Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

Une femme du Gansu de 65 ans, libérée de prison pour raisons médicales, dans un état critique

Samedi 28 octobre 2017 |   Écrit par un correspondant de Minghui dans la province du Gansu, Chine

(Minghui. org) Après que la fille de Mme Sheng Chunmei a finalement obtenu la libération pour raison médicale pour sa mère gravement malade, elle s'est heurtée à un autre obstacle : les autorités de la prison ne permettaient à sa mère que de rester à son domicile. Parce que la fille de Mme Sheng vivait et travaillait à deux heures de chez sa mère et qu'elle avait un jeune enfant à charge, elle s'est trouvée dans une situation très difficile. Néanmoins, la prison a menacé de remettre sa mère en détention si elle quittait la maison.

D'après la fille de Mme Sheng, sa mère, âgée de 65 ans, qui a été emprisonnée en 2014 parce qu'elle pratique le Falun Gong, souffre maintenant d'inflammation de la vésicule biliaire, d'hypertension artérielle et de diabète. Elle n'a pu manger normalement que les deux premiers jours après sa libération. Après cela, elle a perdu l'appétit et vomit souvent après avoir mangé. Ses pieds sont enflés. Elle est faible et épuisée et ne peut pas prendre soin d'elle-même.

Mme Sheng Chunmei, qui purgeait une peine de neuf ans de prison pour avoir distribué des documents d'information sur le Falun Gong, a été torturée et privée de sommeil par des détenues car elle refusait de renoncer à sa croyance. Sa santé a rapidement décliné. Elle a perdu la vue et l'ouïe dans l'année qui a suivi son incarcération.

Le 7 avril 2017, la fille de Mme Sheng a été informée par le personnel de la prison que sa mère souffrait d'une inflammation de la vésicule biliaire. Elle a été contrainte de signer une décharge avant d'être autorisée à rendre visite à sa mère. La fille a par la suite demandé une libération conditionnelle pour raisons médicales pour Mme Sheng, mais cette demande a été refusée.

Mme Sheng est tombée dans le coma en mai et a été envoyée aux urgences. L'hôpital a informé sa fille de l'état critique de sa mère et lui a demandé de lui rendre visite. La fille a demandé à nouveau une libération pour raisons médicales pour sa mère, mais le médecin lui a dit que Mme Sheng « n'était pas qualifiée ».

Libération pour raisons médicales accordée, mais avec un hic

En août, Mme Sheng a vomi pendant une semaine. Sa fille a présenté une troisième demande de libération conditionnelle pour raisons médicales le 18 août 2017. Cette fois, la prison a accepté la demande.

La fille de Mme Sheng a été contrainte de signer plusieurs conventions avant que la prison ne libère sa mère. Ils n'ont pas permis à Mme Sheng de quitter son domicile dans le district de Honggu. De plus, la prison et le service juridique ont refusé d'assumer toute responsabilité si quelque chose arrivait à Mme Sheng chez elle.

Comme Mme Sheng ne pouvait pas prendre soin d'elle-même, sa fille a quand même pris la décision d'emmener sa mère chez elle à Lanzhou, à deux heures de chez Mme Sheng. Dès que la prison a été informée du déménagement, la fille de Mme Sheng a reçu un appel du service juridique menaçant de réincarcérer sa mère si elle ne restait pas dans son propre domicile. Elle est maintenant très inquiète pour sa mère.

Mari et femme arrêtés et condamnés

Mme Sheng Chunmei et son mari, M. Chen Deguang, ont été arrêtés en 2013 alors qu'ils distribuaient des documents d'information du Falun Gong. Ils ont tous deux été condamnés à neuf ans de prison.

M. Chen est actuellement incarcéré à la prison de Lanzhou. « Pendant les quelques années d'emprisonnement, mon père a très vite vieilli. Ses cheveux sont devenus gris et il a développé la presbytie. Chaque fois que je rendais visite à mon père, j'espérais pouvoir le ramener à la maison pour que notre famille puisse être réunie », a dit leur fille.

Articles précédents :

Une femme de 62 ans, emprisonnée pour la pratique du Falun Gong, a perdu la vision et l'audition en moins d'un an

Des pratiquantes sont torturées et intimidées dans la prison pour femmes du Gansu

Appeal Blocked after Elderly Couple Sentenced to Nine Years in Prison

Un juge de Gansu maintient la condamnation initiale sans tenir de procès, enfreignant la loi pénale chinoise

Chen Deguang and His Wife Sheng Chunmei Illegally Sentenced to Nine-Year Prison Terms

« Le comité des affaires politiques et juridiques dicte les résultats du procès » déclare un juge, après qu'une pratiquante âgée ait été détenue pendant deux ans.

Procès de Lanzhou  : Le procureur incapable de répondre à la moindre question de l'avocat de la défense.

Family Protests Honggu District Court Attempts to Try Mr. Chen Deguang without His Attorney

Mr. Chen Deguan from Lanzhou Detained for Over a Year; His Wife Arrested Again

Le pratiquant de Falun Gong M. Chen Deguang porte plainte contre la police pour interrogatoire sous la torture

Traduit de l'anglais au Canada