Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

Aider la police à comprendre les faits sur le Falun Dafa

Samedi 28 octobre 2017 |   Écrit par un pratiquant de Falun Dafa en Chine

(Minghui.org) J'ai parlé récemment avec plusieurs agents de police qui avaient appris les faits à propos du Falun Dafa et de la persécution et qui avaient choisi de ne pas se soumettre aux politiques de la persécution du Parti communiste chinois (PCC).

Ils ont raconté qu'ils recevaient tous les jours des messages sur Wechat, mais il y avait peu de messages à propos du Falun Dafa. La plupart des messages concernaient la corruption et le massacre de la place Tiananmen qui s'est déroulé le 4 juin 1989.

Néanmoins, les policiers doivent faire attention parce que le contrôle exercé sur la police est devenu plus strict au cours des années récentes et les agents seront pénalisés s'ils sont impliqués dans des groupes de discussions sur des sujets sensibles sur Wechat.

Changer les tactiques de clarification de la vérité auprès de la police

La plupart des policiers sont opposés aux tactiques du Parti, mais ils n'osent pas exprimer leurs opinions. Néanmoins, ils sont nombreux aussi à s'opposer au Falun Dafa parce qu'ils n'en connaissent pas la vérité.

Mais pour autant, ils n'aiment pas qu'on leur donne l'ordre de persécuter le Falun Dafa. Lors de la campagne récente de « frapper aux portes » qui ciblait aussi d'autres groupes interdits, ils ont tout juste obéi aux ordres.

Selon ma compréhension de la situation, nous devrions changer notre manière de faire avec les policiers. Nous devrions leur dire les faits de base sur le Falun Dafa et les pousser à démissionner du Parti en utilisant des techniques et des points de discussion qui seraient acceptables pour eux.

J'ai écrit au site Minghui au sujet de ma dernière expérience avec la police chinoise à partir de la situation présente dans notre région.

Certains pratiquants sont partis vivre dans d'autres villes après le début de la campagne « frapper aux portes » et ils ne sont pas encore rentrés chez eux.

Réaction basée sur des notions humaines

Il y a des pratiquants qui ne sont pas partis se cacher, mais ils avaient peur, étant donné qu'ils jugeaient la situation avec des notions humaines. Ils ont répandu des messages parmi les pratiquants disant que la situation irait en s'aggravant puisque le 19e Congrès national du PCC approchait.

Certains ont même commencé à changer l'émission de la pensée droite en visant des membres spécifiques du politburo qui avaient choisi le camp de Jiang Zemin, l'ancien chef du régime communiste.

J'ai une compréhension différente de la situation actuelle. La campagne « frapper aux portes » ainsi que le 19e Congrès national se sont produits pendant une période rallongée par le Maître pour que les pratiquants sauvent les êtres. Un changement des cieux ne peut pas être décidé par des êtres humains. Le Maître nous a rappelé souvent que nous devons tout regarder en nous basant sur le Fa et non sur des notions humaines.

Garder un état calme

Plusieurs policiers ont frappé à ma porte il y a quelque mois. J'ai décidé de rester calme et de gérer la situation comme un être divin. J'ai pu garder un état d'esprit calme, et ceci grâce à des années de cultivation et pratique.

Le Maître a dit :

« Une pensée de la divinité a créé le monde. » (« Enseignement du Fa à la Conférence de Fa de New York à l’occasion du 25e anniversaire de la transmission à grande ampleur de Dafa »)

Le Fa du Maître m'a appris que les pensées d'un pratiquant peuvent aussi être puissantes

Je suis même allé clarifier la vérité auprès du comité de quartier et leur parler de la question de frapper aux portes et prendre des photos. Je leur ai demandé de se souvenir que le Falun Dafa est bon et que la bonne compréhension pourrait leur sauver la vie en cas de désastre. Les neuf membres du comité ont dit qu'ils comprenaient mon point de vue.

Il y a deux jours, un membre du comité de quartier m'a dit qu'un fonctionnaire du comité politique et judiciaire avait demandé de mes nouvelles. Ils lui ont répondu que j'allais bien et qu'ils n'avaient pas à se faire du souci sur mon compte.

Je l'ai remercié et l'ai assuré qu'il serait béni pour avoir protégé un pratiquant de Falun Dafa, et qu'il aurait un avenir radieux.

Un test pour des pratiquants

J'ai aussi la conviction que la campagne de frapper aux portes était un test pour les pratiquants. Quand un pratiquant dit à un policier « Je pratique encore le Falun Dafa », cela devient un message pour dire aux forces anciennes d'arrêter de s'en mêler.

J'ai pris rendez-vous avec le directeur de notre Bureau 610 local après ma libération de prison à la fin de l'année dernière. Sa réponse m'a étonné. Il a dit avoir commis des crimes graves envers le Falun Dafa et qu'il souhaitait chercher de l'aide auprès de pratiquants. Pour cette raison il avait peur d'accepter ma visite.

J'ai remarqué que de nombreux membres de base du Parti ne voulaient pas que les pratiquants les considèrent comme des ennemis et ils espéraient qu'ils leur pardonneraient. Mais beaucoup de pratiquants ont toujours une attitude négative et compétitive envers eux, ce qui a empêché ces personnes de percevoir Dafa de façon positive.

La cultivation est une affaire sérieuse

Pour ce qui me concerne, la situation est bonne et elle est devenue positive. Mais certains pratiquants n'ont pas changé d'attitude.

Mon œil céleste a vu que le Maître avait noté beaucoup de choses auxquelles des pratiquants diligents s'étaient éveillés en cultivant et en validant le Fa.

Mon œil céleste a vu également que les forces anciennes avaient poussé des pratiquants qui ces dernières années, tantôt pratiquaient tantôt ne pratiquaient pas, dans un endroit qui n'est ni proche de Dafa ni proche d'un environnement pervers.

La cultivation et pratique est une affaire sérieuse qui n'est pas basée sur un coup de chance. La cultivation et pratique est surnaturelle. Les pratiquants devraient considérer toute chose à partir du Fa, en dehors des limites des notions humaines, et depuis un niveau très élevé.

Traduit de l'anglais en France