yeux.

Peter Westmore, le président du Conseil national de l'éducation civique (CNEC), a dit que des enquêtes indépendantes ont estimé qu'il a en Chine de 60 000 à 100 000 transplantations chaque année.

Peter Westmore, le président du Conseil nationale de l'éducation civique (CNEC) a dit que cette question n'est pas seulement reliée à la Chine, mais nécessite aussi notre plus grande attention, parce que c'est un génocide à grande échelle.

Gerard Flood du Parti travailliste démocrate a dit que la répression contre les pratiquants de Falun Gong est sans précédent.

« L'industrie du prélèvement d'organes en Chine est comme les atrocités massives que le monde a vu au Cambodge, au Rwanda, le génocide du Darfour et l'holocauste juif », a dit Gérard Flood, le trésorier fédéral du Parti travailliste démocrate. Il a exhorté le Gouvernement australien et l'industrie médicale à prendre des mesures et à inclure des approches financières, commerciales et autres jusqu'à cette atrocité s'arrête en Chine.

« D'autres pays ont démontré que la manière de bénéficier du commerce avec la Chine est de fermement s'opposer à la criminalité chinoise, non pas en restant silencieux au sujet de l'énormité des crimes contre l'humanité du régime », a dit M. Flood.

Exercices en groupe au rassemblement

Rassemblement à Brisbane

Rassemblement au Brisbane Square le 16 juillet 2016

John Andress, porte-parole de l'Association du Falun Dafa du Queensland, a dit que les enquêtes ont estimé à plus d'un million les victimes des prélèvements forcés d'organes et « la plupart d'entre eux sont des pratiquants de Falun Gong. »

Sandra de la Nouvelle-Zélande soutient le Falun Gong.

Sandra de la Nouvelle-Zélande a dit qu'elle avait entendu parler du Falun Gong il y a plusieurs années. « Je ne savais pas que la répression continuait encore en Chine », a-t-elle dit. « Après tout, nous sommes tous des êtres humains et nous devrions nous respecter les uns les autres. Cette persécution doit arrêter. »

Scott Smythe a appris le Falun Gong il y a dix-sept ans presqu'en même temps que la persécution a commencé en Chine.

Scott Smythe, un propriétaire d'entreprise de la Gold Coast, pratique le Falun Gong depuis dix-sept ans. « Ici nous apprécions le bienfait sur la santé physique et l'amélioration de notre caractère, alors qu'en Chine, les gens sont tués pour pratiquer la même méditation. »

Il a dit que les pratiquants de Falun Gong partagent l'information non seulement pour eux-mêmes mais que « ce qui se produit en Chine est relié au fondement de l'humanité et cela implique chacun de nous. »

Voir aussi (en chinois) :

http://www.minghui.org/mh/articles/2016/7/21/331671.html

Traduit de l'anglais au Canada